Déjeuner avec Najat Vallaud Belkacem

NVB

Je suis citoyenne de ce pays. C’est comme ça. C’est ici que je vis et que j’élève mes enfants.
A ma mesure, je participe à l’évolution de la société dans laquelle je vis.

Je suis 1/68 millions c’est rien mais bon quand même c’est pas 0.
Du coup j’ai été super touchée et flattée qu’on me propose d’aller échanger avec Najat Vallaud Belkacem, Ministre des droits des femmes et porte-parole du gouvernement mercredi dernier.
Un mercredi, jolie provocation pour des parents blogueurs.



C’est Paroles de mamans qui avait organisé tout cela, représentés par Leslie, Marianne, et camille. Et puis il y avait aussi Ingrid du blog maman alitée, Dia du blog Clumsy Mummy , Virginie du blog Ces doux moments et Benjamin du blog Till the cat.
2 heures d’échanges autour d’un bon dej (chez nous le mercredi c’est plutôt mousline et nuggets)
Notre ministre a écouté, posé des questions, détendue et concentrée.

Et si nous avions accès a des modes de garde pendant nos congés parentaux pour nous former et préparer notre retour après 3 ans.

DSC_0280

Et si nous laissions plus de places a nos conjoints a la maison en reconnaissant qu’ils sont autant capables que nous de S’occuper des enfants, peut être nous laisseraient ils plus de place dans les entreprises?

Et si on obligeait les hommes a prendre une partie du congé parental pour leur éviter de passer pour des faiblards efféminés dans leur travail? Ou peut-être juste si on leur imposait de prendre leur congé paternité?

DSC_0165

Et si les indemnités maladie pour une grossesse alitée étaient calculées en fonction des cotisations du couple et pas seulement de la mère?

Et si on pouvait avoir des coupons garde d’enfants pour solliciter d’autres parents ou des personnes âgées qui prendraient en charge nos enfants occasionnellement en étant rétribués?

Et si les entreprises pouvaient être incitées a utiliser les lois existantes pour proposer le télétravail aux parents en congé parental?

rencontre-najat-vallaud-belkacem-parents-blogueurs3

Et si Manuel Vals pouvait affecter le montant des PV de Leslie au ministère de l’éducation plutôt qu’à l’installation de radars?

Et si les critères d’attribution de places en crèche étaient justes homogènes et transparents dans toutes nos communes?

Et si on coupait la queue du serpent qui se la mord « je ne peux pas trouver de travail tant que je n’ai pas de mode de garde » et « je n’ai pas accès aux modes de garde tant que je n’ai pas de travail »?

Et si? Et si? Et si?

Voilà. C’était détendu, ça fusait dans tous les sens, c’était chaleureux, et j’espère que ça sera constructif. Ce qui est certain, c’est que je me suis sentie à plein dans mon boulot de citoyenne, et c’est bien sympa.

Najat-Vallaud-Belkacem-parents-blogueurs-web

Ci-dessous une petite revue de presse des articles parus sur cette rencontre:

Vue par le blog de Najat Vallaud Belkacem

Vue par Paroles de Mamans

Vue par le Journal des Femmes

Vue par Maman alitée

Vue par Ces doux moments

DSC_0551

 

25 Comments

  1. Et si le congé parental allait jusqu’à la rentrée en classe de l’année des 3 ans de l’enfant plutôt que jusqu’aux 3 ans de l’enfant ?
    Exemple, un enfant né en février, bonjour pour trouver un mode de garde entre février et septembre.

    En tous cas ça avait l’air bien, c’est une chouette initiative.

  2. En voilà des questions (et suggestions) qui sont bonnes ! Ils sont forts les blogueurs… Et pour les PV de Leslie, je crois que ça pourrait être le moyen de financer la réforme des rythmes scolaires, non?

  3. En même temps, je ne sais pas si tu as lu son projet mais ça ne va pas vraiment vers la liberté de choix des couples…C’est bien de faire parler, de se mettre les blogueuses dans la poche, mais si c’est pour faire un truc totalitaire ensuite, je ne vois pas bien l’intérêt…http://lepetitbonheurparici.blogspot.fr/2013/02/conge-parental-et-si-nous-navions.html…Je fais ma rabat-joie mais il faut vraiment se pencher sur le vrai projet…

    1. oui nous lui avons parlé de ce projet.
      Elle nous a dit qu’il n’était pas d’actualité parce qu’elle n’avait aucun moyen de le financer (pas de places en crèches à proposer entre autres)
      Je n’ai pas l’impression d’avoir été mise dans sa poche, mais d’avoir pu dire combien le congé parental est primordial, d’avoir pu donner des idées pour que les femmes puissent rester en contact avec leurs entreprises et valoriser de nouvelles compétences, qu’elles puissent se former en faisant garder leurs enfants etc…
      Mais tout ça en tant que citoyenne, pas politicienne…

  4. Merci Cécile!
    Passionnant, comme d’hab

    Je trouve cela plutôt positif et encourageant que la concertation inclue des personnes de la société civile, a fortiori des mamans volontaires, reflechies et à l’écoute

    🙂

  5. Merci Cécile pour ce beau compte rendu! J’espère en effet que nous aurons été entendus et que cela va lui servir pour écouter les parents. sur le blog et sur facebook, j’ai surtout eu des témoignages de parents qui s’inquiétaient pour le congé parental …

  6. J’ai passé cette étape des tout petits, depuis longtemps. Et même si à la campagne, c’était moins difficile d’élever une famille nombreuse tout en travaillant. j’avais l’impression d’être une extraterrestre…et d’être très isolée!
    Je rejoins l’avis de petite pastèque: que cette concertation de citoyennes ait pu avoir lieu est très très encourageant, que vous ayez pu être entendues, dans vos difficultés et vos joies au quotidien, que vous ayez pu exprimer toutes sortes de propositions est très constructif!
    …tout en gardant à l’esprit qu’une ministre ne résoudra pas toutes ces difficultés d’un claquement de doigts, mais ça, on est assez grandes pour le savoir!

  7. Plein de bonnes idées !
    Mais comme Papacube, le plus aberrant me semble toujours cette limite de « 3 ans », comme si la vie s’arrêtait à l’anniversaire du moufflet… caler le tout sur la rentrée scolaire serait quand même plus intelligent !

  8. merci pour ce billet ,cécile ! c’est enthousiasmant et je suis heureuse pour toi ,et les autres invités que vous ayez pu vous exprimer , je trouve que tu le fais si bien ,avec intelligence et un réel souci des autres .. sincèrement .

  9. J’ai été ravie de lire ton statut Facebook a la sortie de ce déjeuner, rassurée de voir que le projet du congé parental ramené a un an n’ était pas d’actualité parce qu’à trop lire de choses sur le sujet, j’avais l’impression que ce congé était perçu comme un congé subi et non choisi. Parce que si il est important que les femmes qui ont un travail qui leur plait reste en contact avec leur entreprise et le monde du travail, il yen a d’autres qui ont un boulot qu’elles subissent et qui en plus de choisir de s’occuper de leurs enfants, veulent profiter de ce congé pour faire autre chose de leur vie.

  10. Comment peut-on imposer aux papas de prendre une partie du congé parental alors qu’on sait pertinemment que la plupart ne le feront pas. Soyons réalistes, combien vont laisser leur salaire de 2000 euros par mois pour prétendre aux 500 euros de la caf? Surtout que si ils ne le souhaitent pas, la durée du congé ne peut pas être cédé à la maman. Commençons d’abord par l’égalité des salaires hommes et femmes! Il est évident que ce sont les femmes qui prennent le CP en premier lieu vu que c’est elles qui sont le moins payées . En aucun cas je ne mets en doute la capacité des papas à rester à la maison, hein, c’est juste que , dans le couple, d’après les chiffres ce sont les mamans qui prennent le CP à 95% c’est bien qu’il y a quelque chose qui cloche.

    1. C’est évident et si dans mon cas par exemple, mon homme n’aurait pas pu prendre une partie du congé parental, c’est bien parce que c’est lui qui a le plus gros salaire, presque le double de celui que j’ai. Si il avait pu se mettre en CP, même si il l’avait voulu, nous n’aurions donc pas pu.

    2. Tout à fait d’accord! Et moi je n’aurais pas eu envie qu’on me rabiote mon CP sous prétexte que mon mari devrait prendre le sien!
      Effectivement, commençons par rééquilibrer les salaires (puisque j’imagine que c’est pas la CAF qui compensera la perte salariale) avant de vouloir imposer quoique ce soit à qui que ce soit.
      Ou alors, prolongeons le congé maternité (un minimum de 20 semaines pour rejoindre la moyenne européenne par exemple) afin que les mamans ne sentent pas obligées de prendre un CP car laisser un petit bout d’à peine 2 mois 1/2, ça déchire juste le coeur! Moi j’ai pris 1 an de CP pour pouvoir garder ma fille sa première année et l’allaiter tant que je l’ai voulu et j’ai repris le boulot avec plaisir.

      1. je pense qu’on parle des CP de 3 ans et pas ceux d’1 ans sur ces propositions là.
        Et moi je me dis que j’aurais bien fait la 3ème année en télétravail à mi-temps pour mieux reprendre après.
        Pas simple…..

  11. J’avoue ne plus trop croire en la politique. J’espérai beaucoup de la gauche, je suis plutôt déçue mais je suis d’accord avec toi. Il faut faire notre boulot de citoyen, chacun à notre mesure, notre part du colibri…

  12. rien n’est simple mais de pouvoir en parler en tant que citoyenne c’est déjà un début.
    je me revois négocier un congé sabbatique puisque ma dernière est née en janvier jusqu’à la rentrée des classes …
    parce que financer une nounou et une garde à domicile pour les autres au secours ….

  13. coté égalité c’est mon mari qui a pris deux congés parentaux d’affilé, donc je confirme : oui les hommes s’occupent aussi bien que nous de leurs enfants.
    c’est sur qu’il a pu le prendre car il gagnait moins que moi
    c’est sur que pour un homme qui travaille dans le bâtiment retrouver du boulot après 6 années de congé parental c’est pas évident…alors qu’il est dans un secteur ou on manque de main d’oeuvre.
    faudrait aussi que les employeurs soient moins sexistes.

  14. entre nous, je n’aime pas Najat. pas du tout. Et sa mise en pratique de la théorie du Gender encore moins (ce que sous entend certaines questions qui t’ont été posé!!!!). Bravo d’avoir été à ce déjeuner, d’avoir tenté de faire passer ton message, mais je crois que rien ne changera, et que ce gouvernement continuera la destruction de la famille en marche forcée. Ils ne veulent pas qu’on reste à la maison elever nos enfants, ils veulent s’en occuper'(d’où l’école dès 2 ans, d’où les places en crèche bientôt complètement gendérisées!, d’où l’imposition des alloc’ familiales etc etc etc) pour mieux maitriser leurs esprits et les formater. Désolée, je ne me laisserai pas avoir .

Leave a Comment

Robot or what? *