Le groupe nominal en 5ème, un vrai challenge

Leçon sur le Groupe Nominal

Un groupe nominal, c’est un groupe de mots, en grammaire française. Jusque là, je suis.

Le noyau du groupe nominal, c’est le nom. Je suis toujours.

Etape suivante: il y a plusieurs types de groupes nominaux, ça se complique.

Les groupe nominaux enrichis: ce sont des groupes nominaux qui ont des expansions.

Les groupes nominaux prépositionnels: ce sont des groupes nominaux qui sont devancés d’une préposition

les groupes nominaux minimaux: ce sont des groupes nominaux dans lesquels on ne peut rien supprimer.

Mais que sont des expansions?

C’est ce qui peut être supprimé dans un groupe nominal enrichi

Si l’expansion a pour nature un adjectif qualificatif, l’expansion a pour fonction épithète.

Si l’expansion a pour nature un nom, l’expansion a pour fonction apposition

Si l’expansion a pour nature une préposition, l’expansion a pour fonction complément d’antécédents

Si l’expansion a pour nature un nom propre, l’expansion a pour fonction un CDN, c’est à dire un complément de détermination du nom noyau.

Voilà la leçon de grammaire que Basile a apprise aujourd’hui. Il est en 5ème.

Qui a pu pondre un truc aussi complexe? Qui a pu imaginer une terminologie aussi obscure? Les enfants à qui l’on enseigne ces termes ont 12 ans. 

Je n’aime pas jouer la vieille guerrière, mais de mon temps, dans un groupe nominal on avait des noms, des compléments de noms, des adjectifs épithètes, et des propositions relatives. Et rien que ça, il fallait se le rentrer dans le cortex. Pourquoi ce besoin d’intellectualiser, de conceptualiser, de compliquer? La grammaire française est particulièrement complexe, criblée d’exceptions. A-t’on intérêt à la compliquer pour mieux l’enseigner ou à la simplifier?

Vous avez tout compris? Voilà un exemple:

Si je dis: « la chaussette orpheline de Basile », j’ai donc un groupe nominal enrichi dont le noyau est le mot chaussette, dont l’expansion « orpheline » a pour nature un adjectif et pour fonction épithète, et dont l’expansion « de Basile » a pour nature un nom propre, et pour fonction un complément de détermination du nom noyau.

Moi ça m’a calmée… et j’ai préféré aller chercher la forme canonique d’une fonction du second degré avec Maël, c’est vous dire.

 

 

22 Comments

  1. argh… je suis instit (en CM2 cette année) et je suis bien d’accord (tant pis pour mon devoir de réserve…)
    Je ne comprends pas non plus ce besoin de creuser et creuser encore la langue française…pour des étudiants en français, peut-être, des futurs profs, passons, mais des élèves de collège, c’est de la torture…
    Et déjà au primaire je supprimerais bien quelques subordonnées aussi…
    Après on s’étonne que « le niveau baisse »… et si on revenait à des choses simples, logiques, utilisables et à inculquer les bases… ?

  2. Oh mais comment je vais faire avec mes filles!!?!?’ j’v passer pour une dinde!!! Pourtant j’étais sacrément douée en grammaire en prime… Comment faire simple quand on peut faire compliqué!
    Rassure moi: c’est le prof hein! Pas le programme pitié!!!

    Pffff… Je n’ai plus qu’à reprendre les études en plus du boulot, de la maison, de mes enfants…

    C pas une vie:(

    1. J’aurais aimé te remonter le moral mais en me baladant dans les programmes, non seulement ça en fait partie, mais la prof a été sympa en nous évitant les expansions descriptives, explicatives et déterminatives 🙂
      mais ne t’inquiète pas, tu apprendras en même temps que tes filles.

  3. Moi aussi j’etais fortiche a l’epoque,et il me semble meme qu’épithète et ses amis nous ont eté enseignés en cm2,avec leurs amis les conjonctions de subordination and co(je me rappelle de monsieur Rostaing,le maitre,me faisant venir au tableau pr ecrire des exemples )…mais là j’avoue que je ne comprends pas pourquoi on complique autant les methodes,alors que l’application est plutot simple sans tout ce blabla a en perdre ses neuronnes…

  4. Punaise !!
    A la réunion parents prof (ce1), l’instit a dit qu’elle avait eu des remarques pendant son inspection de l’an dernier, parce qu’elle `adaptait’ le programme. Donc, elle nous prévenu que cette année, elle allait suivre le programme à la lettre. Même si des fois, elle ne comprend pas très bien la logique. Par exemple : en ce1, ils vont aborder le passé composé. Qu’ils n’approfondiront que en cm1. Ils ont le ce2 pour oublier, quoi…

  5. aïe mes yeux et mon cerveau !
    en 1ere année de science du langage, en linguistique française, on avait renommée touts ces vieux machins compliqués en « qui phrase » « que phrase », … je trouvais ça bien plus simple !
    Pauvre Basile (et pauvre nous qui devrons y passer aussi…..), courage !

  6. J’avais trouvé cela franchement ludique en linguistique en fac mais je ne suis pas sûre que j’aurais apprécié autant en collège. Bon courage!

  7. Trop contente d’avoir mes filles a l’ecole anglophone. Elles ne sauront probablement jamais ce qu’est une complément de détermination du nom noyau, mais tant que ca ne les empeche pas de parler francais correctement ca ne va pas m’empecher de dormir…
    La forme canonique d’une fonction du second degre; c’est quand meme beaucoup plus simple.

    Bon courage

  8. On marche sur la tête. Déjà en qualité de parents les profs nous faisaient une petit cours en début d’année pour qu’on puisse suivre et soutenir les enfants, mais maintenant que nous sommes grands-parents, je me demande comment on fera quand nos petits-enfants nous demanderont de l’aide.
    M’étonne pas qu’il y ait des quantité de jeunes incultes, ils ne doivent rien comprendre s’ils ne sont pas « précoces » (autrefois nommés surdoués).

  9. Moi devant une soustraction de CE1 je me suis dit que je ne savais pas compter. Quelle méthode ! En ayant parlé à une autre instit elle m’a avoué qu’il y avait plusieurs méthode et que les instits choisissaient. Alors chaque année ça va être différent? On est pas près de s’en sortir !

  10. je suis aussi prof de français , dans un collège , et je suis bien d’accord avec Myriam sur ce sujet . Tout cela bourre la cervelle des élèves . pourquoi ne pas revenir au chose simple ?

Leave a Comment

Robot or what? *