Chacun sa route, chacun son chemin

L’été a été chaud, varié, reposant, travaillé, improvisé, ensoleillé, heureux. J’ai eu la chance de passer du temps avec famille et amis, et avec presque chacun des enfants, parfois quelques jours seulement. Mais ce n’est pas la quantité qui fait la qualité, et les souvenirs sont bien ancrés.

Pourtant, je crois que c’est la première fois que l’un des enfants n’a pas la possibilité de passer des vacances avec nous, et que les enfants ne passent aucun temps tous ensemble, même quelques jours.

Et ça marque une étape dans l’éparpillement familial. Quand on est nombreux, et que chacun construit sa vie selon ses envies et ses contraintes, la chance de pouvoir se croiser tous les 8 dans un même lieu, aux mêmes dates relève d’une sacrée anticipation. Cette année, on était plutôt dans l’improvisation « on fera au mieux », et on s’en est plutôt pas trop mal sortis!

Retour de vacances avec une sombre histoire de lave-linge en panne (j’avais eu des alertes régulières): j’ai regardé des tutos, inspecté la bête dessus, dessous, derrière, désossé et nettoyé, et cette fois-ci j’ai jeté l’éponge et la serpillère, et après 13 ans de bons et loyaux services, j’ai choisi du neuf, avec livraison sous 24h. L’obsolescence programmée, la disponibilité des pièces garantie 12 ans (dommmaggggeee), et mes lessives de retour de vacances ont eu raison de ma charge mentale. Autre signe: j’ai choisi une plus petite machine, fini la 11kgs!

Les enfants se sont éparpillés cette année: Lille, Grenoble, Mayotte, il n’en restera que 3 à proximité! Alors je cherche la meilleure solution pour qu’on ne se rate pas quand c’est possible de se croiser, et pour ne pas rester en plan à attendre un retour éventuel de l’un ou de l’autre (Bon, pour Mayotte, l’imprévu sera impossible, je m’y prépare)

C’est compliqué l’éparpillement. C’est un mix d’émotions: plein de joie et de fierté de voir les enfants prendre le chemin qu’ils ont choisi, pour lequel ils ont travaillé et fait des sacrifices (la prépa, c’est vraiment le bagne!) et qui les mènera à être heureux dans leur vie professionnelle. Et à la fois, c’est pour moi une perte de repères qui m’a rendue super triste. Parce qu’après leur départ, la maison respire leur présence, quelques affaires à eux trainent encore mais ils ne sont plus là pour les ranger. Parce qu’instinctivement on garde les mêmes places à table que lorsqu’ils étaient là et ça fait apparaître des trous béants. J’ai versé une belle dose de larmes dans les jours qui ont suivi le départ de Coline à Mayotte, alors qu’elle y vit sa meilleure vie, et qu’elle communique beaucoup! C’est comme ça. La mort de la Reine d’Angleterre a aussi largement contribué à ma baisse de moral, et moi qui regarde peu la télévision, je me suis gavée de BBC pendant 10 jours!

Et comme je ne suis pas du genre à trop m’appesantir sur mon (triste) sort, j’ai décidé 2 choses: m’occuper de moi, et désencombrer et réorganiser la maison. Sacrés chantiers!

M’occuper de moi, parce que, faut pas se mentir, je n’ai pas eu beaucoup de temps pour cela depuis … 25 ans, à part le strict minimum et encore. Médecin nutritionniste, dentiste, vélo, marche, natation très bientôt. (Re)Voir les amis, partir parfois en week-end. C’est la base pour plein de gens, c’est le nirvana pour moi.

Une vie dimensionnée pour 3 personnes, c’est un peu l’inconnu pour moi: je dois réapprendre à faire les courses, à cuisiner, à occuper du temps qui soudain devient libre, à gérer le silence. Ranger devient efficace dans la durée, la machine tourne moins souvent et le panier de linge est rarement plein, je suis à jour de repassage.

je visite les pièces les unes après les autres, pour jeter, trier, donner, ranger ailleurs, vendre parfois. On réorganise les chambres, l’une va devenir une pièce pour peinture, couture et autres loisirs, avec un canapé convertible quand même et plein d’espace pour stocker le matériel. J’ai presque hâte de m’attaquer au garage!

Et côté pro, cela fait 2 ans que j’ai pris un grand virage! Que de chemin parcouru pour confirmer que je me sens à ma place, et que ce que j’y fais a du sens. Notre monde laisse sur le bord de la route des millions de personnes dans une précarité toujours plus grande, et c’est ce constat qui m’aide chaque matin à me lever avec une belle énergie pour contribuer à apporter ma pierre à l’édifice pour réduire ces inégalités.

Pour l’instant je trépigne, à l’idée de profiter du retour des garçons pour des moments à 5 ce week-end, c’est ma dope!

Et vous, c’est comment cette rentrée? (merci pour vos com’s)

7 Comments

  1. Quel plaisir d’avoir de tes nouvelles sur le blog! C’est une sacrée étape que tu vis là, ça doit effectivement être déstabilisant ce centre de gravité qui se déplace, se redimensionne. Je suis sûre que vos moments tous ensemble seront riches et intenses!

  2. Contente de vous lire à nouveau, dur de voir nos enfants quitter le nid familial.
    l’important c’est de rester une famille unie et de se retrouver dès que possible.

    1. Hello Cécile, je te suis depuis les maternelles, c’est dire ! Bravo pour ce chemin et la résilience qu’il faut forcément gagner au fil du temps et de l’indépendance de nos extra-ordinaires… Je suis à Lille ou presque si un jour tu as besoin de quelqu’un à proximité pour celui des 6 qui est chez nous, n’hésite pas, ça peut toujours dépanner 😜😘

      1. Merci Émilie
        Oui ça fait quelques années… 12 ans ?
        Merci pour ta proposition ! J’y vais du coup de temps en temps et peut-être qu’un jour on organisera un déj des lecteurs du blog du Nord ?
        ❤️

  3. Je faisais un tri dans mes blogs et cela faisait longtemps que je n’étais pas venu faire un tour par ici ! J’aurais pu écrire mot pour mot ce ressenti à part que je n’ai que 4 grands enfants !
    Ils se sont éparpillés l’année dernière déjà pour les études et passer de 6 à 3 à la maison m’a fait tout drôle et j’apprivoise encore ce changement …
    Tiens d’ailleurs çà m’intéresserait de savoir comment ta fille vit à Mayotte ? J’avoue que j’appréhende un peu si ma grande part là-bas pour un stage …
    Je suppose qu’il ne faut pas écouter tout ce qu’on entend sur l’insécurité sur place ….
    Bonne continuation à toi

Leave a Comment

Robot or what? *