Et c’est parti!!

Je vous la souhaite heureuse, douce, joyeuse, drôle, fatigante, réussie, riche, énergique, pleine de bienveillance, de temps pour vous et pour les autres, pour vos amours et vos enfants!

Je vous le souhaite le plus sincèrement possible, tant que je berce dans la douceur et le sirupeux des 15 jours de vacances que j’ai pris autour de Noël. Je pense quitter cet état de rapidement.

Etre entourée de ceux que j’aime, me reposer, manger des douceurs, éviter la gastro, dormir tard le matin, faire des siestes, ça rend doux, et un peu mièvre aussi. C’est ça qui nous met dans l’état qu’il faut pour souhaiter l’irréalisable à chaque début d’année. En toute sincérité.

Le truc, c’est que la reprise est arrivée. Il y a seulement déjà une semaine. Humeur de dogue le premier matin, après 2 nuits à commencer à cogiter, et pas envie. Ultra marre de me lever à 6h15 à cause des grévistes qui bloquent l’île de France. Je ne soutiens pas plus leur mouvement, ceux qui bloquent le pays ne sont pas à mon avis ceux qui sont à protéger dans cette réforme des retraites. Beaucoup en bavent beaucoup plus que moi. Mais les journées sont longues.

Point de résolution intenable pour 2020, ça évite de se retrouver en situation d’échec! Mais j’ai quelques envies pour 2020:

L’envie que mes enfants continuent à réussir ce qu’ils entreprennent, qu’ils trouvent l’énergie, le soutien, l’envie, le courage. C’est une année avec de belles étapes à franchir: un diplôme de fin d’études pour Maël, un passage en 4ème année d’école de sage-femme pour Coline, les concours des écoles d’ingénieurs pour Basile, un bac et un avenir à construire pour Noé, un brevet des collèges pour Elise (le 6ème et dernier, Alléluia!!!). Seul Jo est peinard cette année en seconde finalement… On va bien lui trouver quelque chose… Le printemps sera torride au niveau des émotions, du stress, de la confiance en soi, de la gestion du temps et du sommeil, de la disponibilité pour chacun.

L’envie de me remettre en forme. L’année dernière a été un peu éprouvante. Et donc, ce qui a pris très cher, c’est le temps consacré à me vider la tête en allant marcher ou nager. Je pense avoir trouvé le bon créneau pour aller nager, et j’y suis allée en me fouettant vendredi, mais tellement contente d’y être et d’y nager mon kilomètre. Pour la marche, la météo est anti-motivante, vivement le printemps.

L’envie de faire du vide chez moi. Du vide matériel. Je conserve trop de choses, dont une belle quantité ne me manquera pas si je m’en débarrasse. Je sais trier, ranger, organiser, déplacer. Me débarrasser, ce n’est pas encore gagné.

Il y a un proverbe allemand qui dit: « L’envie n’a jamais enrichi personne ». Au moins, ça c’est dit, je ne finirai pas l’année sur lit d’euros mais je m’enrichirai différemment.

Allez, c’est parti, c’est écrit, il n’y a plus qu’à. Que la fête commence!

3 Comments

  1. Ma chère Cécile, je te souhaite une année 2020 aussi douce et belle que possible. Ce premier semestre sera effectivement très intense émotionnellement. Je vous souhaite, à tous les 7, de vivre tout cela sereinement. Je t’embrasse, prends soin de toi

Leave a Comment to e-zabel Cancel Reply

Robot or what? *