Essayer de garder le meilleur…

 

Mazette, moi je dis qu’il est temps que les vacances arrivent…

Aujourd’hui, c’est mercredi, les jum’s se réveillent ensemble, jouent ensemble, prennent leurs repas ensemble, re-jouent ensemble, et ne prendront pas leur bain ensemble…

Ils ont passe la journée à se chercher, à se trouver, à se disputer, à se conseiller, à se comparer, à se moucher (dans tous les sens du terme), à se toiser, à se piquer, et moi j’ai passé la journée à être le réceptacle de leurs doléances:

– Mam’s, Elise elle  dit que…

– Mam’s, Jonas il m’a fait…

Et puis, là, au moment où j’écris ce micro-billet (on est quand même mercredi à 17h52) je les entends rigoler comme des baleines, en patouillant dans l’évier, lequel sera transformé en piscine si je n’interviens pas… Mais je ne vais pas intervenir parce que j’ai juste besoin de retenir de cette journée ces jolis fous rires!

Je conclus en entendant Jonas: « Viens vite, Elise, ça déborde!!! »

 

5 Comments

  1. c’est génial cette complicité même si parfois ça peut être fatiguant mais c’est tellement de souvenirs une fois adulte ! pourvu que ça dure 🙂

  2. Ne garder que le meilleur, parce que le pire parasiterait trop nos vies.
    Si on se souvenait trop ardemment du pire, on serait paralysés voire anéantis. Dans la balance de la vie, le meilleur pèse plus lourd que le pire, non ?

  3. Ici, ce mercredi, ça a un peu trop souvent « débordé »! Alors je ne suis pas si sûre d’attendre avec impatience les vacances, cette succession de mercredis… Sont bien mignons Élise et Jonas et m’ont l’air bien fripons!

Leave a Comment

Robot or what? *