En mode start-up

C’est vrai qu’ici, j’aime partager mes émotions, c’est peut-être parfois un peu liquoreux, mais c’est sincère.

Une des vraies raisons qui me pousse à les partager ici, c’est toujours cette impression que la toile est plus souvent remplie de plaidoyers de parents en recherche de solutions pour aider leurs adolescents à traverser cette période compliquée. Parfois plus compliquée pour les parents que pour les ados en question d’ailleurs.

L’autre jour j’ai lu un billet sur les « adolechiants« . Gloups, ça m’a fait mal au bide! Stop à la caricature et à la critique si facile. Enfin, bon, j’ai déjà écrit là-dessus….

Ce n’est pas simple de vieillir, de voir son autorité remise en question, nos certitudes acquises par des années d’expérience avec des enfants dociles voler en éclat parce qu’ils franchissent des limites. Difficile de voir nos ados confrontés à des difficultés qu’on aurait voulu leur épargner: gérer leur image qu’ils n’aiment pas toujours, accepter leur corps si différents de ceux qu’on leur expose sur les vidéos, être à la hauteur de la pression que nous leur mettons, ou qu’ils se mettent tout seuls.

Bien évidemment, ce n’est pas plus simple chez moi que chez les autres. Ceux qui savent, savent. Mais j’ai décidé une fois pour toutes que voir le verre à moitié plein, c’est la solution pour le remplir un peu plus, chaque jour! Et ça procure un effet plus que positif sur mon état mental: Sur mon humeur, sur ma résistance physique, et aussi sur ma capacité à trouver des solutions quand il y en a à chercher.

Les ado-rables sont mes alliés! Ce ne sont pas mes potes, mes copains de beuverie ou mes petits soldats.

Ce sont mes alliés! On avance ensemble pour que chacun puisse aller plus loin, seul.

Ils sont 6, de 13 à 21 ans. Quand ils étaient plus petits, ça ressemblait à une petite entreprise. Avec un mode de management plutôt directif, et des employés sacrément disciplinés à respecter les horaires, les consignes, les temps de pause, les périodes de congés, la productivité. On se faisait bien un peu de management participatif quand il fallait prendre des décisions sans impact réel sur l’avenir, genre le choix du dessert ou de la destination de balade, histoire de montrer un peu d’ouverture d’esprit.

Depuis quelques temps, on est en mode start-up. Une ambiance ou ça fuse dans tous les sens, ou chacun a une vraie place et contribue à la réussite de tous. Le rythme est soutenu, ils ont plein d’ambitions et de talents, ils expérimentent tous les jours des nouvelles solutions: se lever tôt, se lever tard, travailler le matin, travailler le soir, sortir en semaine ou se limiter au week-end, régime végétarien, sans sucre ou ultra-protéiné, se doucher le matin, se doucher le soir, décider de cuisiner, se faire une omelette à 3 heures du mat’, prévoir ses vacances ensemble ou pas. Mais tout en sachant se mobiliser pour que l’autre avance, aille mieux, progresse, réussisse, se calme un peu. Toute la richesse, c’est que ça ne repose plus uniquement sur moi, mais chacun participe à la réussite du business. Le moins qu’on puisse dire, c’est que c’est tonique, mais aussi très rassurant pour moi!

Le rythme d’été va vite se mettre en place, et la ruche va se mettre au ralenti, avec quelques pics d’activité, de retrouvailles autour du lave-linge entre un retour et un départ. Chacun va partir séparément un peu, ensemble un peu, tous ensemble quelques jours. Pour mieux se retrouver à la rentrée!

8 Comments

  1. quand on a une petite entreprise de 3 bientôt 4 enfants (3, 5 et 7 ans), c’est très rassurant de vous lire 🙂 merci de continuer à nous partager votre expérience de façon positive.

  2. J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte, un enchantement. Très intéressant et bien construit. Je reviendrai m’y poser. N’hésitez pas à visiter mon univers. Au plaisir.

  3. Oh! Je viens de tomber sur ton blog et j’aime beaucoup ce que je lis… Les miens sont quatre entre 9 ans et 7 mois et déjà je trouve que ça change, mon aînée grandit et je quitte doucement le mode directif avec elle. J’aime bien l’esprit start up 🙂 ça me donne une idée de ce vers quoi je vais avancer pour les dix prochaines années !

Leave a Comment

Robot or what? *