La lecture, quelle aventure!

 

Ça y est, nos 6 enfants savent lire!

Quand je dis lire, ça veut dire lire, hein? ça veut dire prendre un livre, lire les phrases et en comprendre le sens; être capable de lire une histoire d’un bout à l’autre même si elle n’a pas été traduite par la maîtresse en classe!

J’ai trouvé cela magique pour chacun des enfants. Apprendre à lire c’est un grand pas vers l’autonomie. Non je ne parle pas de lire « Coca-Cola » sur une bouteille de… Coca-Cola, parce que ça ça n’apporte pas beaucoup d’autonomie, ça rassure juste sur le fait que l’enfant a la tête sur les épaules, et qu’à priori s’il a une bouteille de Coca devant les yeux, il y a de fortes chances qu’il y ait écrit Coca-Cola dessus plutôt que Javel.

Mais bon, ça fait partie de l’apprentissage de la lecture, et d’ailleurs ça marche aussi pour Nesquik (prononcer Neskik), lait (prononcer laït), Milka etc.

Notons au passage que même s’ils ne m’ont pas posé la question,  les Marketeurs de  certains de ces produits ont bien compris que les enfants de 5 ou 6 ans, qui apprennent à lire et qui sont prescripteurs de leurs produits, ne connaissent pas les diphtongues, et mémorisent encore mieux les produits dont ils arrivent à lire l’étiquette: Babybel, pom’potes, Kiri, BN, et autres.

J’ai trouvé fascinant chez chacun de nos enfants la manière dont ils ont mis du sens derrière des assemblages de lettres. Certains sont des purs visuels et se sont sentis à l’aise avec du global, les autres ont préféré tout de suite comprendre la mécanique de la lecture. Ils ont tous les 6 appris avec des méthodes différentes, et au final ils savent tous lire fluidement.

Depuis plusieurs semaines mois, les jum’s me demandaient s’ils pouvaient lire le soir dans leur lit, comme les grands avant que je vienne dire bonsoir; Elise ne sachant pas encore lire, au bout de 10′ elle avait jailli de son lit et jouait à la Barbie bruyamment, empêchant Jo de lire. Echec total du temps calme avant de se coucher, qui m’obligeaità intervenir rapido.

Et puis j’ai remarqué que depuis 2 ou 3 semaines, ils foncent se brosser les dents après le dîner, et plongent dans leur lit pour lire! Quel bonheur! J’ai souvent le temps de ranger la cuisine avant de descendre, d’aller faire un tour sur l’ordinateur, ou de les oublier… Et ouais, le calme est inattendu!

C’est une chouette étape, la lecture autonome! Mais j’espère qu’ils voudront bien encore que je leur lise des histoires, parce que j’aime ça!

 

 

3 Comments

  1. La bibliothécaire que je suis ne peut que t’encourager à continuer de leur lire des histoires ; quel formidable moment de partage !

    Oui, j’aime trop ça 🙂

  2. Mon Pierre est en fin de CE1 et je dois initier chaque moment de lecture, sinon il ne lit jamais seul, ou alors que des BD ! Un mystère quand ses deux aînés sont bibliophages. Je ne l’ai pas encore vu captivé par une lecture au point de se précipiter dans son lit le soir… ! Mais peut être n’ai-je pas encore trouvé LE livre qui lui correspond et lui donnera goût à la lecture ?
    Et sinon, je t’ai taguée ! Clique sur le lien de mon blog, tu comprendras 😉
    Bonne journée !

  3. ils sont tous lecteurs ici sauf la dernière !
    alors comment dire ce n’est pas tout à fait calme le soir …..

    Jusqu’à il y a 3 semaines, comment te dire… ce n’était pas calme non plus chez moi 🙂

Leave a Comment

Robot or what? *