Transmettre

20140405_133752

Il y a tous ces petits trucs que l’on a appris de ses parents, ou de ses frères et soeurs. Tous ces petits trucs qui ne sont pas dans les livres, qu’on n’enseigne pas systématiquement à l’école, qu’on ne cherche pas forcément sur Internet.

Il y a tous ces petits trucs qu’on sait faire et dont on peut dire: je l’ai appris avec mon père, ma mère, ou ma grand-mère. C’était pendant le camp dans le Périgord, ou quand on avait été faire du ski dans les Alpes. Ces petits trucs qu’il faut à mon avis continuer à transmettre à nos enfants. Parce que c’est irremplaçable. Et puis c’est gratuit, ça ne sert à rien, ça n’a pas d’utilité particulière. Mais ça se transmet, tout simplement.

Dimanche, j’ai appris à mes garçons qui étaient dans le jardin avec moi à siffler dans des herbes. En coinçant l’herbe entre les 2 pouces et en la faisant vibrer en soufflant. Et ça produit un son bien strident.

Et je suis tellement contente de ne pas avoir oublié. Je n’avais pas sifflé avec une herbe depuis longtemps. Super longtemps. Je pense que c’est comme le vélo, ça ne s’oublie pas. Et ça se transmet. On a soufflé, postillonné, changé d’herbe, choisi une longue, puis une plus fine, pour trouver la meilleure. On a répété le geste ensemble. Plusieurs fois. Et on s’est fait griller les tympans quand le son est sorti. Et on était tellement fiers.

Siffler avec de l’herbe, c’est comme faire des bracelets avec des pâquerettes enfilées les unes dans les autres, siffler entre ses doigts, fabriquer un attrape-lézard avec une tige de graminée etc.

Et quoi encore? Vous avez des idées?

21 Comments

  1. Apprendre des noeuds de marin.
    Savoir que c’est pratique de trouver des unités de mesure avec des parties de son corps : et que moi, entre mon pouce et mon majeur tendus, ça fait 20 cm.
    Apprendre à apprécier les mesures.
    Apprendre à agencer le coffre d’une voiture /un sac.
    Bon. Ok. Je fais dans l’utilitaire, là…

  2. Oui oui ! faire une danseuse avec un coquelicot, manger le suc de certaines fleurs comestibles, faire un chewing-gum naturel avec du blé, « poule ou coq » avec certaines herbes des champs, savoir si tu aimes le beurre avec une fleur jaune sous le menton (dont le nom m’échappe maintenant..) !! J’a-do-re !! merci pour les souvenirs qui remontent ! encore tant de choses à leur transmettre à nos enfants 😉 tout ces petits riens qui sont pleins de tout …et surtout de charme. Bises

    1. la fleur jaune , c’est le bouton d’or et ça marche toujours ! Poule ou coq aussi ! Je l’ai appris dernièrement à une amie de 76 ans qui ne connaissait pas , un monde ! on se baladait tranquillement , elle m’a regardée un peu curieusement ….j’en ai 70 mais ça m’a fait rudement plaisir ! Et les tasses à café avec les cupules de gland ? mais faut avoir de bons doigts …bref !

  3. Faire le bruit du hibou ou de la chouette en soufflant dans ses mains jointes, expliquer les trucs et astuces pour la table de 9 et de 11, faire des bracelets brésiliens…
    Siffler avec un brin d’herbe… Toute mon enfance!

  4. Oh que j’aime ces petits riens qui font les souvenirs d’enfance : faire un déguisement en feuille de marronnier, un petit théâtre en faisant parler des gueules de loup (en plus le nom ils aiment 😉 ) , faire exploser les petites biles blanches de certains arbustes (dont je ne connais pas le nom) mais qui font comme des petit pétards, faire des poudres magiques pour peindre avec des plantes et des fleurs, ou des « parfums ». C’est vrai que c’est souvent tout ce qui se fait dans la nature et qui nous est si cher….

  5. Ha… et puis faire « prout » avec ses dessous de bras, mais j’ai jamais réussi malgré tous les efforts qu’à fourni mon frère pour m’apprendre.

  6. Appliquer la bouche sur les habits au niveau du ventre ou du dos, et souffler longtemps pour faire chaud. Au moment du séchage des cheveux, faire passer l’air chaud sous le pull ou le pyjama pour le gonfler. Souffler sur une vitre pour faire de la buée, et dessiner un coeur, un bonhomme. Souffler les pompons des pissenlits. Accrocher les cerises sur les oreilles pour en faire de belles boucles à croquer. Imaginer des formes dans les nuages. Chercher la grande ourse dans la nuit… 🙂

  7. Et aussi pencher sa tête en arrière, et souffler sur un petit pois, juste assez pour qu’il tourne en équilibre au-dessus de la bouche…
    Faire des concours en crachant les noyaux de cerises le plus loin possible…
    Faire un volcan dans la purée, ou manger les p’tits beurre en commençant par les coins… Faire un puits avec sa main, poser une feuille d’arbre dessus et la faire éclater dans un grand bruit…

  8. Transformer un pull bleu marine en veste d’officier avec des graines de bardane en guise de boutons dorés. Piquer des pâquerettes dans les tresses de mes filles. En faire des couronnes.

  9. Faire croire aux petits, dont j’étais, qu’allongés dans l’herbe , jambes à l’équerre , on pouvait pousser les nuages …..qui n’allaient pas toujours dans le sens qu’on voulait !
    Faire des  »sous » avec les feuilles , un porte-monnaie avec les boites de sucre …..ça me revient régulièrement avec les petits qui habitent ma vie et c’est toujours un enchantement pour la vieille dame que je suis !

Leave a Comment

Robot or what? *