Tous pour une, une pour Tous

2011 - Le temps file... vite
2011 – Le temps file… vite

Trouver du temps pour chacun.

Trouver du temps pour tous.

Trouver du temps pour moi.

Etre souvent à court de temps.

Et ne pas courir après le temps.

Il n’y a pas de miracle, les journées ne sont pas extensibles. Même si les enfants grandissent et se couchent un peu plus tard qu’avant.

Même s’ils sont plus autonomes dans leurs déplacements.

Même s’ils se douchent seuls et maîtrisent  presque toujours leurs horaires de classe et d’activités.

Le challenge reste le même…

Passer du temps avec chacun et avec tous, cela ne veut pas dire être l’organisatrice d’activités extraordinaires et ruineuses pour les occuper, en imaginant que cela leur laissera des souvenirs impérissables. J’ai choisi que les moments simples de vie quotidienne soient des moments uniques et forts. Juste en le leur disant. Simplement.

M’asseoir dans la salle de bains et lire une histoire à Elise pendant qu’elle se douche, trier un bac de Lego seule à seule avec Jonas, changer une chambre à air de vélo avec Basile, regarder les photos d’une soirée avec Maël, partager le canapé une soirée avec Coline, elle lisant et moi sur mon ordi, essayer de comprendre les règles de Minecraft sur l’Ipad avec Noé.

Chaque moment est anodin en soi, mais important à la fois.

Dire à Elise en la couchant que j’ai pris plaisir à lui lire cette histoire, juste à elle. Dire à Jonas que je suis bluffée de voir l’imagination qu’il a à partager avec moi ses univers Lego plein de ressources, dire à Maël que je suis heureuse qu’il ait partagé ces souvenirs de soirée, avec moi, remercier Basile de s’être sali les mains avec moi pour le vélo de sa soeur, se souvenir avec Coline qu’après 1 heure de lecture, elle n’en était qu’à la page 24 parce que je l’ai interrompue 200 fois pour lui raconter des souvenirs d’enfance, dire à Noé que jamais je ne saurai jouer à Minecraft mais que grâce à lui je pourrai en parler, comme si.

Ancrer chacun de ces moments si simples et anodins dans nos mémoires comme des moments privilégiés, uniques. Parce que c’est sur ces moments uniques et privilégiés que se bâtit une relation solide avec chacun des enfants. On n’est pas dans la vie de famille, avec ses contraintes et ses obligations, ses règles et son rythme soutenu.

On est dans une relation unique à entretenir entre un parent et son enfant.

Oui chaque parent fait cela avec ses enfants, tous les jours. Parfois sans s’en apercevoir, parce que c’est si naturel. Et si ça ne l’est pas, il est facile que ça le devienne. En mettant juste des mots dessus. Tout cela est gratuit.

C’est du temps donné l’un à l’autre, sans contrepartie, sans échange, sans négociation. C’est du don d’attention. Et au-delà de cela, c’est une vraie occasion de prendre le pouls de l’état de la relation avec l’enfant. Lui donner une occasion de parler et de se raconter, s’il en a envie, s’il en a besoin. Sans pression, sans urgence. Simplement.

Oui on peut faire beaucoup mieux, ou beaucoup plus. Mais pourquoi? Qu’est-ce que cela apportera de plus? Donner l’image à mes enfants d’une mère super-héroine capable de leur proposer une activité extraordinaire? Je ne suis pas une super-héroine. Je suis juste leur mère, et c’est ce rôle-là que je souhaite jouer auprès d’eux. Prendre le risque que leur vie quotidienne leur semble banale au regard de moments exceptionnels furtifs et hors de prix, ce n’est pas moi. Parce que l’amour ne s’achète pas. Il se construit. 

Par contre, eux, ce sont des super-héros. Chacun. Chaque jour.

38 Comments

  1. Bonjour,
    je vous lis régulièrement et ne laisse jamais de commentaire mais votre article m´a beaucoup touchée et impressionnée. Je n´ai que 3 enfants et ne travaille même pas, mais je trouve très difficile d´être attentif à chacun et de passer du temps avec l´un sans les autres sans s´interrompre ou être interrompue 100 fois… Chapeau à vous et à vos enfants qui semblent avoir appris à (et compris comment) respecter ces moments d´intimité avec leurs frères et soeurs. J´espère que les miens en grandissant feront de même.

    1. Bonjour Agnès
      C’est plus facile, et aussi davantage nécessaire quand les enfants grandissent. Cela ne prend pas longtemps. 5 minutes par ci, 1/4 d’heure par là, mais le fait de mettre des mots dessus donne de l’importance à ces moments pourtant si anodins.
      A bientôt et merci pour ce premier comm’

  2. J’aime bien la façon dont tu parles de ces moments, anodins mais si importants. On les oublie presque mais on essaie d’en avoir aussi chez nous, entre le boulot, les activités, les crises des uns et des autres…
    Et je pense que tu as raison, c’est ça que l’on ancre en eux comme des moments importants, des moments où l’on est pleinement ensemble

  3. J’accorde beaucoup d’importance à ces « petits » moments : ils ne durent pas forcément longtemps mais c’est un moment pendant lequel on se pose avec nos enfants et où l’on passe des instants de partage de qualité. Pas besoin de faire quelque chose d’extraordinaire, comme tu le dis : il faut juste pro-fi-ter !

  4. Magnifique billet. En grandissant, les enfants ont moins un besoin logistique de nous, mais au moins autant de présence. Et ces moments, ces temps ensemble, ce sont des souvenirs pour eux bien sûr, mais aussi pour nous, plus tard, quand ils auront pris leur envol. Ils sont précieux, largement plus qu’une journée à Disney.

  5. Quelle belle éloge aux enfant s….Tant de bonheur à lire , tant de vérité à dire , tant d’amour à partager, les enfants à tous les âges c’est fatiguant …mais que serait on sans eux…Bravo!

  6. Que tes mots résonnent en moi… Comme souvent d’ailleurs 🙂
    J’essaye d’avoir toujours en tête de complimenter les enfants chaque jour, de les encourager, d’être disponible pour les écouter. Pas toujours évident avec mes deux crapules de 2 ans et demi !! Même les devoirs en tête relèvent parfois du défi mais quand on y arrive, c’est cool (même si c’est pour les devoirs, rien que le moment calme est profitable !!). un dejeuner parfois en tête ou une course juste à deux. Pour l’instant c’est surtout avec les 2 « grands » que j’essaye de maintenir ces petits moments privilégiés.
    Quant aux moments en famille, une simple balade en forêt est un beau moment et l’occasion de les regarder.
    Un des derniers billets de Marjorie m’a beaucoup touché, dans lequel elle souhaite passer ses mercredi AVEC ses enfants et pas juste A COTE d’eux… Voilà, c’est ça qui m’anime : passer du temps avec eux, et pas juste à leurs côtés…

    PS : dis, quand est ce que tu couches sur le papier tous ces billets qui font tellement du bien ????

  7. Un billet doux et inspirant.
    Depuis que mon « grand » va à l’école le matin j’arrive, avec notre nouveau rythme, à passer des moments avec l’un ou l’autre des enfants, en dehors du temps en famille.
    Pour un tour de manège, une histoire, une quiche que l’on prépare ensemble, une petite balade pour aller à la poste ou construire une tour avec des cubes. Je crois que les jolis souvenirs se nichent dans le quotidien

  8. Te lire ravive les souvenirs de mes années de jeune maman .
    Les mercredis , la 2CV remplie de gamins , un pique-nique préparé à la hâte , et zou ,les autres jours , la vie !
    Et puis …..un manque , un silence , ils partent ! ça m’a été très dur , J’attendais les WE et leur retour avec impatience , je me demande comment je vivais entre les deux !
    Maintenant ce sont les petits avec qui je redécouvre les câlins ,la complicité , les confidences , les rires toujours , les chagrins à consoler ,
    les jeunes mamans qui viennent chercher de l’aide , se poser  » bouh! comment tu faisais , moi j’en peux plus , comment tu faisais pour nous supporter , on était comme ça ? , Qui veut rester ? » Moiiiii! 5 d’un coup ! ça recommence et je suis heureuse !
    Mes fraternelles pensées t’accompagnent

  9. Premier commentaire pour moi aussi …. votre billet m’émeut beaucoup vous êtes une maman formidable !!! Je vous suis depuis un bout de temps sans commenter mais cette fois-ci je voudrais vous dire MERCI pour votre façon de voir les choses, tellement positive et encourageante (avec 3 enfants en 19 mois – jumeaux inclus j’ai du mal à sortir la tête de l’eau mais j’y crois, je vais y arriver !!) ! Merci

    1. Merci hortense de ce joli commentaire 🙂
      Evidemment il me touche énormément, parce que si ces billets permettent à des mamans comme toi d’y voir un peu plus clair alors l’objectif est atteint 🙂 Tous les jours ne sont pas faciles, j’ai aussi vécu l’arrivée de Jumeaux quand les aînés avaient 8, 6, 4 et 2… et les premières années en apnée totale.
      à très bientôt j’espère, les commentaires sont une récompense, vraiment

  10. Tu as tellement raison ! On est dans une ère avec enchère aux activités extraordinaires pour les enfants alors que ces moments anodins mais riches en partages resteront sans nul doute dans les bons souvenirs de l’enfance !

  11. merci pour ce billet, je n’ai qu’un seul enfant pour le moment, et espère avoir bientôt le 2ième . Déjà la question me traverse l’esprit de comment je ferais pour leur accorder à chacun du temps (après lequel on court parfois)… votre message m’a permis de me rendre compte que chaque moment si petits et banals soient-ils, sont importants… et à mettre en place d’urgence même avec un seul…

  12. Les balades en forêt, les histoires dans le lit, faire la course avec eux, chanter des comptines à tue-tête, sauter comme des fous sur leur musique préférée… C’est aussi pour tout cela que j’aime être maman.
    Merci pour ce billet si doux.

  13. Merci beaucoup pour ce post qui fait du bien (comme beaucoup d’autres d’ailleurs). Mes meilleures soirées avec les enfants sont souvent celles durant lesquelles je rentre tard car je m’attache à profiter du temps qui reste… alors que je trouve souvent mes journées du mercredi ratées (à vouloir trop en faire). En tous cas, votre calme et votre sérénité m’impressionne, je me sens souvent dépassée avec 2 seulement (oui oui rires !)

  14. Terriblement touchant…
    J’ai pourtant toujours l’impression de trop laisser filer ces moments, de ne pas savourer assez… et je n’en ai que quatre !! Mais à trop vouloir en faire… :/
    Je vais tenter de graver un peu plus profondément ces petits instants dans notre mémoire collective !

Leave a Comment

Robot or what? *