Il a revisité la Pinacothèque

La culture, c’est comme la confiture, moins on en a, plus on l’étale…

Dicton familial courant qui permet, lorsqu’on est cultivé mais pas trop, de caser quelques notions dans les dîners familiaux. Généralement ça provoque un blanc, ou des sifflements admiratifs. Moi, j’ouvre des yeux béats d’admiration devant les enfants qui, sur certains sujets, en savent beaucoup plus que moi. Et ils ont des trucs à m’apprendre, et ça, c’est magnifique. Le jour où tu réalises que tu n’es plus la source de savoir et de connaissance des enfants, mais que l’inverse se produit.

Parfois, la transmission de la culture ne passe pas par les moyens traditionnels. Les enfants étant plutôt connectés, on communique beaucoup par Snapchat ou Whatsapp. Un groupe familial auquel s’ajoutent les enfants au fur et à mesure qu’ils ont un portable. On se téléphone peu, mais qu’est-ce qu’on échange….

En ce moment c’est l’éparpillement de l’été. Chacun vit sa vie, et je me réjouis d’avance des retrouvailles.

Pendant que certains revisitent la tarte au citron, Maël a revisité la Pinacothèque de Milan.

Je ne sais pas si nous lui manquions, s’il voulait profiter du Wifi gratuit, s’il cherchait l’inspiration dans chacun des tableaux qu’il voyait. Mais l’interprétation d’une oeuvre artistique est un truc super personnel, pas question de juger. Comme certains s’extasient devant un Vermeer, d’autres sauront parler des heures d’un carré bleu sur une toile blanche.

Alors Maël a fait parler les toiles qu’il avait devant lui, et l’a partagé avec nous. Avec humour et décontraction…

Voilà quelques extraits choisis:

Auto-analyse cérébrale (si si il y a un jeu de mots)

Il y a mon côté « raisonné »: la voiture est devenue trop grande, elle a encore un peu de valeur, je dois lui faire passer le contrôle technique et faire des réparations, je pourrai essayer de la vendre, et si je n’y arrive pas, je la garderai, je vais y réfléchir … On verra bien d’ici l’été.

Il y a mon côté « impulsif »: Et si je mettais une annonce avant même de la faire réparer, histoire de voir si j’ai des appels, et puis 1000 euros plus haut que sa valeur Argus, pour avoir un peu de marge de négociation.

Il y a mon côté « décidé »: Hop, 2 photos devant la maison, 1 annonce sur le Bon coin. 1 descriptif copier-coller un peu personnalisé. Publié.

Il y a mon côté « stressé »: Et si je me fais avoir par un client malhonnête, ou une banque foireuse. Et les clients vont savoir où j’habite en venant voir la voiture. Et on part dans une semaine en vacances, c’est un peu risqué. Et si le garagiste trouve d’autres défauts sur la voiture. Et le surf, on va le mettre où?

48 heures après avoir mis l’annonce, un client me verse un acompte cash. Il est pressé, la voiture n’est même pas encore réparée.

Il y a mon côté « coincé »: c’est malin, elle est vendue, elle sera payée mercredi. Mercredi soir je serai à pieds. Paris-Morgat à pieds samedi prochain, c’est osé.

Il y a mon côté « faut y aller »: je vois une annonce, je vois une voiture, je vois un client, je suis décidée.

Il y a mon côté « soulagée »: Tout s’est bien passé, L’Expert est vendu, la 5008 est garée devant la maison, une nouvelle aventure commence…

J’ai un côté « fatiguée », aussi.

Cette vidéo, c’est cadeau, je ne m’en lasse pas, comme de mes Peugeot

 

Chassé-croisé d’été et d’idées

Photos @maelolo

Photos @maelolo

L’été s’est installé.

Il y a un an à peine, nous emménagions dans une nouvelle maison. Non pas pour une nouvelle vie, elle avait changé radicalement 18 mois auparavant, mais pour y construire la vie qui serait la nôtre, à tous les 7 + 1 (oui, j’aime bien compter la lapine).

Je ne raconterai pas ici les aléas parfois compliqués de cette vie. Ceux qui savent…. savent. Ici je laisse les plus beaux souvenirs, le reste est bien trop intime et parfois bien trop moche pour que je le laisse passer à travers mes doigts sur le clavier.

IMG_9547

L’été s’est installé à nouveau, avec la perspective de jolis moments à vivre avec les ados. Les grands ne le sont plus vraiment, les plus jeunes ne le sont pas encore totalement, mais l’un dans l’autre, chacun en a encore ou déjà quelques réflexes bien ancrés. Il doit y avoir un effet de dynamique de groupe dans cette fratrie. Un peu comme 6 tee-shirts qu’on mettrait dans la machine et qui sortiraient en ayant chacun pris de la couleur des autres, tout en gardant sa couleur d’origine. La métaphore n’est pas forcément heureuse, mais vue le terril de linge qui m’attend devant la machine, elle est d’actualité.

Le chassé-croisé des vacances s’organise. Ceux qui partent par sauts de puce avant de partir plus longtemps, ceux qui partent pour tout le mois et reviendront pour mieux repartir après. Ceux qui passeront toutes leurs vacances ensemble, où qu’ils aillent, où qu’ils soient. Les uns avec les autres, ou sans, mais jamais trop longtemps. Avec le lave-linge comme point de retrouvailles fusionnel (si, si, j’ai de la suite dans les idées, parfois). Nous ne partirons pas tous ensemble cet été, mais je partirai avec tous, c’est magique.

Je n’ai plus la nostalgie et la tristesse des départs d’il y a quelques années. Ma vie est bien remplie et même si je préfère les retrouvailles aux séparations, ces dernières sont aussi l’occasion pour moi de me retrouver. Seule, ou avec l’un ou l’autre.

L’occasion de partir  moi aussi. Je suis partie quelques jours. Sans avoir ni à penser, ni à réfléchir à ce qu’allait être l’heure suivante, le jour suivant. Ne rien avoir à organiser, à anticiper. Dormir, beaucoup. C’était la première fois depuis… pfff, je ne me souviens plus. Je pense avoir retrouvé une belle énergie en seulement quelques jours, celle qui donne envie de faire des projets, de se concentrer au boulot, d’écrire sur ce blog ou sur mes carnets. De l’énergie positive. Cette énergie qui manque quand on est très, trop fatigué.

IMG_9575

L’énergie qui permet de continuer à voir le plus possible le verre à moitié plein. L’an prochain Maël poursuivra l’école qui lui permet de découvrir chaque jour de nouveaux talents, Coline attaquera une première année de médecine (bravo encore ma poulette pour  cette belle réussite au bac!), Basile change de lycée pour y faire une section qui lui ira bien,  Noé, Elise et Jonas seront tous les 3 collégiens. J’ai fait mes dernières quiches de kermesse d’école, et c’est sans regret que je laisse ma place aux mains expertes de mamans plus jeunes et dévouées, avec un seul regret: celui de n’avoir jamais rien gagné aux tombolas des 17 années de kermesse auxquelles j’ai participé, même pas un jambon ou une plante verte.

Alors mes billets sur ce blog s’adapteront à cette vie entourée d’ado-rables. Parce que chaque jour je crois davantage à la bienveillance éducative de cette tranche d’âge si particulière. Parce que je continuerai à m’insurger contre ces discours qui vont dans le sens de cantonner les adolescents dans des schémas négatifs et enfermants.

IMG_9581

Pour l’instant j’ai encore quelques épisodes de la dernière saison d’Orange Is The New Black à regarder avant que les enfants ne me spoilent, et puis, si je m’ennuie, il faudra que je commence Game of Thrones dont j’ai vu un épisode il y a quelques jours et qui m’a donné bien envie de découvrir les 50 précédents au moins. J’attendrai peut-être les soirées d’hiver, parce qu’enfin, depuis quelques jours il y a de la lumière!

Vacances de Printemps…

20150423_185325

Se ressourcer….

Les fins d’hiver sont toujours des périodes un peu compliquées pour moi. De la fatigue, un peu d’usure, une mine de chien et quelques skuds de l’hiver à évacuer. Et surtout, un vrai besoin de lumière, de chaleur, de temps pour se laisser vivre.

20150422_161643

Alors j’aime les vacances de printemps. Celles qui permettent de faire la jonction entre l’hiver et l’été, de ressortir les shorts et les tee-shirts à manches courtes, de passer du temps avec les enfants. Profiter des jours qui s’allongent sans se dire qu’il faut se coucher à une heure respectable parce qu’il y aura de l’école demain. Trainer au petit-déjeuner et manger 4 tartines alors qu’en temps normal on se stoppe au bout de 2 pour ne pas rater le RER.

20150422_201313

S’en mettre plein la vue. Emmener les enfants voir le coucher du soleil sur l’océan. C’est si simple et pourtant si exceptionnel. Leur proposer un spectacle gratuit d’une nature encore préservée pour qu’ils prennent conscience de sa valeur.

20150422_192525

Passer du temps avec grands-parents, cousins et cousines, ceux  qui sont toujours là, malgré le temps qui passe et les séparations. Profiter de la chance d’avoir un lieu de retrouvailles familiales où l’on ancre des souvenirs inoubliables, où l’on a des repères d’activités et de rituels attachés au lieu.

S’ouvrir. Rencontrer de nouvelles personnes et s’en faire des amis. Se créer des souvenirs ensemble pour créer de nouvelles amitiés. Parce qu’on reviendra bientôt, c’est sûr. Et on se reverra.

20150422_211118

Aidez-moi à partir en week-end

Juste un week-end à La Plagne, avec ma copine Sabine.

A nous 2, 10 enfants, les week-ends entre copines sont rares….

Et là, même si nous n’aimons pas particulièrement les appels au vote, l’appel de la montagne est sacrément plus fort. Juste cette année, parce que ça nous ferait juste spécialement du bien.

Alors il suffit de cliquer LA, maintenant

Et quand le lien s’est ouvert, il suffit de cliquer sur « J’aime ».

Si vous laissez un commentaire vous avez aussi une chance de gagner, et partir avec nous, ça serait une bonne marrade.

C’est jusqu’au 11 décembre alors il vaut mieux le faire, tout de suite.

MERCI!!

Génuflexions et bonnes paroles

sacados

C’est le cri du coeur de mon amie Caroline qui m’inspire ce billet.

« Coucou les poux »

je réalise que demain 3 enfants rentreront de 15 jours de camp scout. 2 autres rentreront samedi soir après 3 semaines.

Je n’ai pas la mémoire courte même si je suis plutôt tournée vers demain.

Je me souviens qu’il a plu 3 jours d’affilée début juillet.

Je me souviens avoir reçu un mail proposant de financer des bottes pour les enfants (mais nous avions anticipé dans les sacs à dos)

Je me souviens avoir vu les mots gadoue, limaces, mouillé, orages et froid dans les lettres des enfants.

Je me souviens avoir envoyé un collissimo avec écharpes et grosse chaussettes.

Je me souviens qu’Elise a eu une petite gastro pendant son camp.

Depuis, je démarre les génuflexions et les bonnes paroles à mon lave-linge. Et au ciel aussi, dès qu’un nuage voudrait approcher du département. Je demande à mon lave-linge de se préparer à faire du mieux qu’il peut dans les jours qui viennent. J’ai été cool avec lui depuis 3 semaines. Nous étions 2 à le solliciter. C’était du light.

Quand ils vont rentrer, leurs sacs iront directement dans le jardin pour être aérés (au cas où quelques fourmis ou limaces auraient pris le car aussi), puis vidés:

– un tas de linge sale

– un tas pour les souvenirs

– un tas pour la poubelle

Si l’odeur n’est pas trop prégnante, c’est un moment assez sympa où les souvenirs reviennent à la surface: un morceau de ficelle, un message, une lettre, une oeuvre, un papier de bonbon, un vieux sandwich du voyage aller, une limace desséchée, des vêtements d’autres enfants, des enveloppes non utilisées, une lampe de poche sans pile, un Opinel retrouvé.

Oui il y aura traitement anti-poux en préventif avant un bain chaud. Au cas où. Sans même vérifier. Je vérifierai après.

Le tout x 5.

Mais au-delà de tout ça, on va se retrouver, et ça va juste être bon.

Opération globules rouges!

Cet été, je vais prendre l’air de la montagne.

C’est nouveau, je suis plutôt mer d’habitude. D’ailleurs j’irai aussi au bord de la mer.

Parce que monter, grimper, transpirer je ne suis pas sûre d’aimer ça. Et je me dis que la montagne l’hiver avec les téléphériques et les tire-fesses, c’est bien, mais l’été, à quoi ça ressemble? Mais une raclette en été, ça doit être aussi bon qu’en hiver en fait. Et puis les images des lacs d’altitude, c’est tellement beau qu’en vrai ça doit être pas mal aussi.

homeFM_960x465

Bref, nous allons tester l’altitude en montagne. Aussi parce qu’à la montagne il y a des tonnes de choses à faire et que l’idée que les enfants y trouvent plein d’occupations, c’est cool.

Du coup sur le site de France Montagnes, j’ai fait le test et je suis … une maman Rock’n’Roll. Et ouais, même moi je suis surprise! Filez faire le test, c’est marrant comme tout, les illustrations d’AstridM sont parfaites, comme d’habitude!

Et dites-moi quel est votre profil!

Et vous, cet été, c’est mer, montagne ou campagne?

Ah oui, pour le séjour à gagner, j’ai joué aussi… et comme je ne gagne jamais rien, vous avez vraiment votre chance, donc!

Comment nous changeons de voiture en 8 jours

Dans une autre vie, j’ai vendu des voitures, c’était mon premier métier. Un patron m’avait alors dit que si moi, une femme, en 1990, j’étais capable de vendre une voiture à un homme alors qu’il y avait un vendeur homme dans la boutique, je serais capable de vendre tout à n’importe qui.

J’ai donc relevé le défi, j’ai réussi à vendre une voiture blanche avec la clim à un Russe qui en voulait une noire. Et j’ai même vendu une voiture à Michel Drucker. Oui, Michel Drucker.

Peugeot-Expert-Tepee-picture-13

J’ai dû garder un petit plaisir à faire du commerce de véhicules. Nous avons roulé quelques années dans un camion 8 places. Puis nous l’avons remplacé et vendu pour l’identique comme voiture de fonction. Puis nous avons rendu la voiture de fonction et choisi d’acheter une voiture 7 places. Plus facile à garer, surtout dans les parkings souterrains. Jolie affaire commerciale mais finalement consommant trop à l’usage en ville (merci la boîte automatique). Et puis une fois qu’on est 7 dedans, c’est une brosse à dent et un slip chacun. Pas plus. Donc pour les vacances, c’est 2 voitures. Mais ça, on le savait.

A l’approche des vacances, changement de programme. On choisit de revendre la voiture pour racheter un 8 places. Hop une annonce dans le bon coin. Vendu en 72 heures. Nettoyage fait par un professionnel. La voiture est partie hier soir. Demain, nous serons livrés du nouvel engin 8 places. J’ai hâte. De la place pour tout le monde, bagages compris, confortable. Ce coup-ci j’aimerais bien qu’on le garde jusqu’à ce qu’on n’ait plus besoin d’un si gros véhicule. 

Je confirme que le bon coin, c’est un bon plan.

Allez, un petit sondage:

Chez nous, la voiture principale, c'est...

View Results

Loading ... Loading ...