Oui avoir une famille nombreuse aujourd’hui, ça pose question

 

nombreuse-desc

Le Figaro a publié un article il y a quelques jours, qui m’a été relayé par Marine. Grosso modo des nouvelles plutôt rassurantes sur le fait que malgré la crise, les français continuent à renouveler leur population et que les femmes démarrent plutôt à 30 ans. Rien de très surprenant dans ces chiffres, et moi qui suis plutôt du genre à être optimiste, je me dis que si malgré la crise, le chômage, la baisse du pouvoir d’achat et le reste nous continuons à faire des enfants alors c’est bon signe pour l’avenir.

Mais à la lecture des commentaires de cet article, j’ai davantage envie de vomir. Et je me suis toujours demandé pourquoi les gens avaient besoin de balancer des réflexions aussi peu fondées. Jalousie? Envie? Aigreur? Dans ce cas précis, elles ne méritent même pas lecture.

Oui nous avons dû plusieurs fois expliquer le pourquoi du comment de notre choix de famille nombreuse. Parce que les remarques et questions, nous y avons droit.

Des questions sur notre rapport à la contraception… Mais nous n’en avons que 6. Notre fertilité n’a pas été anéantie par la naissance des jumeaux.

Des questions sur notre rapport à la religion… Pour nous, les enfants ne sont pas des cadeaux de Dieu. Ils ne tombent pas du ciel. Ils sont la réalisation d’un projet rêvé, imaginé, attendu, réalisé par 2 personnes qui s’aiment. Ils sont des miracles. Chacun d’entre eux. Parce que oui, c’est un miracle que de donner naissance à des enfants vivants et en bonne santé.

Des questions par rapport aux allocations familiales… Parce que 150 euros par mois, ça finance le loyer, la bouffe, la scolarité, les vêtements d’un enfant et cela permet de le rendre autonome financièrement à 18 ans. Et en plus cela permet d’acheter un home cinema et une voiture 8 places pour partir en vacances. Plus sérieusement, ça aide, mais ça ne suffit absolument pas pour justifier une décision d’avoir un enfant.

Des réflexions aussi. Par rapport à notre inconscience face au chômage qui augmente, à la violence et l’insécurité, au partage des richesses qu’offre notre terre (oui je l’ai entendu, parce qu’il en faut pour tout le monde, hein?). Comment osons-nous donner naissance à  autant d’enfants, qui pollueront la planète en produisant des déchets et en roulant avec des voitures, ruineront la sécu et allongeront les listes de Pôle Emploi? Moins souvent on imagine que nos enfants produiront des richesses, participeront à la vie de la société, sauront trier leurs poubelles, paieront des impôts et rembourseront très largement les allocations reçues, financeront les retraites de ces mêmes personnes qui aujourd’hui portent un regard critique sur les familles nombreuses. Parce que naître dans une famille nombreuse ne veut pas dire naître sans cerveau.

Je ne jugerai pas une famille qui fait le choix d’avoir 1, 2 ou 3 enfants. Ou même un couple qui ferait le choix de ne pas en avoir. Nous avons la chance dans notre société d’avoir ce choix ce qui n’est pas le cas dans plein d’autres pays, et même des pays développés (je ne parle évidemment pas là des parents qui n’ont pas le choix, pour des raisons de santé par exemple). Le tout est ensuite de l’assumer.

Avoir 2, 3, 4 ou 6 enfants aujourd’hui, ce n’est pas la faute des autres. C’est un choix, assumé et porté. Un choix qui souvent nous empêche de nous plaindre, de râler, de dire combien c’est dur, ou cher, ou fatigant, ou exigeant. Bon c’est peut-être aussi parce que ce n’est pas tellement notre genre de nous plaindre que nous en avons eu 6.

Aujourd’hui, je suis plus enthousiaste de vivre dans un pays dont la population se renouvelle que dans un pays dont la population vieillit.

Et vous? parents de familles nombreuses? quelles sont vos avis sur le sujet? Et vous, parents de familles moins nombreuses, quel est votre regard?

 

130 Comments

  1. Merci Cécile pour ce post 🙂
    J’avais moi aussi été outrée par les réactions des lecteurs à cet article.
    (Bon, les commentaires, ça ne vole jamais bien haut, mais ça exprime tout de même ce que les gens pensent tout bas…)

    C’est fou comme beaucoup de gens voient le négatif dans tout, et notamment dans les familles nombreuses: les parents de familles nombreuses sont soit des illuminés fous de Dieu, soit des cas sociaux qui « font ça pour les allocs »… (Je vous épargne les remarques racistes).
    Moi je vois surtout que dans des pays comme l’Allemagne, ou l’Italie, les générations ne se renouvellent plus et on doit faire appel à plus d’immigration pour renouveler la population. Ça fait rêver certains apparemment, à croire que l’idéal serait de vivre entre vieux, entourés de vieux, à discuter de nos soucis de vieux.
    Faire des enfants, c’est optimiste! C’est de la croissance, de la consommation, de l’emploi, des nouveaux marchés!

    Je remarque aussi une passion en France pour tout ce qui est « normé ».
    Si on fait un enfant, c’est merveilleux (et on nous rappelle vite qu’il faut en faire un deuxième, sinon c’est triste d’avoir un enfant unique)
    Si on en fait deux, on est pile dans les statistiques, dans la moyenne nationale: PAR-FAIT. La société dit bravo. Un grand Clap-Clap, vous êtes considéré comme « normal ».
    Si on en fait un troisième, on commence à basculer gentiment dans la catégorie des fous.
    Et après à partir du 4ème, n’en parlons pas, famille d’hurluberlus qui ne savent pas gérer leur contraception et profitent des allocs pour s’acheter un écran plat.
    Bref, dès qu’on sort de la norme, les gens s’interrogent.
    Je trouve ça teeeeeellement triste!

    1. Oh non !! Je suis donc dans la case « normale » ??
      Bon ben ça y est, je déprime !

      Plus sérieusement, les gens ne voient que le négatif, parce que notre société se complet dans la dépression et dans le « j’ai pas » plutôt que voir le « j’ai ».
      Être positif, voire être heureux (wouaw, j’ai osé écrire le mot tabou!), c’est forcément louche !

    2. On m a très vite fait ressentir le côté tu veux des enfants assume les car on ne me propose plus de garder mes enfants aussi facilement que quand il n y en avait que une d autre part ma mère ne m a pas aidé au niveau des tâches ménagères ou courses lorsque j étais enceinte et après l accouchement Étant donné qu elle a tout assumé seule lorsque elle même a eu des enfants pour elle la situation de la femme qui assume ménage et enfant seule est normale

  2. Mon regard de maman (bordélique à souhait) de « seulement » 2 enfants : Admirative !!
    Mon regard d’Assistante Maternelle (arrgghh, ils sont tous malades en même temps !) : Admirative ET fatiguée !
    Mon regard sur celles et ceux qui font des commentaires douteux : Z’avez vraiment que ça à foutre ??

  3. Mère de famille « nombreuse » (4 enfants j’ai pas l’impression d’un exploit) je ressens aussi ces regards, ces commentaires.
    Mais pas grave, je suis heureuse de ma famille, de nos choix et des fois je m’offre le luxe de me plaindre

  4. J’en ai eu des commentaires, et des préjugés.Et même venant de nos propres familles!!!
    Le pire a été un article qui disait que les enfants sont moins intelligents dans une famille nombreuse. Et j’ai de quoi rire!! Mon ainé a été détecté EIP à à peine 4 ans, avoisine les 155 de QI, est en 6ème avec deux ans d’avance et sait déjà ce qu’il veut faire en études les 6 prochaines années (latin dès l’année prochaine, section européenne en 4ème, bac S puis Maths Sup et Maths Spé. Après? On verra, peut-être école d’ingénieur…). Ma n°3, les psy et instits ont des sérieux doutes sur elle (même si pour l’instant je ne l’ai pas fait testé). La grande section dans son ancienne école: saura-t-elle lire avant le 5 juillet? Si oui, pas de CP pour elle…
    Il y a eu aussi les reflexions comme quoi on faisait les enfants pour les allocations. C’est pour ça qu’on a du faire un crédit pour une petite voiture pour mon chéri quand sa voiture nous a lâché à 330 000 km, qu’on a toujours pas fait poser d’antenne dans notre maison car c’est hors budget, que je rêve d’une voiture 9 places qu’on aura jamais, que maintenant que nous sommes dans un village avec crèche j’aimerais reprendre le travail pour mettre du beurre dans les épinards… Par contre les enfants ont largement de quoi s’habiller, font chacun au moins une activité extrascolaire, ont chacun leur chambre dans la maison que nous venons de faire construire, ont plus de livres que la bibliothèque du village, qu’ils pourraient ouvrir une ludothèque avec leurs jeux de société et leurs jouets, et qu’ils ont de l’argent de poche (enfin selon l’âge). Si je ne devais dépenser que les allocations pour eux, ils n’en auraient pas la moitié.
    Ceux qui nous font des critiques oublient bien souvent que nos enfants sont les médecins (gériatre ou autre…), infirmiers, professeurs, cuisiniers… et surtout contribuables de demain.
    Oui avoir une grande famille est un choix. A nous de montrer le chemin à nos enfants: les économies d’énergie, le recyclage, la gestion de l’argent. Mais aussi le goût d’apprendre, le choix d’un métier qui leur plait et où il y a des débouchés, le goût de l’effort… Et l’amour

    1. Merci de nous rappeler/montrer que les enfants de familles nombreuses ne sont pas forcément moins intelligents que les autres : ouf !
      (D’ailleurs, imaginons un premier enfant, très intelligent, et un deuxième, tout aussi intelligent ….. chacun deviendra-t-il moins intelligent si la famille s’agrandit et de moins en moins si elle devient nombreuse ??!!)
      Cela dit, tu me fais un peu froid dans le dos quand tu expliques que ton aîné, précoce, et encore tout jeune, sait déjà parfaitement bien ce qu’il fera dans les 6 années à venir , jusqu’à Maths Sup et Spé puis école d’ingénieur ! Je ne sais si tu parles sérieusement, ou si c’est du second degré …
      Je sais juste que la précocité intellectuelle n’est pas un boulevard vers la « réussite » et n’est surtout pas un chemin simple et facile …… au contraire. Alors, je souhaite sincèrement à ton grand d’avoir de beaux objectifs et de les atteindre …. mais attention, parce que ce fonctionnement intellectuel particulier va sûrement comporter des atouts, et lui offrir des opportunités, mais pas que …..Il faut veiller à ce que cette caractéristique particulière de certains de nos enfants n’engendre pas chez nous une fierté particulière/une impression de supériorité …..parce qu’elle nous oblige avant tout à rechercher pour eux/avec eux un équilibre pas facile à construire (je suis un peu sensible sur ce sujet, que je connais un peu, et qui n’en finit pas de me montrer sa complexité !).
      Sur ce, bon vent Marie-Anne, avec tes 5 loulous, et beaucoup de bonheur en famille !

      1. Je suis sérieuse, tout du moins pour l’instant. A la base, il voulait faire l’ENAC (l’école nationale d’aviation civile) pour devenir pilote de ligne, mais s’est aperçu que sa vue le mettait hors course. Pour l’instant il veut quand même suivre les études qu’il aurait du faire avant, et il verra après. Je le laisse espérer de faire ces études, car elles ouvrent des débouchés. Maintenant si un jour il m’annonce qu’en fin de compte c’est la cuisine, grand bien lui fasse. Il fera un CAP cuisinier, peutêtre un bac pro, et voilà. Pour l’instant c’est les maths, la physique et la chimie qui l’intéresse, et je l’encourage dans cette voie. Si il change, on suivra. Tout comme je laisse ma n°2 m’aider à faire à manger car elle veut être cuisinière, et je soutiens ma n°3 dans sa passion de l’équitation (mais elle, elle veut être maîtresse et maman de 100 bébés avec son amoureux du moment…)
        Tout ça pour dire que je connais le problème des EIP, je l’ai été moi-même (pas à un point aussi élevé que mon fils, mais assez pour savoir que l’équilibre est fragile)

        1. ah oui les EIP, faudrait que j’en parle un jour. même si je refuse de le faire tester… mais bon, l’émulation familiale est super bénéfique dans les familles nombreuses

  5. Famille nombreuse, famille heureuse!!!!!!!!!! j’adore cette chanson. Fille unique j’ai beaucoup souffert de la solitude. J’ai bassiné toute ma famille en disant quand je serai grande j’aurai 5 enfants!!!!!!! Et puis les années ont passé et j’ai rencontré papounet, 3ème d’une fratrie de 4!!! Nous avons négocié et nous sommes dit ok pour 4. Nana est très vite arrivée, chouchou s’est fait attendre et avec lui est arrivé la leucémie. Alors les vilains docteurs m’ont dit fini plus de bb………..Mais dame nature est joueuse……….et notre bb kinder est arrivé. Un pied de nez à ces années de bataille et l’impression que la vie reprenait ses droits. Nous en avons entendu des vilaines choses (quelques gentillesses aussi.tellement rare….). Dans 2 semaines bb kinder aura 3 ans, elle se prepare pour l’ecole , papounet et moi avons évoqué le petit dernier, mais à 40 ans avec mes antécédents se serait egoiste de prendre des risques. Je suis parfois débordée avec 3, alors j’aime lire tes billets ainsi que ceux de sabine qui me donne l’entrain dont j’ai besoin. Moi aussi je veux etre optimiste et me dire que mes enfants amelioreront notre société……..peu importe le nombre d’enfants le respect des autres voila ce qui est important et ce qu’il faut enseigner à nos enfants. Le libre choix de vivre sans se soucier du regard des autres 🙂 .

    1. Calou, ton parcours que j’ai découvert au fil de ce blog est juste magnifique de courage. Oh oui tu peux ignorer le regard des autres 🙂

      1. merci Cécile, je n’en parle pas pour succiter l’admiration mais pour que les familles qui traverse la meme chose que moi, garde espoir et sache que la vie peut continuer 🙂 grace à ton blog je peux faire passer le message 😉

  6. Je n’envisageais pas forcément d’avoir une famille nombreuse car c’est un projet qui se construit à 2. 2enfants ça nous semblait pas mal, peut être un 3eme pourquoi pas… il s’est installé sans nous demander notre avis. Il était là, il y est resté, par choix. Et puis la vie, les séparations, les rapprochements, les découvertes….un nouvel Amour…et un autre bébé. Et puis qui sais…peut être encore un autre si la Vie nous le permet, si le Désirs est là… les autres.. on s’en fou. Ce n’est pas eu qui élèvent nos enfants, les nourrit et encore moins, les aime. Alors les chieurs, on s’en balance !

  7. Encore un article plein de sagesse et d’enthousiasme , bravo ! J’aurais , moi aussi , aimé avoir 5 ou 6 enfants , mais monsieur mon mari étant moins confiant que moi en l’avenir , nous en avons eu 3 et nous avons accueilli un enfant en tant que famille d’accueil pendant de nombreuses années . Je n’ai pas travaillé pendant 10 ans par choix ; financièrement , ce fut un peu difficile , mais plutôt bénéfique pour les enfants . Je passe sur mes nombreux coups de déprime quand je me retrouvais seule pendant les heures de classe … J’ai été pleinement heureuse quand j’ai pu reprendre ma vie professionnelle sans pour autant délaisser mes ados . Mieux vaut qualité que quantité dit-on et j’en reste persuadée . Nous avons maintenant 3 grands enfants , qui ont réussi leurs études , ont un job qui leur plait , des conjoints merveilleux et au total 6 petits-enfants ( 2 dans chaque famille ) . Je ne crois ni en dieu ni au diable …, mais plutôt en des tas de valeurs humaines .Pourquoi faut-il toujours voir les choses en noir ? Vivons dans la confiance , l’optimisme et le respect de l’autre et le monde sera PARFAIT !!!
    je ne terminerai pas sans dire que j’aime ce blog et les personnages qui l’habitent .

  8. Mon avis est le tien et je le partage.
    Pas le droit de se plaindre, c’est ça qui pèse le plus, parfois. Et pourtant, nous n’en avons « que » 4…
    Les gens projettent souvent leurs propres peurs ou impressions de pas pouvoir assumer, sur notre famille, comme s’ils se mettaient à notre place, s’imaginaient avec 4 enfants (aussi terribles que le ou les enfants qu’ils ont alors que les nôtres sont adorables, bien sûr) et en étaient horrifié… non mais, je les rassure, c’est moi qui en ai 4, pas eux ;)…
    Mais faut pas que je me plaigne, par contre…

    En tous cas, ils sont 4 très soudés, et j’espère bien que ce bloc là sera d’autant plus résistant pour leur vie future, qui ne s’annonce pas rose rose…

    bises à partager en plein.

  9. ha oui je suis d’accord avec tout ce que tu dis. Marre des cases, des préjugés. C’est bizarre comme ça effraie tout le monde quand celui d’à côté a plus de 3 enfants… Ils ne peuvent pas s’en foutre ? S’il faut être hyper catho, neuneud de la contraception ou cas social pour avoir envie de plein d’enfants, que faut-il être pour n’en avoir envie que d’un ou deux ?
    Bon, du coup je ne dis plus à personne combien je veux d’enfants EN VRAI parce qu’ils me soulent tous… non mais.

      1. je me permets de reagir sur le fait « d’etre catho », je ne veux pas faire de polemique, simplement dire une chose 🙂 nous sommes engagés dans notre paroisse et avec nos 3 enfants nous sommes des « ovnis » car la majorité a 1 ou 2 enfants. Mais sous d’autres clochers je sais que nous serions des ovnis pour n’en avoir que 3………………..le regard change vraiment suivant notre lieu de vie, mais perso je n’ai pas reussi a faire 2,76 enfants!!!!!!!! 😉

        et comme je suis très curieuse………..alors combien tu en veux d’enfanst?? 🙂

  10. J’ai oublié de préciser dans mon premier commentaire: j’ai deux enfants, mais nous ne sommes pas « arrêtés » sur ce chiffre 🙂
    Ma mère vient d’une fratrie de 4, mon père d’une fratrie de 6. Ils ont tous les deux eu 3 enfants, et du coup, avoir 3 enfants moi aussi me paraîtrait tout à fait faisable.
    Avec mon mari nous sommes sur la même longueur d’ondes.

    Mon pédiatre m’avait dit un jour: « fait un/des petit frère/sœur à votre aîné, c’est le plus beau cadeau que vous puissiez lui faire; c’est lui permettre, plus tard, de pouvoir partager ses souvenirs ».
    Je suis persuadée qu’une fratrie est plus forte qu’un enfant unique ( pas de jugement hein, j’explique juste mon point de vue), car face au couple parental omnipotent, il me parait sain que les enfants soient plusieurs pour s’épauler, discuter, s’éntraider, débattre.
    Cela permet de ne pas diriger toute la « pression » parentale sur un seul enfant, mais de la dispatcher. Les parents vieillissants, il me parait aussi plus supportable d’avoir des frères et sœurs pour partager ces moments difficiles.
    Certes on partage les bons moments, la présence parentale, leur affection (sans parler de l’héritage :-), ce sont certainement des frustrations, mais c’est aussi une grosse force dans les moments difficiles.

    J’ai une relation forte avec mon frère et ma sœur, notre trio est solide, même si on ne se voit pas tous les jours. Les amis, ça va, ça vient, c’est important mais pas aussi solide qu’une fratrie, qui sera toujours là, dans deux jours ou dans 30 ans.
    Tout cela justifie, pour moi, qu’on fasse plusieurs enfants!

  11. Ici 3 enfants, bientôt 4 par demi-surprise (oui, les demi surprises, ça existe). Je sens, de la part de mes collègues qui ont 3 enfants à la fois de l’admiration et de la compassion (le boulot qu’il y a avec 3, ça va être pire avec 4!) mais j’explique que plus on a d’enfant, mieux on se débrouille : on était débordé avec un, à 2 on s’en sort, avec 3 ça va bien…
    Comme il y a beaucoup de familles dans le voisinage avec 4 enfants, on ne nous pose pas de questions pour l’instant. Et puis on fait ce qu’on veut, et les autres pareil.

  12. bonjour, je usi maman de trois enfants et nous sommes en train d’essayer de procréer le bb 4 . Je suis outrer par des paroles, sont ils jaloux, malheureux????
    pour ma part chacun fais ce dont il a envie, on est en democratien!
    mais il y aura toujours des mecontante, des megeres, comme on di par chez nous !!!!!

  13. J’aurais aimé faire partie des mamans de familles nombreuses, d’avoir 3 enfants au moins………le vie ne nous offre pas ce cadeau, si nous en avons, nous serons bien heureux mais dans mon boulot, je garde 5 enfants (de bébé a pré ado) et bien oui c’est du boulot, c’est fatiguant parfois et pourtant je les laisse le soir mais quel bonheur de les voir grandir et s’épanouir, on fait plein de jeux et d’activités tous ensemble et c’est génial.
    Laissez les mauvaises langues parler et profitez de votre vie avec vos enfants !!!

  14. Comme tu le dis, le nombre d’enfants c’est avant tout, (quand la nature est de notre côté), une histoire de choix. Je suis émerveillée par votre vie à 8, notre vie à 4 nous passionne. Que de belles histoires !

  15. Nous avons 4 enfants (pourtant je connais la contraception, je ne suis pas une illuminée, et je n’ai même pas de home cinéma!!), c’est un choix pleinement assumé et qui fait notre bonheur tous les jours! Des réflexions j’en ai eu des tonnes, et celle que je déteste le plus :  » vous avez essayé de faire LA fille??  » car oui nous avons 4 garçons, oui je vais bien merci! Mes enfants sont en bonne santé, nous aussi, nous sommes très heureux ainsi. Je dis souvent que le bonheur est un choix, les gens qui critiquent tout et tout le monde sont souvent des gens qui ne savent pas être heureux… C’est dommage!
    Je connais des gens sans enfants, avec 1, 2, 3, 4, 5, 6 et même 7! Tous sont des gens sains d’esprit!
    Un peu de tolérance envers les autres ça ne fait pas de mal!!
    Merci pour ton post Cécile!!

  16. Nous avons 7 enfants vivants (et une petite fille dans les étoiles) …. nous sommes donc une famille nombreuse, mais pourtant je ne m’en rends pas tellement compte au quotidien. Je me dis surtout que j’ai une famille nombreuse d’enfants uniques, et je ne réalise pas vraiment que nous sommes nombreux. A vrai dire, quand je vois des familles de 4, 5 ou 6 enfants, je suis toujours impressionnée : j’ai l’impression qu’ils sont très nombreux, je compte, je recompte …… et puis je réalise que chez nous, nous sommes même plus nombreux.
    Tout ça pour dire qu’en fait, c’est tout simple aussi d’être une famille nombreuse, et certainement pas plus remarquable, ou méritant, que d’être une famille moins nombreuse. Personnellement, je me dis surtout que j’ai eu la chance immense de pouvoir aller au bout de nos rêves ….. ceux que notre petite fille des étoiles nous a donné la force de réaliser quand elle est passée beaucoup trop vite dans nos vies. Nous avons eu envie de VIE, et nous avons eu le privilège de pouvoir donner la vie 8 fois : nous sommes comblés, heureux …… et chaque jour, nous faisons de notre mieux pour assumer cette responsabilité que nous avons si volontiers prise, parce que chacun de nos enfants mérite notre engagement, plein, entier, unique …. pour l’accompagner.
    Alors, nombreuses ou pas nombreuses …. vivent toutes les familles !

    Et MERCI à tous mes enfants, source intarissable de bonheur !

  17. bonsoir , une amie a partagé en passant à moi, normal nous somme 8 a la maison , l’idée reçue sur les familles nombreuse, est tjs la mm, ou c’est pour l’argent, ou c’est notre religion, ben non , c juste un choix réfléchis. Je crois que le pire c’est juste la fausse compassion des ‘maman’ qu’on croise ‘holalala 6 enfants, moi je pourrai pas, vous êtes bien courageuse’ a ca je repond, que c’est un vrai choix d’avoir 6 enfants, si je ne me sentirai pas capable nous en aurions que 4, mais aujourd’hui je n’imagine pas ma vie sans chacun d’entre eux, tous unique a leur façon, mes enfants, ma vie, et qui sais peut être …. un petit dernier ??

  18. mon dieu je viens de lire les comentaire et moi aussi ca me donne l envie de vomir!!!! Je suis choque par le nombre de reponse purment raciste!!! Je ne vis plus en France depuis 11 ans et pour moi c est mes vacances je ne vois pas trop ce qui si passe…alors je suis maman que de deux petits bouts mais ils sont tous les deux mixtes et j en suis tres tres fiere…tout comme toi de ta famille nombreuse. Il y a vraiment des C**. Je suis outree!!!!
    Kisses from Uk…definitly more open over here!!!!

  19. En voilà des commentaires bien sympathiques!
    Une famille nombreuse c’est merveilleux pour qui le choisi… Nous avons 5 enfants, 5 garçons extraordinaires, turbulents à souhait, intelligents plutôt deux fois qu’une et en bonne santé… ouf… et pour ceux qui s’interrogeraient: non nous n’avons pas eu 5 garçons pour avoir 1 fille!!!

    Pas de pronostic pour les prochaines années, l’envie d’agrandir la famille est toujours là… dame nature fixera sûrement ses limites (et les miennes!)
    les remarques déplacées on en aura toujours… les plus blessantes sont celles de nos proches: intéressant de constater à quel point ma propre mère peut-être verte et cassante quand on sait pourtant qu’elle-même a eu 5 enfants… me croit-elle seulement incapable de réussir ce qu’elle a loupé? jalousie?

    Je songe un instant qu’elle désire gracieusement me faire pleinement bénéficier de son expérience et me soustraire à l’écueil inévitable de l’échec qui me pend au nez… dans le seul but d’assurer ma survie (c’est ma reum quand même… non mais!)

    mais non… au placard les bonnes intentions… en fait elle pense juste qu’aujourd’hui une famille nombreuse ce n’est pas raisonnable…(c’est de notoriété publique!) et comme en prime j’ai le mauvais goût de m’occuper de mes trolls (non que je dédaigne une activité professionnelle qui me tend les bras… et qui reviendra agrémenter bientôt mon quotidien) eh bien voilà: je n’ai rien compris, je suis une écervelée inconsciente toute en exagération!

    Le côté amusant de la chose est en fait la variabilité de la norme au cours du temps… car si aujourd’hui cinq enfants n’est plus la moyenne (suis-je moyenne moi-même?) cela n’a pas toujours été le cas! Au cours des siècles passés il a de fait été beaucoup plus « normal » d’avoir 5 enfants que 2… et la contraception, devenue incontournable certes, n’en est pas moins jeune (2ème moitié du XXème… pas avant!!!)

    Alors que les grincheux grinchent dans leur coin… s’ils n’ont rien de mieux à faire c’est leur choix… et réjouissons-nous d’avoir les enfants que nous avons souhaité, quel qu’en soit leur nombre… réjouissons-nous car pour bien des couples avoir ne serait-ce qu’un enfant est un combat et il y a bien plus d’énergie utile à mettre dans ce combat-là!

    😉

  20. Issue d une fratrie de 7 j ai toujours adorée les ambiances joyeux bordel des grandes fratries
    J ai converti mon mari qui n a  » qu une sœur » et notre petite quatrième est arrivée il y a peu
    Je suis fière de passer dans la catégorie nombreuse!!
    Mais que de réflexions et de regards lourds de sous entendus… Pas de mon côté mes parents sont ravis
    Dans la belle famille on va dire qu ils s y sont fait hormis les grands parents qui estiment irresponsable vu la surpopulation planétaire d en rajouter.., si si!!! Mais bizarrement bien contents quand même d avoir des arriere petits enfants…
    Par contre je me sens jugée et donc obligée d avoir des enfants nickels et polis car je trouve que le regard des gens accuse beaucoup: au moindre truc ou mini crise dans un commerce je ne veux pas être ou avoir l air dépassée par la situation et suis trop dans le contrôle
    J adore voir mes 4 ensemble et les observer interagir discrètement
    C est une chance et comme toi Cécile je pense que chaque enfant est un miracle
    Merci pour ce billet…!!’

  21. Les commentaires de l’article sont purement affligeants… Nous sommes aussi une famille nombreuse (enfin petite hein je n’en ai « que » 3… ).
    On a eu tellement de mal à les avoirs que c’est une vraie bénédiction ces enfants… SI nous avions pu les avoir plus jeune on serait surement allé jusqu’à 4…
    Plutôt que dans la critique, je suis plutot dans l’admiration devant vos familles vraiment nombreuses, la façon dont vous arrivez à gérer m’impressionne…

  22. Merci pour cet article et merci pour les commentaires !
    issue d’une famille nombreuse : 6 en me comptant dont 5 garçons (ben oui je suis la seule fille) je n’ai pas la volonté de faire « aussi bien » que mes parents. Nous avons tous fait des études (certains en font encore d’ailleurs) et avons plutôt bien réussi dans nos vies, nous recyclons, payons nos impôts, et contribuons à payer les retraites …. Je suis plutôt fière de mes parents quand je vois ce que nous sommes devenus … pourtant nous sommes maintenant aux 6 « coins » de la France et n’avons pas forcément de lien très fort !
    Ayant fait des études (5 ans après le bac quand même!!) j’ai la volonté de faire mon trou dans mon métier aussi…J’aurai voulu 3 enfants, chéri en veut 2, on verra…
    Pour le moment nous avons notre choupinette de bientôt 2 ans qui nous occupe beaucoup. J’admire les familles nombreuses quand je vois le temps que nous passons à l’endormir (mademoiselle veut que nous restions à côté d’elle), la patiente que cela demande de ne pas répondre aux colères, souvent je demande à ma mère comment elle a fait…
    je pense que c’est un choix, un choix de vie, un choix d’amour et rien d’autre…
    mais rassurez vous j’ai aussi entendu des remarques de familles avec 3 enfants qui au parc compte deja ce qu’ils vont toucher en alloc pour le 4eme qui est en préparation, des remarques sur le fait que je travaille à 100% et que je part donc à 8h pour rentrer à 18h30, que je ne sois pas assez disponible pour ma fille, que c’est la crèche qui l’élève, que je préfère mon travail ! Je le répète chacun ses choix !

  23. Bonjour,

    Je vais détonner dans ces échanges, je n’ai qu’un enfant, une petite fille de 2 ans, voulue mais arrivée bien vite donc je ne connais pas l’attente difficile de la conception. Une petite fille que son père et moi aimons profondément, qui nous fait rire et qui nous émeut, mais aussi… qui ne nous donne pas forcément envie de lui faire un petit frère ou une petite soeur ! Notre vie a radicalement changé de rythme depuis son arrivée et on a parfois du mal à suivre.
    Alors, les familles nombreuses, quand je les vois, quand je les lis, je suis toujours partagée entre l’admiration et l’angoisse, parce que je m’en sens totalement incapable.
    Et ce qui est bien en France, c’est la liberté qu’on a de faire ce qu’on a envie sur ce sujet: 3 enfants, pas d’enfants, des filles, des garçons, des noirs, des blancs, des mix de couleurs, des enfants qui seront peut être homosexuels, ou hétérosexuels, des futurs héros du sport, ou de la littérature. Bref, faisons des enfants, autant qu’on en veut, mais aimons les. parce que je trouve juste qu’il n’y a rien de pire que de voir des familles, nombreuses ou pas, où les enfants sont livrés à eux mêmes et paient le prix de parents inconscients.

    Bonne journée
    M

    1. Nous une seule , 4 ans presque et demi ( après 2 ans d essai et 1 GEU)
      L âge qui avance ( 41 et 36), à nouveau 4 ans d essais de traitement …. Pour nous un enfant unique n est pas un choix…. ( encore moins pour moi qui le suit aussi pas pour les même raisons ) mais à 1,2,3,4,5,6,7,8,9,10 l essentiel est de bien s occuper des enfants qu on a et de profiter du bonheur que la vie nous offre!

      Valerie

      1. Oui j’ai aussi pensé aux parents comme toi en écrivant ce billet, parce qu’on ne choisit pas toujours, et tu sais aussi combien une naissance est un miracle.

  24. Moi j’en ai 8 et j’ai 36 ans… Inutile de te dire que des reflexions j’en ai eu en pagaille mais j’ai pas mal d’amies qui en ont un seul et qui s’en prennent tout autant !
    Ce qui m’amuse c’est que mes enfants ont bcp de potes enfants uniques… Les miens vont « respirer » chez eux et eux viennent goûter la joyeuse ambiance ( parfois bohême bordélique 🙂 ) de la famille et la liberté aussi. On ne le dit pas assez souvent mais la famille nombreuse est une super école d’autonomie et de liberté ! Bref, que chacun soit heureux et serein d’avoir fait son choix et s’occupe de sa propre famille et de son propre epanouissement au lieu d’aller imposer son modèle au voisin! De ttes façons la perfection n’est pas de ce monde!

  25. Je me dis que je dois vivre sur une autre planète !
    Nous avons 4 enfants, chacun d’entre eux a été le fruit d’un désir de couple, et d’un projet familial. Chacun d’eux a été accueilli dans la joie, par notre cellule familiale, bien sûr, mais aussi par nos familles et amis. Nous n’avons jamais été confronté à des réactions hostiles… J’ai senti tout au plus une touche d’admiration lorsque les gens apprennent que je travaille. Dans mon milieu professionnel, l’enseignement, la « moyenne » est plutôt de 2 enfants, et mes collègues me disent la plupart du temps « Chapeau ! Mais ce n’est pas pour moi ! »
    Avoir une famille nombreuse ne nous empêche pas de vivre… Nous avons vécu sur 3 continents, ces 10 dernières années, et parcouru la planète… Et, alors que nous vivons en Chine en ce moment, au pays de l’enfant unique imposé, nous mesurons notre chance d’avoir le CHOIX… Dans ce choix d’avoir une grande famille, je vois d’abord mon optimisme démesuré en la Vie, et la confiance que je fais à mes enfants d’être de belles personnes.

  26. Oui, la norme, c’est vraiment 1 ou 2 enfants : si tu en as plus, on te prend pour un(e) fou(folle), mais si tu choisis de ne pas en avoir (c’est mon cas), tu es un(e) égoïste et « qui c’est qui payera ta retraite ? ». Je viens d’une famille de 4 filles, et mes parents se sont souvent entendu demander s’ils avaient essayé pour avoir un garçon.

  27. Aujourd’hui on est même plus libre de faire le nombre d’enfants que l’on souhaite sans être jugés…Avec « juste » 3 enfants rapprochés on est déjà jugé et certaines personnes ce sont octroyer le droit de nous demander si la petite dernière était voulue…j’avoue l’avoir très mal pris, de quoi se mêlent les gens et puis ce ne sont pas eux qui vont les élever ! Bref laissons parler les gens ;-), chacun ses choix !

  28. je viens d’une famille de 5 enfants et à l’époque déjà certains disaient à mes parents qu’ils avaient fait ca pour les allocs.
    aujourd’hui j’en ai trois, et les gens nous demandent si on a fait le 3eme car on voulait un gars (qu on a eu). ben bien sur…
    ceux qui ont des enfants uniques sont traités d’égoïstes,
    ceux qui n’en ont que deux on leur dit que quand même ils pourraient faire le troisième, etc, etc,….
    des grincheux y en a toujours eu et y en aura toujours. alors faut les laisser dire et passer son chemin.

  29. oh tout un débat le nombre d’enfants, moi maman de 4 j’ai souvent entendu et entend encore que les alloc nous entretenez alors évidement que ça donnait envie d’en faire. J’ai horreur de cette réflexion comme si on pensait à ça à la conception non mais les fous c’est nous bien sûr! D’autres c’est ils sont tous à vous? ou vous en avez du courage. Et après c’est les réactions des grands-parents qui disent que cela fait trop d’enfants à garder alors il ne les gardent pas. Après on s’étonne que je n’aime pas mes beaux-parents 😉

  30. Je ne me suis jamais imaginée mère de famille nombreuse : c’est un choix et je l’assume. D’autres parents font d’autres choix que les miens et je les respecte, tant qu’ils ont les moyens d’élever correctement leurs enfants pour leur donner toutes leurs chances dans la vie.

  31. encore une fois merci pour cet article !

    Cécile sort de mon corps !!!!
    et oui je partage entièrement ton avis sur le sujet même si je n’ai que 4 enfants .
    non nous ne sommes pas des abrutis finis et nos enfants sont une richesse et moi aussi j’ai un EIP de 16ans comme quoi !

  32. Chez nous c’est famille nombreuse!! Avec 3 enfants , nous avons bientot 9 petits enfants!!  » 4 bientot chez mon fils ainé » ,  » 1″ chez mon second fils et  » 4  » chez ma fille!! Moi, je n’ai qu’une soeur et chez mon mari , ils étaient 3!! Nous sommes loin d’etre des cas sociaux !! Par contre , tout ceci est un peu mal vu auprès de certains de nos amis ( jalousie ? ou autre ) Aucuns de nos amis ont atteint notre performance !! Bravo Cécile!

  33. Bonsoir, je suis d’accord avec tout ce qui s’est dit au dessus.Jj’en aurais voulu 8, j’en ai 4, deux d’une première union et deux surprises arrivées avec leur pilule à la main. 15 ans séparent l’aînée et la dernière, et j’adore voir l’une lire Kant quand l’autre est chez l’Ecole des Loisirs. L’une quittera le nid bientôt pour le supérieur à l’autre bout du monde quand la dernière entrera en maternelle, et moi, je ne me vois pas vieillir. (je précise que j’ai deux grandes filles de 18 et 16 ans, un « petit chéri à sa Maman » qui a 10 ans, et entrera au collège en septembre et un troll à bouclettes de 3 ans). Entre ceux qui me prennent pour une écervelée limite cas soc et les vieilles catho coincées qui n’ont pas digéré mon divorce, j’ai été vernie en réflexions tordues, j’ai appris à affûter mes répliques ! Les deux pépites qui me viennent à l’esprit ? Récemment, arrivant au collège avec un manteau neuf « mais comment tu faiiiiiis ? » j’ai répondu que j’avais un amant très riche et de très grosses pensions alimentaires. Mes collègues me fichent, depuis, une paix royale. Et puis celle-là, d’une « amie » « tu me diras quand tu n’auras pas tes filles pour que je vous invite à manger un soir ? » Elle peut se le congeler, son rôti, je ne suis pas prête de venir le manger…
    je m’en vais lire cet article, merci pour le partage !

    1. ahahahaha, mdr , j’ai l’impression d’entendre ma mere !!!!
      qu’elles le bouffent leur rôti. non mùais allo quoi (l’expression à la mode, facile je sais) ; faut reconnaitre une qualité aux enfants de famille nombreuse (c’est mon cas) , on est vachement degourdis !!!

  34. bonjour,
    c’est très agréable de lire tous ces posts. Maman de 4 enfants dans un gros village (2 classes par niveau) avec peu de famille de plus de 4 enfants (en gros une famille de 5 enfants et 3 ou 4 familles de 4 enfants). et bien sûr 3 filles pour commencer et donc le 4° c’est forcement pour essayer d’avoir un garçon!! Et oui ça a marché nous avons eu LE garçon alors la réflexion que j’entends le plus souvent et qui m’agace c’est « ça y est, tu vas t’arrêter! » comme si on parler d’arrêter de fumer, et je l’ai tellement entendu que les 6 premiers mois je répondais « oui » parce que sinon j’avais l’impression de passer pour une folle ou une illuminée. maintenant j’assume et je dis que l’on verra. Laissons ce petit bout de 9 mois grandir et profiter.
    Pour ma part je le dis, j’ai regardé les aides et les alloc mais pas pour avoir le 4° car on le voulait; mais pour gérer les finances. J’ai fais mes comptes et oui cette année ça passe j’ai pris un congé parental pendant 6 mois et j’en profite! A la rentrée je reprends le boulot à 75%. » 4 enfants et bosser, elle ne s’occupe pas de ces enfants!! » Je n’ai pas cette impression. J’ai la chance d’être enseignante d’avoir mes mercredis après-midi et les vacances avec mes enfants, je finis le boulot à 16 h30, une journée pour s’occuper de la maison et de moi-même (hé oui 75%)… certains parents qui n’ont qu’un enfant et le voit moins que ça, chacun fait ce qu’il peut! Famille nombreuses et travail ne veut pas dire qu’on les délaisse. Les grandes font deux activités chacune et pour moi c’est club couture 2 h par semaine (he oui moi aussi j’ai mon activité favorite).
    Bref je suis bien dans mes baskets et mes enfants et mon mari aussi (enfin j’espère!).
    Chacun fait comme il peut et comme il veut tant qu’il trouve son équilibre.

    1. Nous n’en avons que 3. J’en voulais 5 (issue d’une famille de 5), zhom en voulait 2 (issu d’une famille de 2). Mère nature n’était pas non plus de notre côté. 14 grossesses, 2 filles merveilleuses, la 2de atteinte d’une maladie génétique. Nous avons adopté le 3ème, par le plus grand des hasards c’est un garçon. Combien de réflexions nous avons aussi entendues : « Ah vous avez adopté pour être sûrs d’avoir un garçon »…
      C’est affligeant. Nous n’avons pas choisi son sexe, et nous n’avons pas non plus choisi ses multiples handicaps.
      La vie aura donc décidé que vu la lourdeur des soins et prises en charge pour nos 2 derniers, nous en sommes restés à 3, pourtant nous pensions adopter un 4ème. Et oui, nous ne sommes pas aussi courageux que vous tous… Ce 4ème enfant restera dans mon coeur, tout comme les 5 autres mort-nés que j’ai portés. Je profite à 100% de mes 3 grands (20 ans, 18 ans et 15 ans) bonheurs (l’aînée a aussi déclenché une maladie grave il y a 10 mois), et je sais que pour mon bonhomme, j’en profiterais encore longtemps…
      Le regard des autres, les remarques à la c.. j’ai arrêté d’y faire attention (« quoi ? noir, adopté et handicapé, ça fait pas un peu beaucoup pour lui ? vous l’avez choisi ? » et vous, les c…ies que vous dites, vous les choisissez aussi ?)

  35. Rôh !!!! Mille mercis !!!!
    J’ai aussi eu le droit à tout (vous êtes catho tradi ? (suis athée !), vous l’avez fait exprès ?? VOus êtes fous ??? Tu ne connais pas la contraception…)

    A partir du 4ème, on sort des schèmas traditionnels, faut se justifier…

    A partir du 4ème, plus personne ne te félicite, les gens se réjouissent moins, ils deviennent désagréables….

    Moi, j’aime les grandes familles, je trouve ça gai, comme on dit en Belgique !

    (et puis, on a demandé à mon conjoint : avec la même femme ?????)

    Pfffff…. laissons les ronchons à leurs ronchonneries !

    1. A ceux qui trouvent que c’est trop il faudrait repondre « et encore, on a laissé les plus grands à la maison » (et votre mari pourrait ajouter « avec mes deux autres femmes ») : à connerie, connerie et demie…
      Ou « que des garcons, vous vouliez faire la fille ?  » : « ha non, nous on voulait faire une équipe de foot. Il nous en manque encore, en fait »
      Que des filles… zut j’ai pas d’idée. Cela dit, on est toujours l’âne de qqn : enfant trop tard, trop tôt, etc. Ca ira jamais tfaçon…

  36. C’est dans le regard des autres que nous sommes nombreux. …nous avons 5 enfants, et aucun sentiment d’être beaucoup….quand nous sommes les 7 autour de la table je nous trouve juste bien…..et suis toujours étonnée de rencontrer des familles de 5 ou 6 (ou plus) pour finir par me dire que ba chez nous c’est 5 aussi….
    Quand on me dit que je suis courage d’avoir fait 5 enfants je réponds toujours que non pas de courage, mais un grain de folie que les autres n’ont pas, et quelle jolie folie….

  37. la crétinerie,la stupidité,la jalousie,la méchanceté jalonnent notre vie,malheureusement.
    je ne suis pas adepte du tout de la famille nombreuse,mon choix s’est arrêté à 2,déjà eu du mal à les faire
    et puis je ne voulais pas qu’il soit éduqué et élevé par d’autres,donc ma vie a changé,je me suis consacrée pleinement à ma tâche,tout en faisant de petits boulots pour avoir les horaires et vacances de mes enfants(enfin à peu près),un gros sacrifice,mais une vie comblée ,des enfants sains,que n’ai je entendu à cette époque ,mais si ,mais si….non ce n’est pas un déshonneur d’être FAF (femme au foyer) ,c’est mieux que POUF ….hihihi
    et puis je me suis accomplie dans des structures valorisantes et épanouissantes ,et beaucoup n’auraient pas fait tout ce que j’ai pu créer ou faire et m’en occuper pleinement
    donc je ne regrette rien car mes enfants me sont extrêmement proches
    et maintenant qu’ils sont eux aussi sur le sentier de leur vie d’adulte ,je m’accomplie autrement
    et les AUTRES je m’en contre fiche ,le regards des autres ne m’a jamais fait évoluer….et quand je vois le degré culturel actuel de notre pauvre France je suis dépitée

  38. Le regard des autres, m’en fiche un peu. J’en ai 5, je râle souvent (trop même) mais pour rien au monde je ne reviendrais en arrière. RIEN. Ils ont fait de moi, de nous ce qu’on est aujourd’hui, et sans déc, on est fiers. Fiers de leur apprendre que la vie c’est tout ça, le partage, le soutien, et quand je les vois grandir comme ça, je me dis qu’on n’a pas tout raté. On a de la chance. Bon sang, c’est une chance ! Rien d’autre.

  39. Les familles nombreuses m’inspirent. Le respect, la joie ! et vraiment je trouve ça chouette mais chouette ! Évidemment il y a aura toujours des gros c… pour juger, ce à quoi j’ai surtout envie de répondre : on a qu’une vie et c’est la nôtre, alors on va la vivre comme on veut et comme on aime. Ils sont souvent très malheureux au fond, les gens qui passent leur temps à critiquer.

  40. Pour moi, 2 types de familles nombreuses: celle issue de l’immigration et celle issue des classes aisées. J’ai travaillé à la maternite de Villepinte en Seine SaintDenis et le phénomène n’est pas récent , les femmes venues du Maghreb et d’Afrique noire avaient beaucoup d’enfants, c’est culturel, c’est aussi lié, ne le cachons pas au système français qui octroie des allocations à chaque nouvelle naissance plutôt que d’avoir une vraie politique d’intégration. Il faudrait pour stopper cet engrenage réfléchir à la manière de repartir ces allocations comme par exemple ne plus les donner des la naissance mais plutôt quand les enfants sont entrés au lycée et partent vers un vrai projet dans la vie. En plus c’est à cet âge que l’enfant coûte le plus cher ainsi qu’ensuite quand il aborde les années universitaires. Par ailleurs, c’est vrai et beaucoup de blogs le montrent, désolée mesdames, il y à plus de familles nombreuses dans les milieux aises: on constate que souvent, madame peut rester à la maison pour un certain temps, et pas seulement grâce au congé parental!!! , que les enfants ont accès à une certaine culture: musées, bibliothèque …. Ainsi qu’à des activités de loisirs: sport ou autre. Les enfants portent de jolis vêtements, certains de marque, les maisons sont presque toujours des maisons et non des appartements, et certaines familles partent chaque année, parfois à l’étranger, en vacances. Je rappelle, famille nombreuse : au moins 3 enfants.. Pas de jugement de ma part, seulement un constat. J’ai3 enfants, j’en aurait bien eu plus mais la nature ne me l’a pas permis, mais j’ai conscience tout de même d’être un peu privilégiée, je ne suis pas dans la galère quotidienne de certaines familles qui manquent toujours d’argent, cependant, il est possible qu’avec un ou deux enfants de plus, nous aurions une vie plus difficile par manque de moyens. Merci de m’avoir lue. Elise

  41. Cette normalité à la mode, qu’on place à tout bout de champ, c’est tout à fait subjectif.
    Même avec seulement 3 enfants j’en ai entendu autant que toi Cécile, alors j’ai pris l’habitude de laisser parler les c… et de penser à autre chose jusqu’à ce qu’ils se taisent.
    Bises

  42. Bonsoir,
    j’ai lu tous les commentaires attentivement et je vais rajouter mon grain de sel.
    Nous avons eu 4 enfants , dont deux sont arrivés « trop vite » car je ne prenais pas de contraception. Avec le recul, j’aurais écarté plus les naissances, mais je ne peux pas me plaindre (sauf de ma fatigue) car je connais les longs combats que vivent certains pour en concevoir un ou en adopter.
    Aujourd’hui, ils ont 11, 9, 5 et 3 ans et sont plein de vie. Les 2 premiers sont EIP mais n’ont pas sauté de classe. Je suis instit’ et à la fin de mon congé parental, j’ai pu me mettre en dispo car mon mari a un bon salaire et on arrive à payer le crédit de la maison.
    Je ne sais pas si on a eu ces enfants parce qu’on était aisé ou catho. Je dirai que c’est venu comme ça, parce que la maternité m’a épanouie, j’ai eu envie de recommencer.
    La fatigue est le critère qui me dit STOP. Et aussi les débuts de l’adolescence, qui me font vraiment flipper car mes garçons me répondent et j’ai parfois du mal à me faire obéir.
    Je connais des familles avec 7, 8 ou même 10 enfants, je ne sais pas si on peut les individualiser, s’occuper de leur devoirs, de discuter avec eux tranquillement, etc;. ça me paraît trop au delà de 6 ou 7 (à mon avis).

  43. Les remarques sur la contraception, j’y ai eu droit aussi. Les allocs, aussi. Pas encore la religion, sûrement parce qu’on est une famille recomposeée et qu’on n’est pas mariés.

    1. Moi aussi je me souviens, c’était en 2008, j’attendais mon premier amour de bébé, et j’ai si bien rêvé devant toi Cécile que je suis aujourd’hui sur le point d’avoir notre quatrième enfant… (5 ans plus tard). Merci de donner des ailes à mes envies. Et que personne ne nous demande quand on arrêtera « d’en faire », c’est notre affaire, nos miracles à nous seul (qui sommes aussi de grands égoïstes, surement, mais quel bonheur !). Merci encore !

  44. Bonjour,

    Je viens de lire l’article sur le figaro et les nombreux commentaires intolérants et racistes.

    J’ai 4 enfants ( nous rêvons d’un 5ème) , bientôt 40 ans , j’ai la peau noire, je suis antillaise. Je peux vous dire que les réflexions n’ont pas le temps d’arrivé à mes oreilles ( les regards en disent long) Le racisme je le cotoit depuis l’école maternelle, et malheureusement j’en ai pris l’habitude, je ne fais plus attention. Je vis c’est tout !!! J’adore mes enfants et mon mari c’est tout ce qui compte. J’ai payé des impôts pendant longtemps ça ne dérangeait personne par contre avec 4 enfants qui consomment nous sommes de trop !!! nous avons fait construire une maison dans un petit village et au bout de 6 mois de bonjour et de sourire les gens commencent à prendre l’habitude avec nous. C’est tout ce que j’ai à offrir : la joie de vivre dans mon pays la France que j’aime tant !!!!!!

    1. Ce témoignage me parle… La grande famille antillaise de mon mari est mon refuge.
      Je n’ai qu’un enfant, je n’en aurai pas d’autres.
      Un enfant issu de deux cultures, deux racismes prégnants bien que non-dit… mais comme mon mari, comme toi, mon enfant y trouvera sa force.
      J’adore les familles nombreuses et j’en rêve…Dans une autre vie peut-être!
      Et quand on me traite d’égoïste de n’en avoir qu’un, je ferme les écoutilles…Et j’apprends à mon fils, la tolérance..

  45. Bonjour !

    J’aime beaucoup cet article 🙂

    Nous avons 3 enfants, nous rentrons dans la catégorie « famille nombreuse » et beaucoup me demande si les allocations nous ont poussé a ce nombre d’enfants 🙁 J’adorerais avoir 4 ou 5 peut-être même 6 enfants mais j’ai très peur de ne pas pouvoir gérer…

    Alors félicitations pour cette grande famille ! J’admire les parents de famille nombreuse, et parfois même je les envie.

  46. Bonjour à toutes et à tous,
    Je me permets de vous contacter car je suis journaliste pour l’émission C’est ma vie sur M6 et je prépare des documentaires sur le thème de la famille nombreuse, il ne s’agît pas de reportages chocs comme nous les connaissons étant donné que nous sommes diffusés le samedi après-midi, c’est un public très familial qui nous regarde! Et nous faisons toujours des happy end avec des répercussions positives! Pour nous raconter votre histoire MERCI de contacter Victoire au 01 53 17 99 31 / mabille@radiovl.fr
    Merci, et bonne journée !
    Désolée d’avoir posté cette annonce en commentaire, je n’ai pas trouvé le moyen de contacter directement l’administrateur !

  47. J’adore les familles nombreuses. D’ailleurs, je me demande: à partir de combien d’enfants peut-on parler de famille nombreuse? Parce que 3, 4, 5, 6 enfants, c’est cela être « nombreux »?
    Je suis fille unique (cela a été pour moi une vraie tristesse.) mais j’ai aussi vécu à 14, avec les adultes 16. C’est là où j’ai le plus appris, où je me suis le plus amusé. J’ai appris à m’autonomiser, à grandir. J’ai pu m’affirmer car lorsque l’on est entouré d’autres enfants, on se cherche, on se jauge les uns les autres et cela permet de prendre conscience de qui nous sommes, comment on s’inscrit dans l’altérite. On ne s’ennuie jamais, les tâches ménagères se font à plusieurs, quand on a l’âge de passer le balaie, on le fait et cela n’a rien d’un exercice de torture. Tout dépend de la façon dont on voit les choses.

    Alors j’ai une autre question: s’il n’y avait pas tous ces moyens de contraception permettant à untel ou unetelle de vivre quelques nuits de « rencontre et d’échange » ou encore de surveiller la natalité au sein de sa famille, combien y aurait-il de familles nombreuses?

    J’ai deux ans pour l’instant et j’espère en avoir encore. Combien? Je ne sais pas, jusqu’à ce que nous disions que c’est assez. L’organisation est le maître mot, pas besoin de tomber dans le militarisme. Veiller les uns sur les autres plutôt que d’envisager le coup de main comme une corvée…

    Quant aux aides, elles sont les bienvenues mais évidemment, cela ne couvre qu’une petite partie du coùt de la Vie en général.

    Alors oui aux grandes familles, aux maisons pleines de bruits, aux jeux, aux grandes tablées, ETC…

    Et bravo Cécile!

  48. 4 enfants pour ma part et en plus ,pour faire plus simple, les 3 derniers sont très rapprochés :p
    Si je devais résumer notre foyer : BONHEUR! Oui on est 6, oui je m’arrache les cheveux pour caser un budget serré et m’occuper de tout se petit monde 24/24h mais bordel qu’est ce qu’on est heureux lol
    Comme il est écrit dans l’article, effectivement les familles nombreuses ne se plaignent pas , parce que nous on se contente de vivre avec ce que l’on a, et nos enfants nous font tellement relativiser sur tout, la simplicité y a que ça de vrai 😉

  49. Bonjour, alors je ne suis pas maman de famille nombreuse : nous avons 2 garçons en bas âge et j’avoue que pour le moment c’est assez de travail pour moi. Mon rêve était d’avoir une famille nombreuse très tôt, la vie en a décidé autrement… Un petit 3e peut être dans quelques années, j’espère encore… Personnellement on est déjà tellement à compter avec 2 enfants, que financièrement je me dis que 3 ce sera déjà l’enfer sur ce plan là, alors plus… Un seul petit salaire pour le moment ici (ce n’est pas faute de chercher : mais non je suis trop vieille, trop qualifiée…), les fins de mois sont difficiles… Je ne sais pas comment vous faites pour tenir avec autant d’enfants ! Je vous trouve très chanceuses, profitez en ! Bisous à toutes

  50. Oh lalala c’est bien le genre de truc qui me met hors de moi, je te trouve bien gentille avec « aigreur ? envie? jalousie ?  » moi je te dis et sans point d’interrogation « Connerie » , car pour ma part je trouve mille fois plus compliqué d’élever un enfant seul que mes 4 tous ensemble. Si les gens avaient fait suffisamment de mômes pour payer leur retraite on serai pas en train de lancer une réforme actuellement, et c’est marrant mais les pays en plein essor son des pays dont le taux de natalité augmente. Les alloc no comment pour ce mythe urbain. La famille nombreuse inculque à nos enfants des qualités de générosité, partage et de tolérance La grande richesse de nos familles Nombreuses. Alors oui c’est fatiguant et c’est du boulot0., mais c’est que du bonheur au final !!!!

    1. Oui, je suis moins dure que toi. Oui c’est surement plus compliqué d’élever 1 ou 2 que 4. mais tant que ça correspond à ce qu’on se sent capable de faire…. difficile de juger 🙂

  51. Merci pour cette jolie histoire 🙂 souvent nos enfants se « tiennent » mieux à l’extérieur qu’à l’intérieur, ça aide à se dire que nos efforts sont utiles 🙂
    bon courage et bon été!

  52. Je viens de lire ton article… pour ma part, mère de 4 filles, j’ai aussi la question du « vous allez faire le garçon ? ». Que répondre à ça hein ? comme si on poussait le vice jusqu’à en avoir un. Nous on s’en fiche. La (ou le, qui sait ?!) 5ème est en route, les filles ont l’air contentes.
    J’ai aussi entendu parler des allocs, du problème de contraception (de manière très sympathique de mon frère « tu sais qu’il existe les capotes ? »).
    Nous avons commencé par notre première qui a maintenant 7 ans 1/2. Et nous nous sommes dit on continue jusqu’à ce qu’on en ai marre. Cette vie de famille nombreuse nous plait, c’est comme ça.
    Notre grande est un poil en avance, notre seconde est super timide et réservée, notre 3ème chante à longueur de journée, la 4ème est une chipie accomplie… vivement 2014 qu’on voit ce que nous réserve notre 5ème !! 😀

  53. j’ai fait le choix d une famille nombreuse car je crois en l avenir et la nature humaine …..et quand on aime , on ne compte pas 🙂

  54. bonjour
    je m appel Rebecca
    j ai 36 ans et je suis maman de 7 enfants
    et j en suis très fière et très heureuse j ai 6 garçon et une fille en deuxième
    et j ai pas refait 5 garçon derrière elle pour avoirs une autre fille loin de la nous les avons fait par envie d avoir des enfants envie de donner la vie envie de donner l amour que nous avons et maintenant comblé par nos 7 enfants âgées de 13 ans 12 ans 11 ans 8 ans 5 ans 2 ans 1/2 et 1 ans 1/2 pas de 8 eme parce que nous profitons déjà de ceux que nous avons car la vie et très chère et bizarre maintenant
    donc nous nous consacrons a eux
    c est notre vie nos 7 enfants
    et nous les aimons plus que tout au monde
    bisou a tous

  55. je suis tout a fait daccord avec vous toutes, a savoir que « merde, on est dans un pays libre, on a quand même le droit de faire le nombre d’enfants qu’on veut et puis, allez vous faire voir avec vos comms degu***! « . Il y aura toujours des gens pour vous critiquer! Chez nous, on est sans cesse questionné sur la venue du 3ème. Et franchement non merci, vu le soucis que je me fais deja pour la 1ere en pleine crise d’ado, j’ai pas envie de repartir dans les couches, nuits agitées, dents qui poussent, rhino toutes les semaines… Alors je suis nounou comme ça je les ai 10h dans la journée et les soucis sont pour les parents! lol Mais je suis pas egoiste hein, je les laisse partager leur fatigue avec moi (et les microbes de leur loulou, ch’uis pas sympa?). Bref, tout ça pour dire que je ne tolererais pas qu’on me fasse une reflexion sur mon choix de n’en avoir « que » 2 (egoiste que je suis!) et je ne tolere pas non plus qu’on juge les gens qui en ont plus… Néanmoins, voici ce que je remarque souvent: Les cas de familles nombreuses qui posent question ne sont pas ceux où chaque enfant est bien eduqué et a chaque jour sa dose d’attention et de calin, mais plutot les cellules familiales composées, recomposées, re-recomposées, avec toujours de nouveaux enfants, jamais du même père, une mère au rsa et un beau père de passage et au « chomage »… Bref, des enfants qui seront sans reperes solides plus tard et qui sont en train de jouer dehors tout seuls pendant que maman s’occupe des 3 petits derniers et que beau papa est au troquet avec ses potes ou devant la playstation!

    Desolée d’etre si longue mais je suis bavarde, en plus d’etre egoiste ! mouarf

  56. que de jolis messages cette fois,ca change vraiment des commentaires deprimants de gens qui parlent sans savoir
    et oui je fait partir de cette minorité de gens sans cerveau qui ont une famille nombreuse,je dirais meme ultra nombreuse car j ai 13 enfants et oui vous avez bien lu.
    des commentaires ppff j en ai entendu et tous plus beaux les uns que les autres…
    le plus triste est de devoir trimbaler cette etiquette de barakis,de pouilleux,de pauvres malheureux,d ignorants,de bons a rien,de chômeurs et de proffiteurs en tout genre
    triste realités venue de gens ignorants egoistes et betes eux meme
    nos arrieres grands parents ont du etre pire que nous puisqu ils ont fait des enfants avant et pendant la guerre.
    mais bon en attendant nos 13 enfants sont epanouis,les gens qui les fréquentent le voie,le disent,nous avons du acheter une camionnette 9 places qui nous sert en partie pour le boulot et les grosses courses ainsi que pour partir en vacance
    nous avons acheté une caravane afin de pouvoir offrir a nos enfants des vacances chaque annee dans un parc residentiel extra
    nos enfants ont des vetements bien,mais sans bonne marque comme ca ils peuvent les abimer sans qu on sois trop faché
    ils ont des jeux et ne savent plus quoi en faire,des consoles(qui les rendent idiots la plupart du temp) des gsm pour etre dans la norme et aussi pour les copines et copains mdr
    aucun n est vraiment une lumiere mais les grands seront de tres bons manuels et je pense que si on a besoin d un patron par entreprise il faut bien plus de un pour se salir les mains et faire le vrai boulot.
    j aime ma famille et les critiques ne m atteignent plus
    notre couple est solide,notre famille heureuse meme si chaque fin de mois est un peu difficile.
    a toutes les familles nombreuse je dit bravo et felicitation ,soyez heureux et pas genés de votre petit monde 🙂

  57. Moi, mes enfants je les ais fait pour les allocs!!! Bon, je suis super nulle en maths 😉 !… La pilule? Contraception???? kesako??? Nooooon, chez moi c’est parties de jambes en l’air non stop!… Mais ouais!
    Mes gosses??? Mal élevés! sales! Rien que de la racaille! Voleurs et compagnie!…. Tout le monde le sait! Voyons!!!
    Chez moi: c’est crade! ça pue! C’est l’bordel! C’est certainement mes gosses qui refilent des poux à toute l’école!….
    Et à 43 ans J’OSE remettre ça! Quelle honte! Il aurait fallu me stériliser à la naissance! Je m’reproduis pire que les lapins!!!…
    Mon 7eme sera effectivement là pour le 25 décembre… Enfin, si jamais il est d’accord pour naitre le jour dit par les toubibs ;)!
    En fait ils seront 8 ( « chéri-chéri » ayant commencé avant moi!)….
    Il y a peu de gens pour comprendre … Ce que j’écris plus haut sont les réflexions de certaines personnes de mon village… Qui ne sont même JAMAIS venu chez moi! Et parfois, ne m’ont même jamais parlé! ( directement!!!)…
    Et vous, je ne sais pas, mais moi, … ça me blesse! ça me fait mal pour mes enfants…
    Je ne sais pas pourquoi « tant de haine »???
    Il ne me viendrais pas à l’idée de sortir de telles horreurs à une maman de 1ou 2 enfants!
    Pour moi, je n’ai pas « un tas » d’enfants, mais 1+1+1+….=8 (bientôt)…
    Je ne demande rien, et je ne discute pas leur choix de vie!
    …..

  58. coucou je veux juste dire qu’a cause de ses commentaire affreux que reçoivent les familles nombreuses j’hésite fortement a faire mon 4 éme enfant alors que ca me démange !!!
    bref aujourd’hui dans notre société je ne sais pas si on a vraiment le droit de faire nos choix de plus (pour ma génération) il faut faire un choix entre famille et travaille je dis ca à cause de nombreuse réflexion que j’ai eu .
    sinon super admirative de vous toute bon courage a toute !!

  59. bonsoir,

    J’avais laissé un commentaire en 2013 et je suis de retour pour vous dire que ma 5 ème merveille est née il y a 1 mois. Nous sommes TOUS heureux, de nombreux voisins sont venus nous félicité , ça change des commentaires dénigrant !!!!
    Bonne année 2015 à toutes

    1. Bonjour à tous,

      De mon côté, j’ai 4 enfants de 13 à 2 ans.
      J’étais enceinte du 5° et je l’ai perdu à presque 4 mois de grossesse.
      Nous hésitons à retenter.
      Qu’en pensez vous?

  60. Bonjour effectivement les remarques sont nombreuses…. .
    J’ai 25 ans, 2 beaux enfants , un 3ieme en route et notre rêve était d’en avoir 5. Puis question financière, place etc…on c était dit qu’ on arrêterai a 3 par dépit…. (face aussi aux réactions virulantes des gens sachant que je suis jeune, maman au foyer et que mon mari ne gagne pas des milles et des cents).
    Cependant un évènement est venu se glisser entre temps, cette 3ieme grossesse s’annonçait mal, mal de ventre, saignements, etc…. .
    OUI j’attendais enfait des JUMEAUX et j’en ai perdu 1.
    Aujourd’ hui nous sommes très triste mon mari et moi et reparlons d’un projet de 4 enfants.
    Cependant une trouille du regard des autres, de l’organisation, de s’en sortir financièrement,… .
    ET c’est vrai je me demandais toujours si toutes les familles nombreuses étaient très croyantes ou si y en avait des comme nous…Simplement un rêve d’une famille « nombreuse »

  61. Je vais imprimer ce texte et le mettre au dessus de mon lit pour pouvoir le relire toute les fois où on me culpabilisera d avoir une famille nombreuse !! Pour l instant je n ai que 2 enfants mais c’est un projet pour 4 mais en serai je capable…

  62. ce qui était normal hier est ridicule aujourd’hui, et ça, est ce normal ?
    Vous ça vous fait quoi par exemple de voir les écoles devenues mixtes comme par enchantement ? les femmes qui ne sont plus dans leur foyer ? les pilules en tout genre ? les médias de masse qui s’occupent de parler à la place des gens ? des gens dont on ne sit plus quel est leur sexe en les regardant ? un niveau culturel gravement bas ? des cahiers qui se vident littéralement de l’écriture pour laisser place a des collages de tout prêt ? etc

Leave a Comment

Robot or what? *