Ma fillette

Ma fillette, ma poulette, ma chérinette, ma colinette,

Si tu savais comme je suis heureuse que tu aies 20 ans aujourd’hui.

Je me souviens de tes premières années, quand j’essayais de me projeter en me demandant ce que tu serais quand tu aurais 20 ans. Evidemment je t’imaginais grande, brillante, sensible et magnifique. Et tu l’es.

Mais ce qu’on ne peut pas faire quand on regarde ses enfants petits, c’est penser au parcours qu’ils vont mener jusqu’à leur 20 ans. Ce parcours qui fait de toi ce que tu es aujourd’hui. Parcours heureux souvent, difficile aussi parfois. Pas simple de traverser l’adolescence. Pour personne. Mais tu l’as fait, ce parcours, avec plein de courage, plein de persévérance, plein de détermination, et plein de joies.

Quand tu était petite, j’ai souvent rêvé de notre complicité, j’ai rêvé à notre ressemblance aussi, pas la ressemblance physique forcément, mais celle qui fait qu’on se comprend, qu’on réagit de la même manière face à des situations identiques. Toi, tu dis « on est connectées » parfois. C’est ça dont j’ai rêvé.

Quand tu étais petite, je pensais souvent à la place que tu aurais dans la fratrie. Avec un frère aîné et un frère plus jeune, puis un autre, puis les jum’s. Quel tempérament il faudrait pour que tu trouves ta place dans ce shéma, Aujourd’hui tu rayonnes sur eux. C’est aussi grâce à toi qu’ils trouvent leur place, qu’ils grandissent, qu’ils changent. Tu participes tellement à ce qu’ils sont aujourd’hui. Naturellement.

Dans le petit mot qui joignait les fleurs que je t’ai fait livrer ce matin, j’ai écrit à la fin « ne change rien ». Alors Ne change rien. Reste celle que tu es et deviens la femme que tu souhaites devenir, parce que ça te va si bien.

Je t’aime.

Cet hiver, j’ai entendu cette chanson, alors je la laisse ici.

Quand je l’écoute, je  me liquéfie. A chaque fois. Mais elle est magnifique.

 

 

11 Comments

    1. en me baladant par ici, je retombe sur ce billet tellement beau
      Et je réalise seulement aujourd’hui que lorsque j’ai fêté mes 20 ans, c’est la chanson que mes parents ont passé au moment du gâteau 🙂

  1. Bon anniversaire à ta très grande fille. La chanson m’a fait pleurer et penser à mon père dis donc.
    Je t’embrasse, je pense souvent à toi 🙂

  2. Superbe billet !
    J’ai eu les larmes aux yeux et je n’ai même pas écouté la chanson… Tu mets très bien en mot tout ce qui touche au relationnel, à la maternité (dans son sens large)
    A quand un livre ???

Leave a Comment

Robot or what? *