Réconfort

Quand on est abonné aux notifications de l’application Marmiton, on reçoit tous les dimanches soir une recette Réconfort. Pour se donner du courage avant le début de la semaine. J’espère que Marmiton va maintenant en envoyer tous les soirs. Parce qu’on va en avoir besoin, de réconfort.

Une semaine déjà que je suis en télétravail, mon boss ayant pris de l’avance sur une décision maintenant uniformisée à tous ceux qui le peuvent. Je mesure ma chance en pensant à tous ceux pour qui cela n’est pas possible, et tous ceux qui vont donner tellement d’eux-mêmes pour prendre en charge les personnes atteintes et pour qui j’ai une immense reconnaissance, et protéger les plus fragiles. Les enfants vont bien, et prennent conscience qu’ils sont chacun potentiellement vecteurs du virus sur des personnes plus fragiles. Sans le savoir. Ils se retrouvent confrontés à une situation totalement inédite pour eux, et pour moi aussi. Au vu des échéances qui arrivent, je ne suis pas sûre que les aînés aient sauté de joie à l’annonce des fermetures des écoles. Pour l’instant, peu d’informations sur le déroulement des concours pour les élèves de prépa, et vue l’engagement de Basile depuis 2 ans, je partage son inquiétude.

C’est comme la guerre… Non ce n’est pas comme la guerre, certains de nos anciens peuvent encore en témoigner. La guerre, ce n’est pas de rester au chaud à la maison.

C’est inédit, c’est mondial, l’expansion est effarante et le nombre de décès est terrible. Pas simple de se réconforter. Lorsqu’on traverse des périodes compliquées, ce qui aide le plus, c’est d’être avec ceux qu’on aime, pour sentir leur présence, pour apporter la nôtre, pour écouter les angoisses et tenter de les apaiser, pour se serrer fort dans les bras, pour se sentir plus forts. Dans le cas présent il faut s’isoler, ne pas se voir, ne pas se toucher, ne pas, ne pas, ne pas.

Alors je ne peux pas être avec tous ceux que j’aime, et ce n’est pas si simple pour moi, comme pour la majorité d’entre nous. On aura Whatsapp, Skype et le téléphone, on pourrait s’écrire des lettres aussi.

Chacun va faire de son mieux pour supporter le confinement, assurer son boulot en télétravail et l’école à la maison, prendre soin des proches les plus fragiles.

Tout ce qui pourra nous réconforter est bon à prendre. Et pas que le chocolat, il ne m’en reste qu’une tablette.

Je vous propose le petit jeu du jour, en attendant le discours du Président ce soir, qui consiste à commenter ce billet en finissant cette phrase (je me charge de la compile et du partage)

« En ce moment, ce qui me réconforte, c’est… »

Je suis preneuse de vos commentaires, tous, tout ce qui réconforte est bon à prendre. Et puis je reviendrai avec d’autres petits jeux, dans les jours et semaines qui viennent. Prenez soin de vous, de vos proches, chacun chez soi.

A lire ou à relire

18 Comments

  1. Avec les 3 kids, on a mis en fond leur chansons du moment pendant qu’on pliait ensemble, en chantant ou en dansant, tout le linge propre et sec après les grosses lessives faites depuis ce week-end 🙂 Je me suis surprise à penser que c’était un moment cadeau 💝

  2. C’est d’être à la maison avec mes filles.
    65 cas dans mon pays dont mon collègue de travail; c’est quand même pas de chance… donc mes filles et moi sommes confinés pour 14 jours. Quasiment les premières dans ce pays où l’épidémie ne fait que commencer.

  3. En ce moment, ce qui me réconforte, c’est d’écouter Mathieu et Anna Chedid avec Pierre Richard conter la poésie d’Andrée Chedid…

  4. C’est de serrer très fort mes fils dans mes bras parce qu’ils m’ont tous les 2 demander un câlin aujourd’hui, alors que ça ne leur arrive jamais. C’est de me dire que le statut de libéral a du bon pour pouvoir m’organiser comme je peux et veux. Me dire que j’ai fait le bon choix pour eux, pour moi, pour nous. Mille pensées.

  5. C’est que je suis tellement contente de pouvoir passer du temps avec ma grande fille de 12 ans. On s’est déclaré hier mutuellement « je suis contente d’être confinée avec toi » 🙂
    Et on a un feed WhatsApp entre collègues où on rigole beaucoup

  6. Ce qui me réconforte c’est de passer du temps avec mes enfants, et de les voir passer du temps ensemble.
    Ce qui me réconforte c’est d’avoir la chance de vivre en pavillon avec jardin, je déteste vivre en banlieue mais pour le coup je suis contente de ne pas vivre à 5 dans un petit appartement parisien.

  7. Ce qui me réconforte, c’est d’être à la maison avec ma tribu qui va bien, de voir que les ado-rables sont raisonnables et télé-travaillent sérieusement et en autonomie, de télé-travailler finalement puisque l’ambiance au travail était un peu tendue, d’avancer sur les dossiers en attente puisqu’il y en a moins qui arrivent et s’accumulent, d’avoir un jardin et d’avoir pour une fois le temps d’en profiter (badminton et création d’un potager). Pourvu que ceux et celles que j’aime restent en bonne santé et le confinement, ce ne sera pas si mal !

  8. En ce moment, ce qui me réconforte c’est d’être confinée une partie du we (seulement) et de m’endormir sans symptômes, je me dis, un jour de gagné!

Leave a Comment to Tse_eal Cancel Reply

Robot or what? *