L’atelier

    20140503_193420-1

L’atelier c’est cette pièce magique dans laquelle sont stockés les outils, les clous, les ampoules de rechange, les morceaux de bois.

Les outils, ce sont ces engins un peu dangereux mais pas tous, souvent réservés aux parents, ou même au papa, qui permettent d’assembler, de coller, de fixer, de couper, de percer, de construire, de décorer, de réparer, de créer, d’inventer, de démolir, d’améliorer.

20140421_180543

L’atelier, c’est cette pièce dans laquelle certains enfants peuvent être aussi heureux que dans une boutique de jouets. Parce qu’ils laissent libre cours à leur imagination, créent des objets qui prennent forme et usage sous leurs doigts, qui ont une valeur particulière parce qu’ils ont été conçus, fabriqués. Parce qu’ils ont nécessité du temps, de l’énergie, du soin. Mais surtout, parce qu’ils ont donné l’occasion de toucher et d’utiliser les outils, généralement réservés aux grands.

Il y a quelques semaines, j’ai décidé de ranger l’atelier qui était jusque là inaccessible, principalement parce qu’il y avait un entassement d’outils tous mélangés. L’atelier est une petite pièce attenante au garage, un peu éclairée mais pas très bien, avec un sol en béton. Si on y va pieds nus (mes enfants doivent avoir des origines dans des civilisations qui vivent pieds nus), c’est la pneumonie assurée. Je sais que Jonas aime bricoler dès qu’il est chez ses grands-parents, et je me suis dit qu’il était assez grand pour accéder à l’atelier.

20140427_185811

J’ai trié, rangé, nettoyé, simplifié. Simplifier cela veut dire mettre dans un bac plastique les outils accessibles à tous, dans un autre toutes les vis et clous, et dans un 3ème toutes les pièces utilisables pour bricoler. Chutes de bois, morceaux de baguettes et tasseaux, cageot désossé. J’ai rangé en hauteur tout le reste. J’ai branché un spot supplémentaire, et passé un bon coup de balai.

Rien que cela, ça m’a donné envie de bricoler.

J’ai expliqué les règles aux enfants: Les 3 bacs à disposition en libre-service, on bricole soit dans l’atelier, soit dehors. Et quand on a terminé, on remet les bacs en place. 

20140503_171555

Et la magie a opéré. D’abord sur Jo qui a tout de suite trouvé ses marques, puis sur Elise, et aussi sur Basile et Noé. Chacun produit des oeuvres différentes, montre plus ou moins d’acharnement.

20140503_171541

La semaine dernière, à l’occasion d’un passage chez Leroy-Merlin, Jo est allé au rayon de la découpe de bois demander des chutes supplémentaires. Bon plan gratuit. Il fallait y penser. J’ai investi dans une scie mini… Parce que bricoler sans scier, c’est limité. Et aussi dans un mini marteau.

Message personnel de Jonas: « Grand-Père, si tu lis le blog de Mam’s et que tu peux demander à ton menuisier de t’en donner pour les rapporter, nous sommes preneurs ».

Le bricolage, c’est sympa, c’est minutieux, c’est calme, on papote, on se passe les outils, on se félicite, on se pose des questions, on se donne des conseils. Je me suis mise à bricoler, et ils bricolent en même temps. Noé a percé son premier trou à la perceuse, placé une cheville et fixé un porte-brosse à dents. Tout seul. Il s’en souvient 2 fois par jour, quand il se brosse les dents.   

7 Comments

  1. L’atelier… La pièce dont je rêve!
    Une pièce de liberté, dans laquelle on pourrait peindre, dessiner (même sur les murs!), fabriquer, modeler, sculpter…
    Connais tu le blog Soulemama?
    C’est une famille américaine (5 enfants) qui vit quasiment en autarcie dans une ferme dans le Maine, et donne des milliers d’idées créatives de travaux manuels et fabrications en tout genre. Même les petits font de la menuiserie et manient scies et marteaux. C’est super inspirant et ça rappelle qu’on ne laisse peut être pas assez nos petits citadins utiliser de vrais outils.
    http://www.soulemama.com

  2. Un atelier. .. j’aimerais en avoir un… je n’ai que un coin outillages, plus ou moins rangés dans des bacs qui reposent sur une vieille étagère en pin 1er prix que mes parents m’avaient achetée quand j’étais étudiante. Le tout au sous sol.
    Je garde un très bon souvenir des bricolages avec mes parents en général et mon père en particuliers. Moment de passage, d’apprentissage, d’échanges, de complicité. De temps passé ENSEMBLE.
    et la fierté d’avoir REALISE quelque chose. C’est bon pour l’estime de soi. Une des raisons pour lesquelles j’aime bien cuisiner/bidouiller à ma modeste échelle.
    Ce temps passé avec mon père, c’est ce qui fait que j’ose me lancer (plus ou moins hein) dans du menu bricolage.
    Ce qui me retient par contre , c’est que je suis trop souvent seule sur le sujet à mon goût alors que j’associe ça a un moment de convivialité…

Leave a Comment

Robot or what? *