Notre Saint-Honoré

Veille de veille de Noël. Et rien à faire. 

photo 4-2

Enfin j’ai décidé de ne rien faire. De faire juste des choses qu’on ne fait pas d’habitude parce qu’on n’a pas le temps de les faire. Histoire de couper avec le rythme habituel.

Souvent ça se passe dans la cuisine. Je suis plutôt nulle en cuisine, parce que pour moi c’est plutôt alimentaire la cuisine, plutôt qu’un art ou un talent à cultiver. Mais comme aucun des 6, ni Pap’s ne sont trop exigeants (ouais bon, en fait, à 8, on ne fait pas la fine bouche à table, je ne gère jamais de restes), il n’en faut pas beaucoup pour faire hyper plaisir à table à tout le monde.

Coline a peu de temps libre en période scolaire. Elle est du genre à enchaîner Collège-devoirs-natation Synchronisée-Facebook-etonrecommence. Pourtant elle aime faire de la pâtisserie, préparer des gâteaux et des desserts et suivre des recettes, à la lettre.

Cet après-midi après avoir rangé sa chambre (oui je vous dois un billet là-dessus, qui fera beaucoup de bien à tous), elle m’a retrouvée dans la cuisine où j’avais décidé de m’amuser sur des gougères au gruyère râpé.

Dans ce cas-là, je ne me pose pas de questions je vais sur Marmiton, je lis 3 ou 4 recettes et les commentaires, j’en imprime une et hop.
photo 1-6

J’ai donc démarré par une pâte à choux et Coline a lâché un pffff genre les gougères salées c’est bof. Donc j’ai proposé qu’on fasse un Saint-Honoré. Dans ce cas, il vaut mieux dire qu’on va le réinventer, parce que celui qu’on avait vu à la télé… hors de portée.

Donc pâte à choux + crème pâtissière + pâte feuilletée toute prête + Crème Chantilly maison + caramel maison et 2 sacs congélation (je n’ai pas de poches à douille, hein Père Noël?) Après, tout est dans le dressage, et c’est là qu’il faut réinventer….

photo 1-5

On a passé un vrai bon moment avec Coline, on a bien ri, on a bien mis de la Chantilly partout et collé du caramel (d’ailleurs ça se décolle comment une fois que c’est durci dans la casserole). On a réussi à faire des fils de caramel sur du papier sulfurisé, comme à la télé. On a collé des choux, comme dans les pièces montées des mariages. On a rempli les choux de crème pâtissière en utilisant cet objet magique. On a léché les cuillères, raclé les casseroles. Bon, c’est moi qui ai fait la vaisselle, et nettoyé la cuisine. Parce que je le voulais bien.

Les quelques photos c’est pour se souvenir.

photo 3-2

Et la meilleure revient à Maël, qui en vrai ado-rable n’est jamais loin de la cuisine au cas où il pourrait remplir son tube digestif. Ses talents en cuisine sont à révéler. Il est passé lorsque Coline remplissait les choux:

photo 2-4

– « Pourquoi vous mettez de la mayonnaise dans des pommes Dauphine »?

 

 

 

5 Comments

  1. La mayo, alors là je suis MDR !!! 😀
    Moi quand je me lance dans ce genre de création, c’est genre y’en a PARTOUT ! La poche à douille n’est pas mon amie, en général, le chou ne ressemble à rien, et en plus ça dégouline par le dessus 😀

Leave a Comment

Robot or what? *