Et quand je pense qu’il n’a rien dit….

10064816-boite-a-chaussures-vide-faite-de-papier-brouillon-et-de-la-carte-concepts-de-recyclage-la-reutilisat

Ce soir, j’ai fait un tour sur le blog dont l’auteur émérite a laissé la place à Gi*ie pour une aventure qui justifie qu’elle ait voulu garder l’anonymat. 

Elle aurait pu me laisser raconter mon histoire, et j’aurais aussi gardé l’anonymat. Mais presque 10 ans après, j’ose la raconter en disant « je ». Parce que c’est moi qui l’ai fait. Et ça parle aussi de chaussures.

J’avais emmené Noé pour lui offrir une paire de chaussures. Mi-baskets, mi-chaussures de marche, mi-saison aussi. Rouges avec des lacets bleus marine. Il chaussait du 24. Enceinte des jumeaux, je l’ai emmené dans sa poussette. Il avait juste 2 ans.

photo-1

Vous avez essayé d’enfiler des chaussures à lacets à un petit garçon de 90 cm à peine, enceinte de 6 mois de jumeaux (c’est comme enceinte de 9 mois d’un seul)? En réalité, moi non plus. Je n’ai pas essayé. Je l’ai laissé dans sa poussette, et je lui ai enfilé le pied gauche. Et ça allait bien, je pouvais passer mon petit doigt à l’arrière. J’ai attrapé une paire toute belle, non essayée. Les 2 chaussures accrochées une à l’autre par le petit ficelou en plastique.

Passage à la caisse, et que je te donne tes nouvelles chaussures pour que tu joues avec. Arrivés à la maison, j’exhibe, je montre, je fais claquer le ficelou plastique en écartant les chaussures d’un coup sec. J’enfile les chaussures à Noé, qui démarre une nouvelle existence, bien chaussé.

A ce stade-là du récit, je pense devoir préciser que Noé est une crème de petit garçon. Bien sûuur je ne suis que sa mère pour le dire, mais d’autres pourront le dire j’en suis sûre. Et pas que pour me faire plaisir. 

Quelques semaines après l’achat, environ 2 mais peut-être 3. Enfin 4 c’est possible aussi parce qu’avec 4 enfants rapprochés, le temps file vite. Quelques temps après, donc, j’ai accompagné Noé à la crèche un lundi. 

La mairie m’avait généreusement accordé un jour de halte-garderie hebdomadaire, et m’avait fait la faveur de garder Noé à déjeuner… Parce que j’attendais des jumeaux et que mon aîné sur 4 avait 7 ans. Parce qu’avant tout je ne travaillais pas, donc je n’avais pas droit à la crèche. Et je m’étais entendu dire que c’est moi qui les avais voulu, mes enfants. Mais bon, c’est une digression.

Lorsque j’ai récupéré Noé à la crèche ce lundi après-midi, la puéricultrice  m’a dit qu’elle pensait que les chaussures de Noé lui faisaient mal au pieds. J’ai fait pfff en dedans de moi-même, parce que je n’ai jamais tellement apprécié les avis des puéricultrices de 20 ans stagiaires et sans enfants alors que j’en avais  10 de plus et plein d’enfants. Après cet épisode j’ai changé d’avis.

J’ai mis Noé dans sa poussette et nous sommes partis vers la maison. Et puis en chemin je lui ai proposé de marcher en tenant la poussette. Il boitait du pied droit, un peu. Je lui ai demandé s’il avait mal, il a dû dire « bobo? là? » en souriant, et j’en ai conclu qu’il avait compris ma question. Et il a marché en boitant jusqu’à la maison. On a fait un détour pour récupérer les 3 grands à l’école, et on a joué au parc aussi. Noé s’est bien amusé. En boitant toujours un peu.

Quand nous sommes rentrés, j’ai enchaîné les bains des 4 enfants. Avec mon gros ventre. Et le diner des enfants. Et le coucher des enfants. En revenant dans le salon après les histoires et les bisous, j’ai shooté dans une chaussure qui trainait. La petite chaussure rouge à lacets de Noé. La droite. J’ai réussi à me baisser pour la ramasser, effort ultime. 

En glissant ma main dans la chaussure, j’ai senti un obstacle. J’ai tâté, j’ai appuyé, je me suis refait le film de la journée, des jours ou des semaines passées. Alors j’ai sorti de la chaussure le papier bien tassé au fond. Tassé pour garder la forme de la chaussure neuve. Tassé par le pied de Noé depuis des jours. Tassé et qui le faisait boîter.

 

Pardon, Noé.

[/protected]

24 Comments

  1. oh le pauvre…
    c’est tellement difficile de bien chausser les enfants… leur faire essayer déjà, être sûre que ça va… j’ai vu la solution ultime dans des chaussures de ski la semaine dernière… l’avant du chausson intérieur est transparent, pour qu’on puisse être sûre que c’est la bonne taille, que les orteils ne sont pas tassés ou qu’il ne reste pas de boulettes de papier…
    je me dis qu’il y a sûrement un créneau à prendre sur le marché des chaussures pour enfant !

    1. Ça exiiiiiiste! Là je n’ai pas la marque en tête (mais sur le site « petits pas de geants » je sais qu’ils en ont) mais c’est des chaussures avec le bout de la semelle qui est transparent, avec des lignes de repères! C’est top! Ce sera d’ailleurs la marque des prochaines chaussures de mon pitchoun je pense 🙂 de vrais génis!

  2. Oh c’est tristounet comme histoire !!!!! Comme quoi ils en supportent a cet âge alors que plus tard, le moindre petit bobo les fait gémir pendant des semaines !!!

  3. Quand ma fille avait deux ans, je vais pour lui acheter des chaussures d’été, étape 1/ constater une différence de 2 tailles avec ses chaussures d’hiver.
    étape 2/ se rendre en lui mettant les sandales, que la petite a le réflexe de replier les orteils dans la chaussure…

    Combien de temps elle a marché avec des chaussures trop petites? c’est mon point noir, j’ai du mal à les choisir, à repérer quand il faut les changer…

  4. Pauvre bébé…mais qu’ils sont courageux à cet age là…ma fille au même age a marché pendant x temps avc un gravier enorme glissé sous la semelle interieure de sa chaussure…moi qui ne supporte pas la moindre petite gêne ds les miennes…je verifie ses chaussures et celles de sa soeur systematiquement maintenant.nos enfants n’osent pas se plaindre quand ils sont petits,tout leur parait normal.
    À present que tu l’as avoué publiquement,ton fils va pouvoir te faire culpabiliser pr obtenir des chaussures top niveau(et top prix^^)vas-y mon grand,c’est le moment ou jamais!!! 😀

  5. On a toutes un jour ou l’autre eu ce genre de…. déconvenues! Pour rester dans les histoires de pied (mais pas de chaussures pour le coup): un jour mon grand est tombé dans un parc d’attraction, il se relève et boite un peu en me disant qu’il a mal. Comme c’est un peu un douillet, je lui dis que ça va passer. Peu de temps après on rentre à la maison, il me remontre sa cheville, qui avait doublé de volume!!!! Résultat des courses: une belle entorse, interdiction de faire du sport, et une rééducation qui a duré 2 mois!!! Alors moi aussi je demande pardon 😉

  6. La même mésaventure est arrivé à un couple d’amis : leur quichette n’a rien dit non plus pendant plusieurs jours mais du coup j’y pense à chaque fois que j’achète de nouvelles chaussures aux miens ! LOL

  7. Testé aussi sur Minipuce… :/
    Super contente le soir même d’avoir des chaussures toutes neuves, tout va bien… Le lendemain, quand je sors les chaussures neuves pour aller chez Nounou, elle me dit « Non pas ça » et elle ressort ses vieilles godasses usées jusqu’à la corde. Il a bien fallu cinq minutes de négociation pour finir par comprendre que non, c’était pas un caprice, ça lui faisait mal aux pieds… Je glisse la main dedans et, oh surprise ! Une petite boule de papier, tout au fond… Pourquoi donc n’était-elle pas solidaire de la grosse boule de papier que j’avais retirée la veille ? Cela reste un mystère !

  8. J’aime beaucoup votre blog, votre écriture, votre humour!
    Pauvre petit Noé! Et pauvre de vous 😉 on se sent mal quand on se rend compte d’un truc dans ce genre… et plus tard on en rit!!

  9. Bonjour,

    Juste une petite astuce trouvée au hasard du net qui concerne le choix de la taille des chaussures.
    Je pose le pied bien en appui sur une petite baguette en bois( moi j’utilise un pic à brochette). Faire une marque à la taille du pied et découper. Je n’ai plus qu’a insérer le petit bout de bois dans la chaussure. Si ça coince, c’est trop petit! On peut presque acheter les chaussures sans les enfants!
    Et merci pour les bons moments passés à vous lire.

  10. Oh, pauvre bonhomme! Mais j’imagine comme tu as du t’en vouloir ensuite!
    Ici, pas de raison que ça arrive : n°3, 20 mois (un peu moins à l’époque) a furieusement retiré la chaussures que je venais de lui mettre. Puis de lui remettre. Au 3ème enlèvement, j’ai glissé la main et j’ai trouvé le bout de lego abandonné qui le gênait!

  11. j’ai honte…
    honte parce que j’ai rigolé en lisant cet article…
    honte parce que je me suis dit, honnêtement, qu’il fallait quand même le faire de ne pas vérifier la maudite boule de papier dans les chaussures neuves… honte parce que pour moi cela ne m’arriverait jamais… pfff
    Ça ne m’est pas (encore) arrivé (mais je n’en ai qu’une et qu’elle n’a que 21 mois)
    Mais ce matin, quand ma bébé me disait « bobo maman, bobo » après que je lui ai mis ses bottes de neige, ça a fait tilt!
    j’ai retiré la botte qu’elle met depuis novembre… tous les jours car nous vivons à Montréal et qu’il y a de la neige (mais nous on survit à la tempête par contre!) et au fond, bien cachée, vicieusement tassée au fond j’ai envie de dire, j’ai retrouvé LA chaussette, la chaussette que je cherche depuis au moins 2 mois, si ce n’est 3…
    J’ai eu vraiment honte d’avoir rigolé… pauvre chouette!

    ps : je sors de l’ombre ce soir, mais j’ai tellement pensé à toi en découvrant cela, que je ne pouvais pas ne pas poster!

  12. Bonjour, après vous avoir suivi par intermittence dans les maternelles je suis tombés (longtemps après) sur votre blog. Les histoires de grandes familles me font toujours un peu rêvé, elle me rappelle la fratrie de ma grand-mère tout ces oncles et tantes qui ont grandis ensemble, la façon dont aujourd’hui encore elle me raconte son enfance… merci pour tout ces souvenirs, je lui donnerai l’adresse de ce blog je suis sur que ça lui remémorera de jolies choses !
    Cet article me fait réagir, je ne suis pas puéricultrice mais éducatrice de jeunes enfants et directrice adjointe d’un crèche, si j’avais vu un enfant mal à l’aise dans ses chaussures j’aurais tout de suite essayé de lui enlever sa chaussure pour voir si un petit caillou ne se serai pas glissé dedans ou autre petit problème. Comment ce fait-il que personne à la crèche n’est remarqué ça avant à l’époque (il aurai suffit de retirer ce petit bout de papier et voilà…) Parfois je n’aime pas l’image que ma profession renvoi : prompte à juger mais pas à agir…
    Merci pour tous vos écrits

Leave a Comment

Robot or what? *