Encore une histoire de jambon

jambon

Je suis super attentive au prix du jambon, j’avais fait un billet là-dessus quand j’avais noté l’arnaque possible. Et c’est vrai que quand on fait ses courses sur Internet on peut faire un tri sur les prix au kilo et c’est souvent édifiant. Le principe du « plus on en prend, moins c’est cher » n’est pas tout le temps vrai.

Samedi, dans le supermarché où je faisais l’appoint (genre poudre d’amande, beurre et pâte feuilletée, je ne vous fais pas de dessin), nous sommes passés devant le rayon jambon (en fait les supermarchés, c’est comme chez notre ami le Suédois, il y a un ordre précis dans les rayons pour te forcer à acheter des trucs).

Et le rayon jambon d’un petit supermarché, ça reste impressionnant

Exclamation de l’ado-rable qui m’accompagnait:

« Tu imagines le nombre de cochons qu’ils ont coupés en rondelles pour mettre là? »

Je trouve déjà qu’on mange de moins en moins de viande, mais vu comme ça, la tendance ne va pas s’inverser…

8 Comments

    1. des légumes, des oeufs bio… et de la viande, mais beaucoup moins souvent. Je ne fais plus de veau, plutôt de la volaille, et un peu de porc… à lire comme ça c’est triste quand même.

  1. C’est bien qu’il fasse le rapprochement entre le jambon sous vide et l’animal… ça aide à manger moins de viande!
    Je trouve que c’est tout aussi saisissant au rayon viande rouge pour les boeufs!
    (Il y a une tendance/mode qui consiste à ne manger que la viande des bêtes qu’on a tuées soi-même… ça aussi ça doit être radical pour devenir végétarien!)

  2. bonne année tt d’abord
    chez nous on achète dans une coopérative de producteurs locaux de la viande ,légumes etc.. beaucoup moins cher avec aucun intermédiaire.pour les petits pots de bébé et les repas des plus grands c’est génial.

Leave a Comment

Robot or what? *