Travail…Famille…

S’il y a 5 ans on m’avait dit que je pourrais travailler en élevant 6 enfants, j’aurais souri poliment. A l’époque, les six pistols avaient entre 2 et 10 ans, et je pensais qu’être mère de famille nombreuse est un métier en soi, qui occupait à plein temps, jour et nuit.

 

Mais être parent de famille nombreuse ne doit pas être un sacrifice. C’est un choix d’abord qui engendre quelques sacrifices sûrement, mais au prix de pas mal de vraies joies pour nous.

 

Ce qui n’était pas simple, c’était de réussir à continuer, à m épanouir individuellement, parce que même si je trouve un vrai épanouissement à élever nos enfants (ben c’est le minimum, sinon on n’en aurait pas eu 6), il ne s’agissait pas que je m’oublie là-dedans et que cela occupe l’intégralité de mes neurones. Au contraire il fallait que ce soit un booster pour faire d’autres choses ! C’est pour ça que mon CV a gagné de nombreuses lignes pendant que j’étais en congé parental (cours du CNAM, présidence de l’association Petite Emilie, parents d’élèves à fond les manettes etc.). Il y a peut-être un peu d’hyperactivité là-dedans, mais ce n’est pas la seule cause.

 

Donc, après 11 ans de congé parental, j’ai recommencé à travailler, à mi-temps et grâce à une DRH qui a su convaincre un hiérarchique que ma valeur et mes compétences venaient du nombre d’enfants que j’élevais (je vous la fais courte, mais c’est quand même ça). L’argument m’avait semblé osé, quand il s’agissait de vendre un profil de mère de famille nombreuse, qui ne travaillait plus depuis 11 ans, et qui voulait reprendre, à mi-temps.

 

Un an après je suis heureuse de travailler, mes hiérarchiques sont contents aussi, et mon entreprise se prend en pleine face une crise importante, qui nécessite une réorganisation plutôt express.

Oui j’ai perdu quelques plumes, comme tant d’autres, tant sur le plan humain que professionnel, mais surtout je me suis retrouvée dans une situation où je ne pouvais pas prendre mon nouveau poste sans remettre en cause l’équilibre familial mis en place. Et quand je sais l’énergie que nous dépensons pour maintenir cet équilibre, la prise de risque était trop grande. 

Hier, j’ai eu confirmation que la mutation que je souhaitais était officielle : un poste qui me plait, un lieu qui me permet de travailler sans perdre de temps dans les transports, une équipe au top, bref le rêve pour moi.

Pendant ces 6 semaines de tractations et d’attente, j’ai eu le temps de douter de ma capacité à travailler et être mère de 6, de me reposer la question du sens que cela avait de travailler pour ma vie de mère et ma vie de femme, de ma nécessité de poser des limites quitte à prendre des risques, pour finalement comprendre que celle qui a raison depuis le début, c’est bien ma super DRH : « ma valeur et mes compétences viennent du nombre d’enfants que j’élève ». J’ai aujourd’hui besoin de travailler pour l’exercice intellectuel, pour l’adrénaline que cela me procure, pour les relations sociales que cela m’apporte, pour la reconnaissance sociale que j’en retire, pour le regard que portent mes enfants sur leurs parents, et sur les adultes en général, pour ma contribution au confort de nos finances, pour le repas qui m’attend chaud et prêt à l’heure du déjeuner.

Je lis souvent qu’une mère de famille nombreuse est un peu comme la responsable d’une petite PME et j’aime bien les parallèles qui sont faits entre les deux. Au-delà, si je devais relever 2 compétences que j’ai acquises et qui me sont bien utiles pour travailler efficacement, je garderais le sens de l’organisation et la résistance au stress.

Et vous ? Quelles compétences avez-vous acquises de votre rôle de parent, et qui vous servent chaque jour au bureau ?

19 Comments

  1. Extra pour la mutation ! Prise d’effet quand ça ?
    Moi je n’ai développé aucune qualité avec mes enfants je pense. J’ai perdu des neurones plutôt 😀

    Cherche encore, cherche encore!

  2. Je suis ravie pour toi que tu es eu cette mutation enfin une grosse épine qui s’enlève du pied !
    Quelle compétences j’ai acquises en devenant maman mais aussi en étant avant d’être maman garde d’enfants au domicile des parents ( ou je gérais une fratrie de 4 enfants à cette époque là + ma fille que je pouvais garder avec moi car mes patrons étaient des gens extra)puis maintenant comme assistante maternelle, c’est l’ ORGANISATION !!! la patience quoi que pas à chaque fois et le « mode shiva » les multi bras pour faire 1000 choses en même temps !! vive les supers mamans !

  3. Félicitations !

    Moi, si on m’avait dit il y a 10 ans que je me lèverai à l’aube tous les jours, que je devrais penser et faire plusieurs choses à la fois et bien je ne l’aurais pas cru !
    Quant à toi Cécile, je me souviens d’un épisode des maternelles où Bruno t’aidiat pour ton CV et mettait en avant les qualités que tu avais développées en tant que mère de famille : ça m’avait surprise au début car je n’avais pas jamais envisagé les choses de ce point de vue là là mais j’avais trouvé ça très juste au final : gérer une famille c’est vraiment être à la tête d’une petite entreprise et c’est encore plus vraie quand on a 6 enfants ! Bravo à toi.

    c’est vrai que le regard admiratif de Bruno est un vrai réel fort soutien! Et tu t’es découvert des qualités insoupçonnées 🙂

  4. Mouais….élever mes enfants me fait puiser dans des ressources que j’ai (organisation, patience, capacité à faire 12 trucs en même temps, résistance au bruit, capacité à enchainer les corvées sans y penser…) mais est ce que j’ai envie de vendre ça à une boite…? pas sûr;
    pour le moment, je sors d’un atelier sur le « réseau », et je viens de passer les 2 dernières heures à me demander où est mon réseau (pas sure que mes copines de sortie d’école soient considérées comme tel), et par quel miracle je vais réussir à trouver un boulot intéressant, à mi temps, près de chez moi pour pouvoir assurer la gestion de la jujuteam…
    la vie est surement faite d’opportunité, de chance et de relations, mais je suis pas sûre de pouvoir compter dessus…!!

    Pour moi, ces talents que tu cites, ça veut dire avant tout que tu es efficace, et ça ne veut pas forcément dire « chargez la mule, elle a les épaules larges ».
    pour ce qui est du réseau, j’ai un billet en brouillon depuis plusieurs semaines, mais j’ai du mal à le finir, parce que je risque de limiter mon réseau, du coup…
    oui le miracle existe, parfois il faut le provoquer un peu, ouvrir yeux et oreilles, et prendre des risques… tu sentiras quand tu seras prête, et là, ça marchera 🙂

  5. Super article, et thème que j’affectionne… J’aime le choix des photos, qui illustre à la fois l’équilibre fragile, mais aussi la « beauté » de tout ça quand ça fonctionne !
    Alors pour moi, c’est la prise de recul, la gestion des priorités, et un sens hyperaigu de l’organisation (sauf pour ma boîte Lotus qui me desespère parfois).

    Réponse à jujuteam : opportunités, chance et relations, oui. Mais la valorisation de toutes ces qualités telles que tu les exprimes, et la confiance en soi jouent aussi. Et surtout l’envie de travailler, et qqs concessions tout de même . Quant au mi temps, là je suis d’accord, c’est un peu plus chaud … Bonne chance!

    Merci pour ton comm! je suis sure qu’avec une boite outlook, seuls les messages importants apparaîtront!

  6. tu dois être soulagée que finalement tout ça se goupille aussi bien! Si un jour je reprends le boulot, je me poserai la question des qualités, mais c’est sur que l’organisation est la 1ère des qualités quand on a une grande fratrie!

  7. moi, c’est plutôt l’inverse, ce sont mes compétences du travail qui me servent quotidiennement à la maison. Entre autre ma formation « gérer les conflits » et « savoir dire non » 🙂
    SInon, je suis très contente de lire ce billet et de voir que tu as pu arriver à ce que tu voulais. bonne continuation alors …

  8. Coucou,
    Je viens de partager ton article sur facebook. J’adore. Moi j’en ai qu’un et il occupe 100% de mes neurones en ce moment. Mais depuis j’ai acquis une patience dde dingue…une energie insoupconné…un sens de la gestion et de l’organisation beaucoup plus pointu.
    Bref mon chou à changé ma vie ahahhah.
    Je te souhaite bonne continuation!
    Bises
    😉

  9. Moi, en fait, je crois que ç’est l’inverse: les qualités du prof (patience, pédagogie, autorité…) et bien je les réemploye à la maison… Mais mes enfants sont encore petits, je pense que je vais me découvrir plein de compétences encore 😉
    Mais sinon, félicitations pour ta mutation, je comprends à quel point tu es soulagée!!

  10. mes enfants m’ont appris à relativiser et à m’organiser (ce que je n’étais pas), à gérer… résultat je suis à mon compte et gère 4 autres salariés…
    pendant que mon mari se dépatouille à la maison avec nos 4 monstrànous … alors qu’il n’a pas du tout les qualités de manager de PME ! donc il galère un peu…
    mais il aime ça et, lui, il a la PATIENCE ! ce que je n’ai pas ! et une bonne dose d’abnégation ;)…
    bon ça ne l’empêche pas d’avoir aucune idée de ce qu’il fera « après » (son congé parental s’est fini aux 3 ans du dernier, soit août dernier, snif… mais il a encore 2 enfants de 18 mois qui l’occupent à mi-temps en temps que nounou… et après ? il veut changer…). il est exactement dans les mêmes interrogations que vous toutes ci-dessus ! je vais lui faire un CV peut-être… est-ce qu’être le roi des lasagnes de restes et des crêpes au goûter ça compte ?

  11. Je suis ravi mesdames que cette reflexion vous amene a penser (et a le croire vraiment !) qu elever des enfants est une sacre experience de vie certes vocationnelle mais professionnellement valorisable! !!

    C est probablement un des seuls boulots où il n existe pas de formation, pas de cursus d etudes pour nous y preparer et pourtant il y aurait de quoi faire! !! Bref en attendant nous apprenons sur le tas, ce qui donne d ailleurs un apprentissage d autant plus efficace. .. encore faut il prendre du recul sur ses pratiques, les discuter, les revisiter, et pourquoi pas les remettre en question au fil de notre experience.

    Quant a ma cherie, ca fait plus de 15 ans que je la regarde faire (attention je ne dis pas que je ne prend pas ma part! ), je l observe, l encourage, la valorise, l admire et quelquefois la coache 😉

    Et sans conteste, elle a acquise les competences d un patron de PME, alors evidemment elle avait deja quelques pre dispositions. Pour n en citer que quelques unes :
    – gestion du temps et des priorites (8 plannings a gerer en mode synchro, 6 activites scolaires / sportives / associatives / culturelles / etc)
    – gestion admistrative et financiere (budget mensuel de conso de 3500€, 6 dossiers medico-scolaire-para scolaire, factures en tout genre, etc)
    – gestion des ressources humaines (dispositif de developpement personnel, suivi personnalise, gestion de la motivation et de la reconnaissance, etc)
    – gestion des conflits et arbitrage
    – gestion du stress
    – gestion de la communication interne et externe
    – gestion de projet (vacances d ete avec 8 velos, vacances de ski a 8, etc)
    – management d une association (presidente, conferenciere, formatrice, recherche de fonds, diplomate, mediatrice, communiquante, negociatrice, redactrice, …)
    – bloggeuse, editorialiste, reseau-teuse

    Aujourd hui elle met toutes ces competences au service d une entreprise qui a bien de la chance de l avoir ds ses effectifs! !!!

    PS : Nous avons 2 devises ds notre famille :
    1/ C est celui qui fait qui a raison (elle fait bcp donc le merite lui revient! !!)
    2/ Le plaisir et l efficacite sont compatibles (c est le sens de notre job de parent et de notre vocation educative! !!)

  12. Clair, chapeau de réussir à concilier vie familiale et vie professionnelle. Mais c’est quoi ton boulot au juste. Pour ma part je travaille en free lance depuis mon domicile et c’est une vraie chance. Je crois que si j’étais en entreprise mon boss ne serait pas trop content car je devrai m’absenter à maintes reprises entre les maladies multiples, les séances d’orthophoniste, le fiat de partir assez tôt pour récupérer toute la tribue etc..Et puis ce n’est pas évident de trouver un job à mi temps. C’est quoi tes horaires à toi ?

    j’voudrais pas en dire trop sur ma boite sur le blog, mais bon, pour les horaires, c’est 9h-17h les mardis et jeudis, et 9h-14h30 le vendredi! ça fait un mi-temps sur 3 jours, et c’est idéal! 2 fois par semaine les plus jeunes vont à l’étude du soir, et je fais des conduites tous les soirs!

  13. Bravo ! Alors réfléchissons un peu avec le nombre de neurones qui me reste, compétences acquises en 10 ans de maman :
    – dextérité manuelle, bcp de choses que tout le monde fait avec 2 mains ben moi maintenant finger in the nose (non faut pas le voir au sens propre hin, l’autre main est bien occupé pour un des gnomes)une main suffit ;
    – répondre à 10 questions à la minutes ;
    – imbattable en terme d’organisation et de prévision budgétaire ;
    – répondre au téléphone en faisant à manger, essuyant le rototo, ramassant doudou avec les doigts de pieds et faire les gros yeux pour que tout le monde se taise, le tout en restant tjrs très aimable ;
    – développement de la mémoire, jeu du mémories des chaussettes, du « quoi à qui » et « qui et ou et quand », du on tire un peu on secoue sèchement et ça ira pas besoin de repasser ^^…….
    bref,je vais m’arrêter là, mais je dirai bien à mon RH que oui j’ai acquis de nombreuses qualités qui me permettrons d’être encore plus au top ds mes tâches merci pour le tuyau !

    c’est de se mettre en condition pour mettre en valeur des petits gestes de tous les jours (qui ne sont pas toujours gratifiants) qui est le plus dur! une fois que c’est fait, y’a plus qu’à!!

  14. Excellente nouvelle !!! je suis très heureuse pour toi ! (je me permets de te tutoyer 😉 Tu gères un max ! franchement (et je me répète) je suis en totale admiration ! Ce que je préfère chez toi c’est ta zen attitude, ton humour qui te permet de te décaler des choses de la vie..
    En congé parental depuis 1 an, ac 3 enfants dt des jujus de 11 mois, je déplois chaque jour de plus en plus mes capacités multitâches, le sens de l’organisation, de l’anticipation, mais je me sents pourtant bien souvent seule et surtout épuisée, lavée, rincée.. Toujours la peur d’être débordée, par des jujus qui hurlent de faim ensemble par exemple, par mon grand qui me réclame du temps sans que je parvienne à lui donner car ménage, jujus en manque de bras… bref pas facile tous les jours ! j’aimerais tellement avoir plus la positive attitude plutôt que d’hurler le matin parce q’on est tous à la bourre !!!
    Ha si! j’ai découvert une nouvelle passion pour la cuisine, je trouve cela assez valorisant en fait !

  15. Bravo pour ta mutation !Félicitations !
    Bon de mon côté, dans ma boite de 46 personnes dans laquelle je fais office de DRH, le fait d’être maman m’aide évidemment à voir les choses autrement et de comprendre les difficultés des mères de familles, avec lesquelles je me soupçonne d’être parfois un peu faible ..(oh pas bien…) .
    Et puis au boulot comme à la maison , et comme bcp de mamans …, je fais plein de trucs en même temps.
    Aussi j’écris des notes/listes sur mon iphone pour ne pas oublier : une liste de courses pour mon petit mari (oui j’avoue les courses c’est lui..), une note pour la prochaine réunion au boulot, une liste pour les activités d’anniv de ma grande, une liste des prochains travaux dans la maison …………….ouf ! bon c’est pas tout ça mais je suis crevée je vais me coucher !

    Je devrais aussi faire des listes, ça m’éviterait de bugger parfois 🙂

  16. c’est génial pour toi que tout se goupille bien, que tu réussisse à t’épanouir au boulot et à la maison!
    Tu as de la chance mais du dois surtout le mériter!
    et j’aime beaucoup le petit commentaire signé « tonmari »… votre équipe force l’admiration (tu sais que tu es en train de devenir un modèle, une source d’inspiration, pour plein de lectrices? tu pourrais rajouter « Muse » sur ton CV au rayon des compétences…

    Merci marine, je mesure ma chance, même si je ne suis pas si sure de la mériter 🙂 et si mes p’tites histoire peuvent servir à d’autres, alors objectif atteint!

  17. une famille nombreuse gérée comme une PME? je ne vois pas de quoi tu veux parler? 🙂 ton billet est très bien, je vois ma reprise d’activité de la même manière même si parfois c’est difficile…

    Oui c’est difficile… et quand j’ai lu les compte-rendus de la journée Maman Travaille, je me dis que d’une certaine manière, on contribue à ce que ça évolue, alors c’est motivant 🙂

  18. Alors là, chapeau bas !!!!!!!
    J’ai 3 enfants en bas âge, un boulot à plein temps…. et en pleine déprime faute de temps etc……..
    BRAVO continue…. tu vas me motiver avec tes articles….
    à bientôt

    il faut une belle énergie pour mener la vie que tu mènes, choisis chaque jour de ne garder que le meilleur, et bientôt tu en souriras et tu seras fière de ce que tu as accompli

Leave a Comment

Robot or what? *