Petite leçon de vocabulaire

SWAG

J’ai beaucoup dit da-da-da en répétant ce que me disaient mes bébés. Oui je suis cette mère dont on a pu se demander si elle apprenait à parler à ses enfants ou si ce sont ses enfants qui lui ont appris à parler…

J’ai adoré les entendre babiller de manière incompréhensible avec un ton et une assurance qui laissaient penser qu’ils savaient ce qu’ils disaient alors qu’en fait… cela n’avait de sens que pour eux.

Aujourd’hui nos bébés ont grandi… et savent parler… mais finalement ils continuent parfois à utiliser un vocabulaire qui leur est propre. Je les fais marrer quand je l’utilise (genre il vaudrait mieux que je m’abstienne) et parfois, si je ne l’utilise pas bien, ils me regardent comme si je descendais directement de Jupiter.

Leçon de vocabulaire du jour: avoir le SWAG. Cela veut dire avoir la classe. Avoir du style, quoi.

C’est un acronyme de Secretely We Are Gay. Mais bon, j’ai aussi lu que Shakespeare utiliser le verbe « swagger » qui veut dire « faire le guignol ».Et parfois, ça s’écrit avoir le SWAGG, et dans ce cas c’est un acronyme de Something Who American Gangsters Got.

Voilà. A tester avec vos ados. En privé la première fois. 

Vous vous coucherez moins bêtes ce soir.

A lire ou à relire

6 Comments

  1. Impossible à tester. On est encore dans la phase des conversations compréhensibles par elle seule pour la petite. M%ais si je réponds oui ma puce et qu’elle attendait un nom je peux affirmer que même sans comprendre les termes exacts je suis certaine de me faire sermonner!!!

    La « grande » de 6 ans (et demi mamaaaaaaaannnnn) a parfois des chouettes mots inventés. Je dis toujours que je devrais les noter mais je n’y pense pas finalement.

  2. Pareil,
    Je viens de lire ça, l’ai testé à l’instant sur mon fils de 12 ans, et me suis pris un bon cent : « ça fait un peu vieux ». Oui, il prend des gants et adapte son vocabulaires à son interlocuteur.
    C’était donc un piège. bravo.

  3. Oui je connais chez moi…y a aussi : « j’ai trop le SUM » , « j’suis trop saucé », « j’suis vécreux » « y’avait que des Wesh » et j’en oublie des tas…mais bon comme je fais mine d’utiliser leur vocabulaire, ils me regardent avec des yeux ronds genre « c’est quoi cette vieille qui veut faire genre »…chacun sa place en fait notre rôle n’est -il pas de leur apprendre le parler-bien ?

Leave a Comment

Robot or what? *