L’amour et le temps

Photo Maël B.
Photo Maël B.

Un conte sur le temps,  un conte sur l’amour.

Un conte pour marquer sur ce blog que j’aime tant que les chemins de Pap’s et moi se séparent. Certains savent un peu, ou beaucoup, ou pas du tout. Certains le savent depuis quelques temps, moins longtemps ou l’apprennent maintenant. Ce blog, c’est beaucoup de joies, de rires, d’entraide, et ça va continuer ainsi. Parce que je prends un immense plaisir à partager ici ces tranches de vie avec les 6 enfants, depuis que vous nous aviez découverts grâce à l’émission des Maternelles.

Que de chemin parcouru depuis…

Je n’y parlerai pas de ces chemins qui se séparent parce que c’est d’une infinie tristesse d’abord, et que ce n’est pas le lieu. Et comme je suis une louve, je ne laisserai passer aucun commentaire publiquement sur ce blog, sur Facebook, Tweeter, ou ailleurs, par pudeur, et par respect pour chacun des membres de ma famille.

 

L’amour et le temps (Création de Lila Khaled)

 

Il était une fois, une île où tous les différents sentiments vivaient: le Bonheur, la Tristesse, le Savoir, ainsi que tous les autres, l’Amour y compris. Un jour on annonça aux sentiments que l’île allait couler. Ils préparèrent donc tous leurs bateaux et partirent. Seul l’Amour resta. L’Amour voulait rester jusqu’au dernier moment, il ne pouvait pas imaginer  sa vie ailleurs que sur cette île-là.

Quand l’eau eut recouvert presque toute l’île, l’Amour regarda enfin la réalité en face et décida d’appeler à l’aide.

La Richesse passait à côté de l’Amour dans un luxueux bateau. L’Amour lui dit, « Richesse, peux-tu m’emmener? » « Non car il y a beaucoup d’argent et d’or sur mon bateau. Je n’ai pas de place pour toi. »

L’Amour décida alors de demander à l’Orgueil, qui passait aussi dans un magnifique vaisseau, « Orgueil, aide moi je t’en prie ! » « Je ne puis t’aider, Amour. Tu es tout mouillé et tu pourrais endommager mon bateau. »

La Tristesse étant à côté, l’Amour lui demanda, « Tristesse, laisse moi venir avec toi. ». « Ooh… Amour, je suis tellement triste que j’ai besoin d’être seule ! »

Le Bonheur passa aussi à côté de l’Amour, mais il était si heureux qu’il n’entendit même pas l’Amour l’appeler !

A ce moment-là, l’Amour était prêt à sombrer avec l’île, perdu corps et âme, persuadé qu’il ne pourrait de toute façon rien faire d’autre que mourir et qu’aucune autre vie ne serait possible pour lui, ni ici ni ailleurs.

Et puis, il entendit une voix, : « Viens Amour, je te prends avec moi. »

C’était un vieillard qui avait parlé. L’Amour, bien que désespéré, sauta dans la barque, par instinct de survie, ou juste à cause de la voix, il ne sait toujours pas aujourd’hui.  Il en oublia de demander son nom au vieillard. Lorsqu’ils arrivèrent sur la terre ferme, le vieillard s’en alla.

L’Amour réalisa combien il lui devait et demanda au Savoir :  « Qui m’a aidé? »

« C’était le Temps » répondit le Savoir.

« Le Temps? » s’interrogea l’Amour. « Mais pourquoi le Temps m’a-t-il aidé? »

Le Savoir sourit plein de sagesse et répondit : « C’est parce que Seul le Temps est capable de comprendre que seul l’Amour est important dans la Vie et qu’il porte en lui une force qui ne disparaît jamais. »

********************************************************************************************************************

Merci pour chacun de vos commentaires, témoignages d’affection et emails que je lis mais ne publierai pas. 

 

3 Comments

  1. J’avais raté ce post Cécile. Et du coup j’ai appris cette séparation seulement hier via le blog en apparté…
    Je suis triste pour toi bien entendu et j’espère que « cela se passe bien ». Ce ne sont jamais des périodes très faciles. Et parfois cela demande beaucoup de courage de se séparer, plus, finalement que de rester ensemble…
    Je t’embrasse.
    Ta swappée de Noël, Natacha

Leave a Comment

Robot or what? *