Full time et RTT

RTT

 

Cette semaine j’ai lu avec grand plaisir le billet de Marlène Schiappa et bien évidemment je vous engage à le lire aussi. Je ne peux pas dire que j’en ai marre d’entendre ces phrases, elles sont encore assez nouvelles pour moi, et puis j’ai la chance que les gens n’imaginent pas trop souvent qu’avec 6 enfants on puisse être célibataire… Ouf. Mais j’imagine que je les entendrai. Toutes.

Comme toutes les mères de famille nombreuse, j’ai eu mon lot de petites phrases bien cassantes et même si certaines sont restées plutôt marquées, j’ai tendance à les avoir oubliées. Parce que je ne me regarde pas le nombril tous les jours en me disant: hannn j’ai 6 enfants. Cela fait bientôt 10 ans qu’ils sont 6 et bien heureusement ils ne sont pas tous arrivés d’un coup. Le temps de s’habituer.

Mais à partir de lundi je rentre dans une nouvelle catégorie un peu effrayante: j’ai 6 enfants et je travaille à plein temps. J’ai pris goût à mes deux 1/2 journées en télétravail, et je vais donc les rallonger pour en faire des journées complètes. Mais c’est un peu effrayant.

Surtout le mercredi après-midi lorsque les enfants seront tous à la maison. Je sais déjà qu’il y aura le judo, ou la gym, ou l’orthodontiste qu’il faudra bien caser à un moment. Et aussi un bon goûter. Et quelques devoirs. Et une virée chez Décathlon. Et une partie de Puissance 4. Le tout en télétravaillant. Et c’est effrayant.

Parce que ce n’est pas possible. Pas possible d’être concentrée et disponible à la fois sur la vie de la maison, et sur mon job. J’ai capacité à faire plusieurs choses en même temps (Ahhh les femmes) mais là, j’atteins mes limites.

Je ne suis pas prête à sacrifier l’un pour l’autre, ou l’autre pour l’un. Parce que j’ai besoin des 2, parce que je mesure ma chance d’avoir un job qui me plait, et des enfants. C’est la quadrature du cercle…

Donc j’ai mouliné, insomnié, pesé, échangé, oublié, repensé et trouvé enfin la solution. Je serai en RTT les mercredis après-midis où tous les enfants seront à la maison. Plus de mauvaise conscience, plus de cerveau à démultiplier, plus personne à léser.

Pour le reste, ce sera de l’organisation, ou de la désorganisation, on verra bien.

Mais c’est tout d’un coup un peu moins effrayant.

 

12 Comments

  1. Bravo Cécile, à force, on finit toujours par trouver une solution, quand on le veut vraiment ! Tu vas t’en sortir, et même si ce n’est pas évident, garde un petit moment de plaisir pour toi. Amitiés

  2. Je suis repassée à temps plein cette année aussi (pour remettre du beurre dans les épinards, pendant la période de réorientation professionnelle de mon mari). Et je vais utiliser tout mon stock de congés (congés normaux, RTT, compte épargne-temps) pour libérer les mercredis. Un peu comme toi donc… 🙂

      1. Nous sommes Toulousains depuis fin juin. Les enfants commencent à trouver leurs marques même si le vrai test sera la rentrée semaine prochaine. Les parents remarquent surtout qu’ils sont… nettement moins stressés qu’en Région Parisienne… c’est magique !

  3. Moi non plus pas envie de sacrifier l’un ou l’autre…
    Hélas le boulot ne m’a pas laissé le choix et comme je ne suis pas autorisée à prendre mes mercredis même en seules demi-journées, ce sont les activités qui ont été sacrifiées…
    Je déteste avoir du faire arrêter la danse à la troize et devoir étouffer dans l’oeuf les ambitions de flûtiste de la petite dernière

  4. Après avoir lu ton billet et celui de marlène, c’est dur de trouver les mots justes, la phrase gaffeuse est au bord des touches du clavier. Alors je vais simplement t’écrire ce que je resents à cet instant. Tes billets sont une bouffée d’air, je ne juge pas ta vie,je ne la compare pas à la mienne car elles ne se ressemblent pas. Mais tout semble trouver une solution logique et facile quand on te lit et ça fait du bien. Je te souhaite simplement d’etre épanouie dans tout ce que tu fais car si tu vas bien ta vie ira bien aussi 🙂

  5. Bon courage pour la rentrée !
    Je reprends aussi à temps plein. Mais je triche un peu par rapport à toi : les enfants vont venir avec moi pour avoir le même emploi du temps que moi malgré les nouveaux rythmes et j’ai deux enfants de moins !
    Bises à vous tous.

  6. J’ai le même dilemme que toi. Divorcée juste avant l’été, (3 enfants 20/18/16, certes grands mais encore bien à charge …). je suis à 80% depuis 10 ans (mercredi) avec des déplacements à la journée 2 jrs /semaine. Temps plein = entre 8 et 11 jours de RTT, donc cela ne remplacerait pas tout… donc pour le moment, je reste à 80%, cela devrait passer côté finance (en serrant pas mal les vis), et j’apprécie d’avoir un peu de temps vraiment à moi (sport, bricolage …), A voir dans le futur peut-être avec du télétravail ?
    Bon courage à toi pour ta rentrée, (quelques livres à couvrir, inscriptions à remplir …) …. et j’apprécie de lire tes billets, même si j’interviens rarement

Leave a Comment to Sylvaine Chandavoine Cancel Reply

Robot or what? *