Tractopelle toi-même

Aujourd’hui j’étais en voiture avec Noé, de nuit.

Tout d’un coup, on voit ça, garé dans la rue. Quand même ce n’est pas fréquent, en pleine ville.

Il me demande ce que c’est.

Je réponds: « une tractopelle ».

Il dit: « Tractopelle toi-même ».

Silence.

Long silence.

Il me regarde et dit, gêné: « oups, je crois que je t’ai traitée de tractopelle ».

Je pense que la plupart du temps, je réagis au quart de tour avec mes belles phrases sur le fait qu’on ne parle pas comme ça à sa mère, qu’il doit s’excuser, que c’est inacceptable et blablabla, chacun sait de quoi je parle. Et là, le silence a fait son boulot, tout seul.

Et on a ri. Et parce que le rire a des effets positifs quand il y a un peu de tension.

Et aussi parce que c’était tellement énorme.

Non, pas la tractopelle. Pas moi non plus. Même si l’effet de mon régime ne se voit pas encore.

19 Comments

  1. Pfiou, il y a trois jours, annif de 6 ans de mon deuxième nain-chieur et cadeau de mamie: tractopelle! Aujourd’hui: tranchée (genre guerre 14/18) en face de l’école, avec des tractopelle partout! Avec ton post, je commence à penser que le 21/12/2012 n’est plus si loin et que y’a un lien avec les tractopelles!

      1. Bah j’ai du mater des trucs là-dessus, entre deux reportages sur l’alcool au volant et Masterchef alors forcément, y’a des liens qui se font :))

  2. Je vais t’ avouer un truc : j’ai toujours dit UN tractopelle et là, grâce à ton petit, sans qui ce billet n’existerait pas (ha bah oui !) je corrige enfin une faute assez énorme. Alors MERCI !!! et c’est pas seulement parce que c’est la journée de la gentillesse hein.

Leave a Comment

Robot or what? *