Chercher un nouvel équilibre

tempete-phare

 

En ce moment, je suis plutôt chahutée. Et quand on est chahutée, on perd un certain nombre de repères. Ils ne sont pas perdus dans le sens où on ne les retrouvera jamais, mais ils sont perdus dans le sens où ils sont remis en cause, et donc c’est un peu comme prendre un escalier roulant à l’envers, ou glisser sur une plaque de verglas: cet instant où l’on ne sait pas si on va se retrouver par terre ou rétablir l’équilibre.

Alors on se raccroche, on cherche tout ce qui peut rassurer, procurer de nouveaux repères, conforter l’idée qu’on pose des actes positifs. Chercher à s’enthousiasmer, à se réjouir, s’appuyer sur des choses positives pour voir un peu de lumière. Travailler l’estime que l’on a de soi, aussi.

Pour moi, c’est du côté professionnel qu’il y a de la lumière. Je travaille au 4/5 ème (80%) dans une grosse entreprise. Pour faire simple on va dire que je suis chef de projet. C’est pompeux, imprécis, un peu fourre-tout. Mais ce qu’il faut en retenir, c’est que je suis évaluée sur la réussite du projet. A moi de m’en donner les moyens. Et ça, c’est une vraie chance parce que ça permet de s’adapter. Des coups de chaud, des périodes plus calmes, mais globalement, c’est moi qui gère.

Donc oui, évidemment le télétravail, c’est pour moi. Parce que travailler en open space, c’est contraignant quand il faut se concentrer et qu’on met des oreillettes et de la musique pour ne pas entendre les conversations des voisins. Parce que l’important c’est de gérer son temps pour produire suffisamment, pour que le projet avance et respecte les délais fixés. Et puis aujourd’hui quand j’appelle l’Argentine ou la Turquie, la Slovaquie ou le Portugal, que je sois chez moi ou au bureau, cela ne fait aucune différence.

Alors quand j’ai vu que c’était maintenant possible dans mon entreprise, j’ai tout lu, tout imprimé, tout relu, questionné les RH, lancé la démarche, présenté ce projet à mon N+1. Le soir même il me confirmait  que mon N+2 était OK et la petite phrase que je me suis entendue dire le lendemain m’a fait un bien dingue: « la clé du succès du télétravail, c’est la confiance, et tu as la mienne »… AHHHHHHH je n’en suis pas remise.

Voilà, donc d’ici peu, je travaillerai les mercredis matin et vendredis matin à la maison. Je pourrai déposer les enfants à l’école et être à mon bureau à 8h30. Et ils pourront déjeuner à la maison 2 jours par semaine. Et ça sera vraiment chouette. 

Je me demande si je fais ce choix pour moi… ou pour les pistols… Quoiqu’il en soit, je suis convaincue que c’est un choix d’avenir.

C’est une nouvelle récompense, et je la savoure. Quand je regarde le chemin parcouru après 3 ans de reprise professionnelle, de belles étapes ont été franchies. Prenons ce qui est bon à prendre.

Je laisse le mot de la fin à Elise et sa définition du mot télétravail: « le télétravail c’est travailler à la télé, quoi »

28 Comments

  1. J’ai envie de te dire tellement plein de choses… Mais surtout BRAVO. Bravo pour ce télétravail obtenu. Bravo pour cette reprise professionnelle en beauté ! Et bravo pour cette force et cet optimisme que tu transmets même si tu ne les as pas toujours. Savoure cette récompense, elle est amplement méritée et je suis certaine que ce ne sera pas la dernière. Je pense que tu le fais pour toi ET pour les pistols. Et tu as raison, prenons ce qui est bon à prendre maintenant. Pour le reste on verra. Bonne continuation 🙂

  2. ça fonctionne 🙂 Je suis connectée!

    Le télétravail, je connais et j’achète 🙂 Une fois par semaine, je reste à la maison. Je peux emmener mon fils à l’école et à 8h45, je suis derrière mon ordinateur (les autres jours, je suis au bureau à 7h45 sans avoir vu mon fils, horaires « décalés » obligent). Sans le stress de la route (entre 55 et 2 heures dans chaque sens) et dans le calme! Moi aussi je travaille en open space et je mets mon casque pour être tranquille.

    Je te souhaite réussite donc dans cette nouvelle organisation!

  3. bravo cécile ! je suis sûre que la confiance est largement méritée 🙂 ce sera vraiment bien pour toi et les enfants ! dommage que le télétravail ne soit pas possible pour moi – infirmière à l’hôpital – le travail en équipe est loin d’être facile et j’aimerais être seule de temps en temps , mais travailler 😉 Bonne nouvelle organisation !

  4. Tu en as de la chance de pouvoir faire un mix ! Moi qui ne travaille qu’à domicile, je rêve de bavarder avec des collègues, de déjeuner au resto ou même à la cantine, de bouquiner dans le métro ou d’aller au boulot en vélo…

  5. C’est une très belle reconnaissance! C’est encore trop rare en France.

    Je télétravaille toute la semaine, et c’est vrai qu’en terme d’organisation avec les enfants, c’est plus simple, mais parfois à double tranchant parce que tout le monde a l’impression que vu que tu es chez toi, tu es dispo!

  6. Bonjour Cecile,
    Nous ne nous connaissons pas, enfin moi je te connais un peu plus grâce a tes billets toujours bien écrits avec justesse, pertinence et humour. Mais aujourd’hui, je suis triste (…) Malgré tout tu es une combattante et tu as toute mon admiration! Déjà super impressionnée par ton management familial!
    Quelle énergie! Bravo!
    Aurelia

    Ps ‘tu n’es pas obligée de publier ce message…j’avais juste envie de t’ecrire…

    Je l’ai publié, Aurelia, en camouflant une des phrases que je garde pour moi et qui me va droit au coeur

  7. Quand un N+1 ou 2 te dis franchement qu’il te fait confiance, c’est sur que cela va droit au coeur et redonne de l’énergie. Très judicieux ton choix des 2 matinées pour remplacer ton vendredi. Tu auras le temps de « gérer l’arrivée du WE » et donc de bien (et mieux) profiter de ton WE. Il ne te reste plus qu’à patienter !

  8. Cette entreprise à vraiment compris et s ils te font confiance , c est qu ils ont bien analysé ta personne !! Bravo . Ma petite fille a eu 9 ans le 22 janvier et à le même style de reparti qu Elise !!!

Leave a Comment

Robot or what? *