Restez calmes, les enfants, j’en ai pour une minute!

l'addiction commence avant l'école

C’est une phrase que je dis souvent à mes enfants.

Pour aller descendre une poubelle, même si en fait, non ce sont eux qui les descendent.

Pour aller chercher un plat dans la cuisine pendant le dîner, même si en fait, non, ce sont eux qui font le service.

Pour descendre ouvrir quand ça sonne à la porte, même si en fait non, ils descendent toujours plus vite que moi.

Pour répondre au téléphone, même si en fait, non je ne réponds pas au téléphone entre 18h00 et 20h30, ni quand je fais les devoirs avec les enfants, ni quand on est à table.

Donc, en réalité, je ne dis pas cette phrase si souvent que cela.

Mais d’où vient-elle alors???

Elle vient de l’inscrit d’Elise (en CP), lorsqu’elle sort de la classe pour répondre au téléphone. 

Elle vient de l’instit de noé (en CM1), qui téléphone à sa nounou si tout se passe bien avec son bébé.

Et quand je questionne Elise, elle dit que sa maitresse passe des coups de fil de la classe, et échange des sms.

Et quand je questionne Noé, il dit que l’autre jour, sa maîtresse avait oublié son portable, et qu’elle lui a demandé l’heure tout le temps (où est la belle époque où il y avait des horloges dans les classes), et qu’elle téléphone souvent en sortant dans le couloir pendant les évaluations.

Et ouais.

Cela fait plusieurs semaines que j’en entends parler par mes enfants, il n’y a pas si longtemps, j’en avais parlé sur la page Facebook du blog et maintenant ça me revient au oreilles par les parents d’élèves qui s’étonnent, et veulent que le sujet soit abordé en conseil d’école.

Alors oui, je soutiens l’Education Nationale envers et contre tout aux yeux et aux oreilles de mes enfants. Je prends toujours position en faveur de la maîtresse même si parfois… mais bon, il est hors de question que je remette en cause son autorité sur nos enfants. Je pense que les moyens donnés à l’Education Nationale sont soit insuffisants, soit mal distribués, cela dépend des sujets ; Et ce qui est certain, c’est que pour rien au monde je ne serais capable d’être à la place des maîtresses de nos enfants tous les jours.

Mais comme diraient mes ados, là, je trouve que c’est « abbuusééééé ».

Les instits ont des pauses toutes les 2 heures, grâce aux récrés et aux heures de cantine. Les téléphones sont équipés de répondeurs, en cas d’urgence, et permettent aussi de recevoir des sms.

Et au-delà de ça, ce qui me hérisse un peu plus, c’est le discours qu’on tient à nos enfants sur le fait que les portables sont interdits à l’école, oui, même à l’école primaire. Qu’on devient addict des téléphones portables. Qu’on n’a pas besoin de téléphone à l’école. Et c’est bien vrai.

Et cette attitude du « faites ce que je dis mais pas ce que je fais » est plutôt contraire à ce que j’essaie de pratiquer, sans vous faire le discours de la pédagogie de l’exemple, des modèles d’identification et blablabla, pas besoin de grands mots. Chez nous, pas de portable avant le lycée, et c’est possible, mais c’est un autre sujet.

Et le plus comique dans tout cela, c’est que moi, quand je suis au bureau, je ne réponds pas aux appels personnels, sauf… quand c’est l’école qui m’appelle!

Et chez vous? les maîtresses sont addict aussi?


13 Comments

  1. Jamais entendu parler ici mais je les questionne des le petit déjeuner . Je te tiens au courant. Enfin j’espere que non, car je suis du même avis que toi, comment peuvent ils comprendre les règles si ns montrons le mauvais exemple …à suivre

    prends ton cafa avant, hein? jamais de grandes discussions à jeun

  2. Aucune idée de savoir si les maîtresses sont addict dans les écoles des enfants.
    Moi j’avoue qu’en réunion parfois, en stage parfois aussi, au boulot souvent, je consulte mes messages ou j’envoie des SMS. A la dernière formation pour les membres du CHSCT, c’était tellement chi**t que j’ai surfé pendant des heures…
    Et quand l’école ou le centre de loisirs m’appelle, je ne réponds surtout pas ! 😉

    oui mais en réunion, tu n’étais pas l’animatrice!
    j’imagine toujours qu’ils ont appelé Pap’s avant de me tel alors je réponds 🙂

  3. Moi, les 2 ou 3 fois (en 10 ans) où j’ai utilisé mon téléphone portable en classe, c’était pour appeler des parents d’élèves et leur demander de venir chercher leur enfant parce qu’il était malade ou qu’ils avaient oublié le sac de piscine. Parce que je préférais téléphoner tout en surveillant ma classe puisque nous ne pouvons pas laisser les élèves seuls.
    Je trouve le comportement de ces maîtresse complètement inacceptable.
    Mais je tiens à préciser que je n’ai jamais eu plus de 30 minutes de pause dans une journée. Les cahiers demandant à être corrigés et les récréations à être surveillées… 😉

    C’est vrai que les pauses des instits sont plus courtes que celles des enfants 🙂
    Tiens je file faire un tour sur ton blog 🙂

  4. J’ai interrogé ma dernière suite à ton mot sur FB. La réponse a été non, sauf si cela concerne la préparation de la classe de mer qui aura lieu la semaine prochaine. Ma fille a un maitre et une maitresse qui est la directrice donc doit etre joignable (mais pas personnellement). Je « plussoie » ton avis; Le « fait ce que je dis pas ce que je fais » me dérange aussi. Ici, aussi, telephone en seconde, c’est bien suffisant mais du coup mes enfants sont des aliens au collège!!!

  5. Bonjour
    Ce que tu écris m’étonne. Car ici, je sais que les maîtresses ne font pas ce genre de choses. Cela doit être réellement à la marge …
    Je suis moi même enseignante ( dans le second degré) et aucun de mes collègues ne fait ce genre de truc ( et crois moi cela se saurait vite …).
    Juste petite précision, en tant que prof j’ai des pauses dans ma journée ( je veux dire par là, des moments où je ne suis pas devant les élèves ) et c’est vrai que je pourrais utiliser mon téléphone portable à ce moment là ( dans ma salle durant mes corrections de copies ou mes prép de cours) mais je ne le fais pas vraiment ( à moins qu’un de mes loulous ne soient malades.)
    MAIS je ne suis pas d’accord pour les instits, car j’ai passé une matinée avec l’instit des moyens de mon grand, et même pendant la récréation, elle a une responsabilité de surveillance.Je ne l’ai pas vu s’arrêter de la matinée.
    Voilà, pour ton cas je pense qu’il serait bien d’en parler au conseil d’école pour éclaicir ce point car je trouve également que ce n’est pas professionnel.
    Bonne journée.

  6. J ai donc pose la question au p’tit déjà ( après mon kfe hein !) et réponses
    des 2 concernés ‘: pas de tel avec elles, sauf la remplaçante pour si devait appeler les parents. Dc chez nous pas de souci et j espère bien que ça restera comme ça !

  7. Ma Nana n’est pas prête d’aller à l’école, mais j’ai moi-même travaillé en milieu scolaire, intervenant pendant les horaires de sport et les heures « après l’école ».

    Effectivement quelques unes étaient bien accrochées à leur téléphone, mais ce n’était pas la majorité. Ce qui m’a fait surtout halluciner c’est de les voir discuter à propos de… leurs discussions Facebook et les jeux Facebook auxquelles elles se donnaient à coeur joie pendant les horaires de classe (parce que oui les classes étaient équipées d’un ordinateur avec Internet…). Bon, c’était surtout flagrant sur une école sur 5 dans lesquelles j’intervenais !

  8. Arf c’est assez gonflé ça. Effectivement, pour expliquer aux enfants de se décrocher de leur téléphone ou de ne pas l’emmener à l’école, ça devient compliqué ><

  9. Je suis très surprise! Tout comme Mimilady, je suis instit et mon portable reste dans mon sac, sauf urgence comme quand un de mes twins sortait d’une pneumonie et que je devais joindre un médecin à 16h pile (pas très dispos les médecins!!). Sinon, le plombier, les copines, le mari et même la crèche attendent que j’écoute mes messages.
    Je partage aussi l’avis quand aux pauses des instits: entre les récrés à surveiller, les photocopies et tout le reste, c’est plutôt 30 min de pause par jour.
    Bref, pour le cas de tes enfants, ça vaut le coup d’en parler avec les enseignants concernés. Je pense et j’espère que même s’ils utilisent trop leur portable, ils sont ouverts à la discussion. Bon courage 🙂

  10. Je suis prof et je ne suis pas surprise, non que ça arrive beaucoup, en tous cas pas dans mon entourage ni avec les instits de la Pouillette, mais évidement il y a des gens plus ou moins consciencieux au sujet du portable partout, chez les instits comme chez les autres.

  11. Non pas de portable en classe juste une tasse de café préparée par les enfants bien sûr.
    Ca me console chez vous aussi pas de portable avant le lycée j’avais l’impression d’être une extra-terrestre sur ce sujet!

Leave a Comment

Robot or what? *