Doc-on-line with my sister

Je ne sais pas si je vous ai déjà parlé de ma soeur. Bon j’ai aussi 2 frères dont je parlerai aussi ici un jour mais si je commence à vous parler de toute ma famille, le blog sera baptisé 30 à la maison… au moins.

Je n’en ai qu’une. Ce qui fait d’elle un personnage unique. Ce qu’il y a de magique avec une soeur comme la mienne, c’est que lorsque je vis quelque chose et que je le lui raconte, j’ai l’impression qu’elle le vit à travers moi. Et quand elle me raconte quelque chose, j’ai l’impression que je pourrais aussi être entrain de le vivre et ressentir les mêmes choses qu’elle. 

Avec ma soeur on ne se voit pas tous les jours. Et puis il y a eu des périodes où on se voyait peu. C’est la vie. Et puis je ne suis pas du genre à passer des heures au téléphone. Elle non plus je crois. Mais elle est ma soeur, et donc, elle est toujours là.

C’est bon vous versez votre larme? Parce que moi, là, je n’en mène pas large….

Bon ce n’est pas pour ça que j’écris ce billet… mais je suis contente de l’avoir écrit quand même.

IMG_4040

L’autre jour, ma soeur m’envoie cette charmante photo. A l’heure du goûter. Entre la pomme et le yaourt. Miam. Avec une question de la plus haute importance: A ton avis, est-ce que ça mérite des points de suture? Comme c’est ma soeur, et après avoir lu ce que j’ai écrit ci-dessus, chacun comprendra que j’aie pu faire une sister-traduction: Est-ce que ça vaut vraiment le coup que j’aille me colter 2 heures aux urgences pour ça? (NLDR: le ça, c’est sur la tête de son fils de 11 ans)

Comme c’est ma soeur, et après avoir lu ce que j’ai écrit au-dessus, je lui réponds: Euhhh si c’était moi, je raserais les cheveux autour, je désinfecterais avec un truc qui ne pique pas, et zouuuu un stéristrip. Mais il ne faut pas que ça te fasse vomir, parce que moi, le sang, bof. (*)

Comme c’est ma soeur, et après avoir lu ce que j’ai écrit au-dessus, vous devinerez ce qu’elle a fait, photo à l’appui. Elle est trop forte. Je crois qu’après elle est allée bricoler, ou cuisiner. Parce qu’elle avait 2 heures tranquilles devant elle. C’est une warrior. La prochaine fois je lui montrerai comment retirer un plâtre avec les ciseaux de cuisine.

IMG_7871

(*) Les urgences, c’est bien aussi, hein? Mais je fais partie de ces parents qui essaient de laisser les urgences et SOS médecins … pour les urgences. Dans le cas précis, son fils n’a pas perdu conscience, n’a pas vomi etc etc. 

6 Comments

  1. Rhoooo… Suis toute émoustillée de lire ça.. Merci WONDER sister!!!
    Et j’ai une nouvelle demande à doc-on-line : comment reconnaître une vraie angine d’un mal de gorge pour éviter d’avoir à payer 4€ chez le pharmacien pour faire le test puis 36 chez le pédiatre pour récupérer une ordonnance et gagner 1 h de son temps?

    1. ça dépend de la fièvre, et de la couleur de la gorge. Si méga fièvre et boulettes blanches + haleine de fennec tu peux aller acheter ton test et prendre rv chez ton doc. Sinon, miel et lysopaïne ça va pendant 3 jours, hein? ça le fera jusqu’à mardi… (je sens que je vais finir par me faire taper dessus). Bon on s’comprend hein? (c’est lequel?)

  2. ah ah on s’envoie le même genre de photos avec ma sister. Enfin surtout moi parce qu’elle est dans le médical et que j’ai plus besoin d’elle qu’elle de moi. Elle, elle gère ces bobos là!
    Et comme toi les urgences on évite, et on les réserve aux vraies urgences et pas à la bobologie!

Leave a Comment

Robot or what? *