Le vide intersidéral

J’ai écrit ce billet cette nuit.

Je le pose ici parce que demain, ou après-demain ou dans quelques mois ça ira mieux et que lorsque je le lirai, je verrai le chemin parcouru. Pap’s me disait hier qu’arrêter de fumer, c’est pour moi changer de vie. Il sait, lui. J’aime celui qu’il est devenu en ne fumant plus. Donc je sais que ça en vaut la peine. Même si ce billet dit tout le contraire.

Le vide intersidéral.

Qu’y a-t-il après la cigarette ? Rien. Une espèce de grand vide qu’il va falloir combler.

Je lis toutes les théories des spécialistes qui me proposent de boire de l’eau, faire du sport, manger des Chupa Chups, pratiquer un peu d’auto-hypnose, me masser les mains longuement avec une crème douce, tenter le yoga ou le Qi Qong.

Si je ne le faisais pas avant, c’est parce que cela ne me procurait pas de plaisir particulier. Ou en tout cas pas le même plaisir que celui de fumer. Toutes les excuses sont prêtes pour ne pas me lancer : manque de temps, pas d’envie, pas de place, trop de contraintes.

Donc c’est le grand vide.

Je ne suis ouverte à aucune proposition, parce que là, en ce moment, aucune n’est à la hauteur du plaisir que j’avais à fumer. A part le chocolat.

 Mais comme je suis montée sur la balance et que j’ai constaté les dégâts en 2 semaines, je n’ai plus droit non plus à ce plaisir là. Voire même j’ai l’impression de la double peine. Je me suis enlevé le plaisir, et ajouté des kilos. Cherchez l’erreur.

Je refuse l’aide qu’on me propose. Même celle de Pap’s. Ce qui me provoque pas mal de culpabilité, en plus du reste.

Les bénéfices sur ma santé ? le goût, l’odeur, le souffle, la résistance physique ? Un jour peut-être si tout le monde s’accorde à le dire. Pour moi, c’est niet pour l’instant. Accessoirement, je dors super mal, donc je suis fatiguée.

C’est désespérant.

Il parait que c’est normal. Il parait que ça va passer.

Donc je me patche consciencieusement, je suce quelques Nicopass, je compte les jours qui passent : 17 jours, 275 cigarettes. Dans 62j je pourrai m’offrir un Iphone 5 mais mon 4S me convient  bien.

Celui qui me cherche me trouve, un peu plus rapidement que d’habitude, un peu plus haut et un peu plus fort aussi. Celui qui ne me cherche pas risque de me trouver aussi. Sympa l’ambiance.

De manière générale, ma vie n’est pas tournée vers la recherche du plaisir. Je suis plutôt centrée sur l’action, l’efficacité, le tout avec un peu d’humour parce que ça rend les choses plus simples. Le plaisir est la cerise sur le gâteau.

Et donc là, je n’ai plus franchement d’humour, je ne suis pas super efficace. Donc pour la cerise, il faudra repasser.

J’ai confiance en mon cerveau, il saura remettre en ordre les cases nécessaires pour que je me retrouve. Une fois de plus, je dois accepter que le temps fasse son oeuvre.

 

37 Comments

  1. tu es en plein sevrage………..tu as fait le plus dur: trouver le courage d’arreter!!!! laisse ton cerveau se desenfumer doucement (bien que je ne trouves pas de différences dans tes billets, donc tout fonctionne correctement)

    allez courage!!!!!!!!!!!!!

  2. Mwarf comme je te comprends! J’crois que le plus dur pour moi c’est de ne pas voir ça comme une addiction, mais comme un plaisir, un moment de détente… Je sais que j’ai tort, que c’est pas bien et surtout pas bon pour la santé, mais j’ai vraiment du mal à me dire que je ne fumerai plus jamais :s
    En tout cas si quelquepart ça peut t’apporter un mini-chouilla de réconfort et de motivation supplémentaire, je surveille ton arrêt de la cigarette depuis le début et j’me suis dit que si t’y arrives, j’y arriverai moi aussi!
    Je t’envoie pleiiin de courage (j’ai fait le plein avant mercredi: profite!^^)

  3. C’est tellement rare que tu écrives des billets sur ce ton, et en même temps, ça n’est dérangeant : la vie n’est pas toujours faite de guimauve et on ne vit pas chez les Bisounours. Mais quand même, ça me pince un petit peu mon petit coeur (de guimauve justement ! ) de lire ça.
    Pour moi ça a peut être été moins difficile car mon objectif n’etait pas un iPhone 5 ( a l’époque même le 1 n’existait pas ma brave dame !!) mais un bébé… Pour moi ( et je dis bien pour moi..), il n’etait pas concevable de fumer enceinte et avec un bebe.
    11 ans plus tard (et apres 4 bébés) l’envie va et vient parfois. De moins en moins quand même. L’odeur des autres m’incommode de plus en plus. Elle est presque même devenue insupportable. Pourtant quand j’ai des coups durs, son ombre plane au dessus de moi. Mais ce serait tellement facile…
    Les effets dont tu parles (souffle, odorat, etc…) je ne les zonas ressentis tout de suite. Au bout de 2 semaines, je ne suis pas surprise que tu ne les ressentes pas….
    Quant au chocolat (ou autres friandises), je ne suis pas médecin ni diététicien mais mon coeur a envie de te crier : NE T’EN PRIVE PAS !!! Je dis pas non plus de se goinfrer mais si le chocolat reste ton seul vrai plaisir, alors garde le !!! Tu risques l’échec en te privant de tout….
    Par expérience, un régime alimentaire dans lequel tu te prives de tout, a peu de chance de réussir dans la durée. Et bien arrêter de fumer c’est pareil !! Tu fais déjà un gros effort et un gros travail de sevrage et de privation. Ne t’interdis pas tout !!!
    Et pour t’aider à retrouver un peu de sérénité et de sommeil, as-tu pensé a la sophrologie ? tu peux suivre quelques séances et réappliquer quelques méthodes chez toi.
    En tout cas continue a écrire ce genre de billet si tu en ressens le besoin et n’oublie pas que tu as un véritable fan-club derrière toi !!!! Courage ! Je te claque une bise tiens pour la peine 😉

  4. je n’ai jamais fumé, donc jamais arrêté de fumer.
    Mais je dirais tout de même que tu es en plein sevrage, donc comme les drogués (au shopping, à l’alcool ou au rongeage d’ongles), tu es en crise de manque!
    cette phase me parait complètement normale… observe-là, observe-toi, tu as raison d’écrire, ça permet de prendre du recul!

    je n’y connais rien ne la matière, mais vu que tu as supprimmé un automatisme qui t’apportait du plaisir, pourquoi n’essaierait pas de trouver un autre automatisme (sain, cette fois-ci) en remplacement, qui te servirait de soupape?
    écrire comme tu viens de le faire, par exemple… ou un truc encore plus simple… un moment de méditation, une posture de yoga (je persiste, le yoga a été pour moi une révélation, physiquement et mentalement)… ou même un truc matériel (comme prévoir une petite cagnotte pour t’auto-récompenser, et te payer un truc, un soin, une sortie, qui te ferait vraiment plaisir)…

    COURAGE en tous cas!
    tu es en train d’observer ton corps, de voir comment il s’adapte aux situations… en fait tu es tout simplement en train de reprendre le contrôle sur lui, sur ses « envies » qui ne sont en fait que des réflexes.

  5. COURAGE CECILE ça vaut le coup j’en suis sûre : santé , argent .. et je suis sûre que tu es sûre que ça vaut le coup !
    je vote pour toi tous les jours !

  6. Courage! Je ne fume pas alors je ne connais pas tout cela. Mais je sais que mon problème c’est le grignotage et dès que j’essaie d’être raisonnable et de me limiter, je ressens un manque et je deviens odieuse, alors j’imagine un peu pour toi.
    Mon truc quand ça va mal, c’est de mettre la musique ( baroque ou mélodie du bonheur) à fond et de m’en étourdir en chantant à pleins poumons … Ou de manger!
    Tes efforts sont admirables et ta famille a de la chance de t’avoir. Tiens bon, tu vas gagner car tu as un moral de gagnante, même si ce n’est pas toujours le top. Vu tout ce que tu fais et comme tu sais prendre la vie du bon côté, tu vas forcément y arriver. J’y crois.
    Courage.

  7. J’ai arrêté de fumer il y a plusieurs années, dans une ancienne vie puisque je suis très jeune comme chacun sait. Pour me motiver, j’ai fait appel à ma radinerie légendaire : je mettais l’équivalent du prix de mes paquets de cigarettes de coté et l’économie réalisée était substentielle, crois-moi.

  8. C’est dur, c’est clair, et franchement, je t’admire! Oui oui, en vrai…car moi, aucune volonté, une vraie cata..pas pour la clope, car jamais fumé en vrai, mais pour les régimes par exemple…alors voui, je t’admire, tous les jours que je te vois poster ta reussite, jour apres jour, clope apres clope, paquet apres paquet…C’est dur pour l;instant, et apres, tu seras tellement fiere et contente…sans parler du fait qu’avec le economies, tu pourras bientot emmenr ta famille ds mon beau pays!! 😛 😉 Haut les coeurs!! Et t’as bien raison de mettre noir sur blanc tout ca, ca fait du bien !

  9. voilà ma théorie, qui vaut ce qu’elle vaut : plus c’est difficile d’arrêter de fumer, plus ce sera difficile de recommencer.
    vraiment, 3 ans 1/2 après l’arrêt de la cigarette, penser à tout ce que j’ai enduré pour réussir m’aide à résister quand l’envie est trop forte.
    bon ça c’est pour la positive attitude.
    J’imagine aussi que tu sais que certains médicaments existent pour contrer l’absence de l’effet antidépresseur de la cigarette. Même si tu n’es pas pour, cela peut être d’une précieuse aide ponctuelle. n’hésite pas à te faire aider par un médecin.
    Enfin, mon petit truc (piqué à d’autres) : je me dis que je n’ai pas arrêté définitivement, et que je reprendrai un jour… (à 75 ans)
    Courage !

  10. Bonsoir, bonsoir !! Et surtout, COURAGE !!!!!!! Je reviens à la charge, mais avez vous reçu le bouquin d’Allen Carr ? Non mais vraiment, hein, j’ai pas d’actions (je vous jure !), mais sur le manque de nicotine provoqué et entretenu par les substituts nicotiniques eux-mêmes ainsi que sur le manque psychologique, c’est vraiment, vraiment très aidant. tenez bon !

  11. Ne craque pas maintenant, c’est normal d’etre vide, voire deprimee. Je me rappelle avoir pleure parce que mon cafe etait raté! Et tant pis pour les kilos, accorde toi un peu de chocolat, sinon ce sera trop dur. Tu t’occuperas de ca apres.
    Bises

  12. Cécile, ces moments sont extrêmement durs pour toi mais tu as une telle sensibilité à nous les faire partager que nous n’avons qu’une envie, de te serrer dans les bras et de te dire COURAGE, nous sommes avec toi.
    Tu vas y arriver, et dans quelques temps tu pourras regarder derrière tout le chemin accompli. J’espère que tu trouveras dans ces messages et conseils des idées pour combler ce manque. Plein de bisous <3.

  13. Et bien je vais être franche avec toi: je suis ancienne grosse fumeuse, j’ai arrêté il y a 5 ans et je peux te dire que rien ne remplacera ta cigarette. RIEN. Tu peux chercher n’importe quoi pour compenser, tu ne trouveras pas. Ce qui fait que ça va être dur, c’est vrai. En revanche, je peux te promettre que très vite, ce manque n’existera plus. Tu ne ressentiras plus de manque, de besoin, de nostalgie de la clope. Tu redeviendras heureuse et de bonne humeur comme avant. Encore quelques jours, tiens bon, je te le promets pour être passée par là.
    Et enlève tes patchs, c’est reculer pour mieux sauter. Ils continuent de t’alimenter en nicotine alors que tu cherches à t’en passer.
    J’ai réussi à arrêter en lisant le livre d’Allen Carr: la méthode pour en finir avec la cigarette. Et j’ai arrêté du jour au lendemain sans substitut, je te conseille ce bouquin.
    Bon courage, ça vaut le coup vraiment, et je sais que ce que tu fais est très dur. Chapeau bas, tiens bon!

  14. Ouahh poulette, t’arrete de fumer??! bien ça!!
    Accroche toi et quand ça va pas relis tous les posts, je les trouve particulièrement justes et bienveillants… ça fait 2 ans 1/2 que j’ai ecrasé ma dernière clope, et j’ai encore souvent envie d’en rallumer une… ça c’est pour la mauvaise nouvelle…
    Mais alors quel bonheur de ne plus vivre avec cette culpabilité permanente et cette mauvaise conscience récurrente en regardant-mes-enfants-me-regarder-fumer…
    Et mon petit truc à moi : je me dis que je recommencerais à 85 ans!
    Accroche toi! accroche toi! accroche toi!
    Je t’embrasse fort
    (et je compatis avec B car Chris a arreté de fumer depuis le 25/7 et on rigole pas tous les jours 😉

  15. Comme je vous comprends… Le jour où j ai arreté de fumer j ai di a mon mari que la vie ne valait pas d etre vecu sans clopes ! C était fort mais a ce moment je le pensais !!! Maintenant ca fais 18 mois et je tiens toujours ! Le plus dur est derriere mois… Et ce qui me fais ne pas craquer c de me dire que j ai trop galeré a arreter pour reprendre !!!

  16. Vraiment plein de courage, surtout ne craque pas sinon tout ça pour rien… oui je plains ton entourage car tu dois être irritable et invivable mais (j’ai connu ça avec mon ami collègue de travail, je laissais pisser son mauvais caractère) les gens qui t’aiment feront avec…
    il parait que faire du sport ça marche mieux que le chocolat 🙂 sinon trouve toi un truc à faire où tu ne peux utiliser tes mains pour fumer…

  17. J’ai arreté de fumer il y à 25 ans lorsque j’étais en Afrique à cause ou plutot grace à la ‘dengue’ que j’avais attrapé!! Tellement malade , je n’ai jamais repris après avoir vomi la cigarette que j’ai voulu rallumé!! J’ai surtout eu pendant plusieurs années le manque du geste que je compensais en prenant un verre d’apéro !J’ai du de suite arrété pour ne pas devenu alcolo du coup! C’est mieux de compenser avec du chocolat! Certes , j’ai pris un peu de poids , pais pas grave , par rapport au combat de la nicotine!! COURAGE et vous prouvez que vous en avez!!

  18. Courage , on sent dans ce billet que c’est vraiment difficile mais tu vas y arriver!!!!
    c’est sûr qu’il faut que tu te trouves un petit plaisir à la place!
    Euh tu veux que je t’apprennes le tricot? C’était juste pour détendre l’atmosphère!!!!!

  19. Bonjour. Je compatis … En effet, difficile de se rappeler pourquoi c’est bien d’arrêter de fumer … Mais il y a vraiment une chose incontestable, c’est LE TEMPS ! Toutes ces pauses, ces ponctuations de la journée, ces « dans 5 mns, je finis ma clop » : fini ! On est beaucoup, beaucoup plus disponible et ça, c’est vraiment bien, pour tout le monde. Sinon, moi je conseille d’arrêter les patchs et autres substituts, tout à la poubelle et ON EN PARLE PLUS parce que la cigarette, c’est TER-MI-NÉ, un point c’est tout. J’ose également suggérer, au rebours de commentaires précédents, d’éviter de devenir en plus grosse et moche parce que les risques de rechute pour cause de boudinage excessif sont réels, déjà qu’on rigole beaucoup moins quant on ne fume plus, c’est encore plus difficile si on ne se plait pas. Mon astuce perso : garder la moitié des sommes économisées et aller faire du shopping inutile dans des enseignes bas de gamme : quant on a fait le plein de petits cadeaux de Noël, de fringues ou de futilités dont on a pas besoin mais qui font plaisir, on est contente (et en plus on a pas vidé le frigo). On peut aussi tenter le coup en brocante… Bon courage pour tout !

  20. Je viens régulièrement sur votre blog que je trouve positif et joyeux, mais je n’ai jamais laissé de commentaires.
    Aujourd’hui je voulais vous dire que mon mari (et plusieurs personnes de notre entourage) a arrêté de fumer grâce au livre de Allen Carr et n’a jamais repris depuis presque 10 ans.
    D’après ce que j’ai compris, ce livre propose une manière différente et positive d’arrêter de fumer sans remplacer la cigarette par quoi que ce soit…
    Je n’ai moi non plus pas d’actions chez eux, mais j’ai été impressionnée par le résultat observé autour de moi…alors j’avais envie de partager cela avec vous.
    bon courage !!

  21. Bravo ! Je suis toujours impressionnée par la force nécessaire pour arrêter et, surtout, pour continuer. Je suis passée par la, j’y repasserai encore malheureusement. Un petit truc qui m’a aidé pour les nuits et pour les périodes de vide : en homéopathie, Nux Vomica 9 ch. On ne sait jamais… Courage de tout cœur.

  22. Bonjour,
    Ce serai pas une plage de Camaret en photo?
    Je vous suivais sur les maternelles et d’autant plus que j’ai des jumelles de 2 ans… Merci, pour votre blog, c’est comme le n*ella, on s’en remengerai bien une autre tartine!!!
    Gardez le cap matelot, courage!

  23. Merci pour tous vos commentaires, vraiment touchants. Merci pour vos mails aussi, et même vos sms.
    Oui c’est dur d’arrêter de fumer; je n’ai pas envie de reprendre, je n’ai pas envie de fumer (enfin pas tout le temps) mais le sevrage agit fort sur le mental/moral…
    Je me sens vraiment entourée et encouragée, alors ça va le faire, hein?

    Aujourd’hui j’ai mangé moins de chocolat, mais on a déménagé le salon… ouarf

  24. Mon beau père a arreter de fumé aprés 49 ans, jamais de la vie il n’allait arreter et comme moi même j’ai aussi fumé, je ne me senté pas à ma place pour le lui interdire.un jour il a du rentré en urgence car une grosse partie de ses artere se sont retrouvé bouché, il ont du changé tous le systeme, depuis se jour il n’a plus jamais repris, quand je lui est demandé si c’etait pas trop dure, voici ce qu’il m’a répondu, « les gens parlent de volonté, mais c’est pas vrai il n’y a pas de volonté a avoir il faut seulement trouvé le clic », mon français n’est pas trés bon, mais je voulais vous en parlé, peut être que ça t’aideras, voilà, Bisous

  25. ton billet ne m’étonne pas !
    courage çà ne fait pas longtemps , les bienfaits on ne les ressent pas tout de suite !
    allez on est toutes avec toi , haut les coeurs
    moi je n’ai jamais ou très peu fumé mais depuis la rentrée je me suis mise au sport , gainage, renforcement musculaire …..
    ce n’est pas comparable mais c’est dur , dur ……

  26. Courage…. Le plus important est de ne pas perdre de vue pourquoi tu arretes. Est-ce pour toi? Est-ce pour les autres? Es-tu consciente du bien fondé de l’arrêt? Je suis passée par la moi aussi, et mon mari aussi, et nous n’avions ni l’un ni l’autre pas les mêmes motivations, mais nous y sommes arrivés.

    Mon mari à été aidé avec un acupuncteur et de l’homeo (et hop, des granules à sucer des qu’il avait envie! ). Cela fait 4 ans qu’il a arrêté et pas repris, ni envie de reprendre.

    Aujourd’hui je le surprends à me dire: quel plaisir de ne plus avoir à stresser un dimanche soir car il ne me restais plus qu’une clope pour tenir la soirée, et j’eclusais tous les tabac pour trouver le paquet salvateur.
    Mais parfois encore je repense avec nostalgie à la clope de fin de journée, dehors quand la chaleur de l’été tombe, avec le verre d’apero à la main (oui, je t’aide pas la, désolée…)

    Toujours est-il que la clope à été une étape dans ta vie, il faut maintenant réaliser qu’elle ne t’apportais pas que des bienfaits. Mais tu es courageuse et surtout bien entourée, il n’y a pas de raison que tu craques!

    Courage.

  27. Bon j’ai 8 mois d’avance sur vous! J’en ai bavé comme jamais encore j’en avais bavé et je suis pas loin de vous j’ai 7 enfants, l’ainé à 18 et le dernier 6 ans. Avec le recul je dirais que les 15 premiers jours sont un cauchemard de chaque instant, les patchs c’est bien mais dans ces p… de clope il n’y a pas que de la nicotine. Après je dirais que les deux premiers mois sont hyper durs et puis après ça va. Et je suis 100% d’accord avec Vanille, je ne recommencerai pas parce que je ne veux pas revivre ce sevrage horrible ca veut dire que plus c’est dur aujourd’hui et plus ça sera facile demain, c’est cool non? par contre je n’ai pas joué sur tous les fronts, le chocolat et le fromage ont été mes meilleurs amis mais françoise sagan n’a jamais fait rever personne…donc j’ai pris une taille de jean mais je sent bon et je peux embrasser mon mari non fumeur quand je veux et mes enfants aussi! tenez bon minute après minute, heure après heure, jour après jour…

  28. Plein de courage, je suis passée par là moi-aussi c’est pas une période marrante c’est sûr mais c’est passager. Si ce n’est pas le 5S trouve toi des « récompenses » cause you’re worth it (genre une aprèm au spa). Et pour les kg, ne focalise pas, on ne peut mener à bien qu’un combat à la fois en ce moment c’est la clope et si le chocolat te réconforte ne t’en prive pas complètement. Tu n’as pas l’impression d’avoir gagné en liberté ? maintenant que la clope ne ryhtme plus ta journée et toutes tes actions (ex: « dès que la quiche est au four, j’irai m’en griller une » etc) ? moi c’est le sentiment que j’ai eu et qui m’a motivé dans les moments où je me demandais si ça valait « vraiment » le coup d’arrêter (sic).

  29. Plein de courage le plus dur est passé, je n’ai jamais était grosse fumeuse mais moi à chaque grossesse j’ai stoppé net et comme c’était pur bébé pas de manque, et je reprenais après mais depuis mon dernier jamais repris cela fait bientôt 4 ans et oui ce petit geste irremplaçable manque même aujourd’hui mais bon la vie sans tabac est tellement meilleure que évidement on y arrive.

  30. j’allais rien écrire ….et puis si !! je suis ni pro, ni impliquée dans une démarche de sevrage mais j’ai des chacras bien ouverts !
    Ce billet sera un jour le symbole de la montée de l’Everest … en attendant, pour moi, lectrice, ces sentiments assumés livrés sur ordi sont frappant d’authenticité !! une vraie claque, qui donne la mesure de la bataille, (il parait que dans le vide intersidéral, il existe des chambres magmatiques avec des ressources insoupçonnées !!)
    J’aimerai juste appuyer sur la touche « partage d’NRJ en réseau » !!
    Donc bon courage, pour l’option « vie sans clope, avec chocolat » le tout saupoudré d’un peu moins de culpabilité …(elle pèse trop lourd sur la balance !!)
    et si je puis me permettre, l’argument choc du gain financier pour acquérir l’iphone 5, c plus du registre du père noël (en revendant l’ancien etc .) Avec l’argent économisé « des foutues clopes  » non consommées, il faut faire un truc de dingue genre coulis de cerises !!

Leave a Comment

Robot or what? *