Le vélo de Jojo

C’est la star de notre dernière semaine ce vélo…
Jojo l’utilise tous les jours, il pédale en danseuse pour aller et revenir du collège. Héritage d’un frère aîné, ou de 2, il a quelques heures de pédalage dans le cadre, celui-là.

Jeudi soir, Jo est rentré à pieds du Collège.

« C’est mon copain, il a attaché son vélo sur le mien, et il finit après moi, alors je suis rentré à pied ». En langage collège, ça s’appelle être trollé, mais Jo ça ne l’a pas fait rigoler.

Vendredi matin, Jo est allé à pieds au Collège.

Quand il s’en est rappelé, il a cavalé cavalé, il n’avait pas anticipé. j’ai juste eu le temps de lui dire de mettre un manteau bien chaud, tout était gelé, je crois même qu’il a un peu glissé.

Vendredi soir Jo est rentré à pieds du Collège.

« J’avais changé de manteau, mais mon trousseau de clé était resté dans l’autre ». Un peu contrarié, Jo, et mon curseur de culpabilité est un peu monté.

Lundi matin, Jo est allé à pieds au Collège.

Cette fois-là il ne s’en est pas rappelé, et il a eu beau cavaler, ça n’a pas suffi pour arriver avant la sonnerie. 5 minutes de retard.

Lundi soir, Jo est rentré à pieds du Collège.

Il n’a pas retrouvé ses clés, il les avait égarées. Ou prêtées. A son frère Noé. Impossible de les retrouver.

Mardi matin, Jo est allé à pieds au Collège.

C’est bon pour la santé, de marcher, et de courir aussi. Mais je crois bien qu’il en avait assez.

Mardi soir, Jo est rentré à pieds du Collège.

Fâché. Parce que le gardien avait décidé: Si tu ne récupères pas ton vélo demain, je coupe le cadenas.

Mercredi matin, Jo est allé à pieds au Collège.

On avait bien fouillé, et pas trouvé les clés. J’avais trouvé 7 doubles de clés de cadenas et fait un vrai beau trousseau, placé dans son cartable, pour toutes les essayer. Et puis une 8ème clé, celle qui apparemment ressemblait le plus à celle du cadenas verrouillé.

A 10h00, Jo m’a appelé du Collège, un peu paniqué. Le vélo était dans la loge du gardien, il valait mieux que je vienne le récupérer avant que le cadenas ne soit cisaillé. Quoi? Aucune des clés ne fonctionnait? Aucune de celles du trousseau, mais Jo ne trouvait plus la 8ème clé, la clé spéciale… Je lui ai proposé de regarder dans le fond de sa poche droite. Ouf, elle y était. Trop tard pour aller la tester, la fin de la récré était arrivée, et le nombre de billets de retard des jours passés suffisait.

A 11h00, une dame m’a appelée du Collège. Jo avait essayé la clé, et ça avait marché.

Mercredi midi, Jo est rentré du Collège, en danseuse sur son vélo, triomphant et heureux.

Et on passe à 2 chiffres

iphone04112011 192iphone04112011 313iphone04112011 365 iphone04112011 431iphone04112011 242

Tu pesais 3,8kg

Tu pesais 2,5 kg

En l’espace de 10 minutes tu es arrivé tête en avant, tu as a suivi, version toboggan.

Je me souviens de ces premiers moments où vous êtes tout deux devenus des évidences.

Chacun son visage, chacun son odeur.

Chacun son doudou, chacun ses cris. Chacun son sein, puis chacun sa main.

A vous deux, vous cumulez tout: l’intelligence et l’insouciance, les sourires et les larmes, le calme et la tempête, le raisonnement et la spontanéité, l’énergie et l’apaisement, la douceur et la douceur.

Tu es calme, posé, réfléchi, le cerveau en ébullition permanente, posé sur une planète parfois bien loin de la nôtre. Où le quotidien est une contrainte.

Tu es énergique, curieuse, vive, sensible, douce et expressive, posée sur notre planète. Où l’inaction est déroutante.

Vous êtes si différents et totalement indissociables. Etre jumeaux c’est être identiques disent certains. Vous n’avez rien d’identique, mais à vous 2 vous pouvez ne faire qu’un. Inséparables et complémentaires, liés par un truc indéfinissable et unique. Qui ne se voit pas. Qui se vit.

Vous êtes les 2 pièces d’un puzzle familial qui sans vous ne serait pas complet. Et qui sans vos frères et soeur ne le serait pas non plus.

Depuis 10 ans aujourd’hui.

Bon anniversaire mes petits grands.