Mes 2000 avec Basile

Processed with VSCOcam with f2 preset

Partager les passions de ses enfants. Ou au moins essayer. Même si je ne suis pas du tout à la hauteur. Mais je ne souhaite pas n’être que la spectatrice de ses efforts et de ses exploits. Je ne veux pas n’être que la consolatrice des larmes de fatigue ou de déception, ou le réceptacle de ses insatisfactions.

Je me suis remise à la natation pour plein de raisons. Des raisons physiques qui faisaient qu’il fallait que je mette des muscles là où mon corps s’était brutalement affaibli en quelques semaines. D’autres raisons qui faisaient que j’avais besoin de me vider la tête, de pleurer sans qu’on me voie, de me fatiguer pour pouvoir dormir, de produire un effort physique pour trouver un peu d’appétit.

Mais il y a aujourd’hui le plaisir de partager un talent de Basile. Il nage tous les jours, il nage bien. Il me donne plein de conseils depuis la rentrée dernière, m’encourage ou me félicite. Je pense qu’il est content que je me sois accrochée.

Hier soir, je suis allée nager avec lui. Lui il a fait un échauffement de compétition. Avec des tonnes de longueur, des trucs éducatifs dans toutes les nages, un bras, deux bras, les jambes, pas les jambes etc. Et puis plein de jambes, de jambes de jambes.

Quand je nage avec des palmes, et lui sans, nous nageons à la même vitesse. Alors je ne peux pas vous parler de toutes ces longueurs qu’il fait de plus que moi. Mais ce n’est pas grave. J’ai aimé qu’il m’asperge lorsqu’il me croisait, j’ai aimé qu’il me corrige mon mouvement de brasse, j’ai aimé qu’il me pousse avec ses palmes et qu’on aille à toute vitesse, j’ai aimé qu’il fasse un 50m crawl et que les maîtres nageurs s’arrêtent de parler pour le regarder pendant que ma petite voix intérieure me disait « c’est mon fils ».

J’ai aimé qu’on rie ensemble de la nage un peu anarchique mais tellement volontaire de ce monsieur ultra-velu du dos, j’ai aimé l’éclabousser dans le vestiaire avec mon maillot mouillé, j’ai aimé rentrer de la piscine et dîner en tête à tête avec lui. Nous avons discuté de l’euthanasie, de la fin de vie et des soins palliatifs.

Un moment un peu hors du temps, juste avec lui. Comme j’aime en vivre avec chacun des enfants, en essayant de partager les talents de chacun d’entre eux. Je ne souhaite pas me mesurer à eux, ou les dépasser, ou les challenger. Juste partager et grâce à cela avoir un bon prétexte pour passer du temps avec chacun.

Ah oui, il m’a aussi dit de nager beaucoup plus vite… Demain j’aurai mal aux cuisses. Et aux bras. A cause de lui… ou grâce à lui ?

Dans la famille ado, je demande: le jardinier

avant

AVANT

Je me  souviens comme hier du tournage de l’épisode jardinage pour l’émission des maternelles. Grand moment de tendresse et d’humour, de baston et de terreau.

On m’avait dit à l’époque que j’avais une patience exemplaire, que mon jardin risquait de ne ressembler à rien (en effet pour les radis ce n’était pas une bonne année). Alors je répondais que ce qui  comptait pour moi c’était que ce soit aussi le jardin des enfants. Pas juste un rayon de pépiniériste inaccessible. Et puis « c’est celui qui fait qui a raison » reste une de mes maximes préférées.

3 ans après (oui mazette ça nous rajeunit pas ma bonne dame mais ça maintient en forme) le challenge est différent: associer les ados au jardinage.

Leur filer 5 euros pour tondre la pelouse, je sais faire. Sauf que si ça ne les éclate pas, même pour 5 euros ils n’enlèveront pas leurs oreillettes.

Leur proposer de ratisser pendant que je tonds ou je coupe, c’est pire que tout. C’est comme manger un carambar et leur demander de mettre le papier à la poubelle sans lire la blague (NLDR: je suis très contente de ma métaphore).

Par contre leur mettre dans les mains le taille-haie et leur proposer de se prendre pour Mel Gibson dans massacre à la tronçonneuse, ou Will Smith ou je ne sais quel autre exterminator auquel les ados aiment bien s’identifier, c’est bien plus kiffant. Chacun ses héros, après tout.

Moi je tiens le rateau. Pour surveiller les opérations, et encourager. Parce que la lassitude menace assez rapidement. Mais c’est aussi une belle histoire de confiance.

APRES

APRES

Bilan:

- J’ai passé 1 heure avec mon ado.

- Les haies sont taillées. La prochaine fois on mettra un cordeau pour assurer le parallélisme et la symétrie. Mais on n’est pas à Versailles non plus. Et les haies, c’est comme les cheveux, ça repousse (Pardon mon chéri, il est arrivé que je fasse à tes cheveux ce que tu as fait à la haie).

- Il a eu le beau rôle (le taille-haie) et moi la tâche ingrate (le rateau). Qu’il pense.

- Il sait que sans lui les haies n’auraient pas été taillées. Et elles en avaient bien besoin.

- A toute personne qui dira que les haies sont belles, je dirai que c’est grâce à lui.

- Il reste d’autres haies à tailler, et j’ai d’autres ados qui seraient preque jaloux.

Il a aussi trouvé la technique pour faire des bouquets. Il cueille, sa soeur ramasse.

Le jour où j’ai changé les freins d’un vélo

FR-33

Pour les enfants, l’autonomie se gagne à vélo. Et en trottinette. Ou sur un skate. Ou à pieds.

Et qui veut aller loin ménage sa monture…. Hier le vélo de Basile a lâché. Le câble de frein s’est décroché du guidon pour pendouiller lamentablement. 10 minutes avant de partir à la piscine. J’étais sur le chemin du retour du boulot, j’ai accéléré le pas et j’ai pris ma voiture pour assurer la dépose-minute pour l’entraînement.

Fut un temps où la logistique autour des cycles n’était pas de ma responsabilité. Aujourd’hui c’est différent. Mais dans une autre vie, j’ai vu mes frères bricoler leurs vélos pendant des heures. Quand j’ai dit à Noé que nous allions réparer le vélo de Basile, il m’a dit: « euhhh mais tu t’y connais en vélo? » Je me suis dit que le challenge était d’autant plus important à relever.

Nous avons ausculté la monture, noté les pièces défaillantes et décidé que cela ne nécessitait pas une remise en état chez Décath, juste le remplacement de quelques pièces. Le mot « juste » est un peu présomptueux… mais bon. 

Arrivée au rayon frein de chez Décath, il a fallu se jeter à l’eau, après avoir ressenti un vague moment de solitude devant le rayon freins, choisir les bonnes pièces avec le seul souvenir des pièces vues. Je ne les avais pas démontées pour les apporter. J’aime ce genre de défi. Je n’ai pas aimé que la vendeuse me demande si l’embout était fixé sur la fourche de la roue avant ou pas. Je n’aime pas les questions intrusives.

165919113

J’ai gardé le ticket de caisse en cas d’échange. Arrivés à la maison, j’ai prétexté le beau soleil pour que Noé reste à proximité. Nous avons trouvé une clé de 11, et changé le frein avant et les 4 patins. En 15 minutes. Comme on était fiers de nous, on a regonflé les pneus.

Après Noé a testé le vélo, évité un beau soleil (oui les freins sont efficaces), nettoyé le cambouis de nos mains.

Place du Tertre

IMG_20140220_124500

N’ayant pas pu partir en vacances avec les enfants cette semaine (ça fait depuis Août que je n’ai pas pu partir avec eux, je trépigne….) j’ai fait un petit tour à Montmartre avec les 4 plus jeunes. Le Sacré-Coeur (Jonas croyait que c’était une pâtisserie, il était temps de rectifier le tir), le manège d’Amélie Poulain, un pique-nique sur les escaliers (c’est un coup à se choper des hémorroïdes en cette saison) et un tour vers la Place du Tertre.

Hypnotiseur

Discussion avec l’un des peintres, qui nous raconte qu’une commission attribue les places dont le nombre est limité. Lorsqu’un artiste s’en va, une place se libère. Le critère d’attribution, c’est l’authenticité. Pas question, place du Tertre, de revendre les oeuvres d’un autre. Pas question non plus de vendre des oeuvres qui n’ont pas été peintes sur place. Pour les portraitistes et les caricaturistes… aucun ne nous a semblé avoir un talent exceptionnel ce jour-là, une bonne raison pour y retourner une autre fois.

Ce matin, Elise et Jonas se sont pris pour des artistes de la place du Tertre. Ils ont peint des oeuvres d’art. Il les ont signées au cas où elles seraient vendues un jour…

IMG_20140220_124916

Auto-portrait aux yeux bleus

Après le déjeuner ils ont organisé une vente. Chaque artiste a présenté ses oeuvres. Nous étions 3 acheteurs potentiels; Eux 2 et moi-même, chacun équipé d’une carte bleue virtuelle créditée de 2000 euros.

Dessous de plat - Frisbee à ses heures

Dessous de plat – Frisbee à ses heures

Chacun a fait son marché, vendu ses oeuvres, débité puis re-crédité sa carte bleue.

3 cartes de crédit virtuelles

3 cartes de crédit virtuelles

Et puis j’ai été exposer mes 2 oeuvres, en bonne place.

Vous auriez choisi laquelle?

Little Cigogne est passée chez nous!

little-cigogne

Mes enfants sont alsaciens par leur père. Mais aussi par mon grand-père. Alors ça fait longtemps qu’ils savent qu’une cigogne ça claquète, et que les cigognes n’apportent pas les bébés devant les maisons. Enfin ça, ça n’a rien avoir avec leur sang, c’est juste qu’on leur a expliqué comment on faisait les bébés. Une fois qu’on leur a expliqué, ils sont arrêté de demander.

Quand j’ai dit à Elise qu’une cigogne allait nous apporter un paquet pour elle, elle m’a regardé genre « tu me prends pour un bac à douche ou quoi? »

En réalité j’ai eu la chance de découvrir Little Cigogne. Le principe est super simple. C’est un site qui propose des vêtements de marque à prix réduits. Alors on crée le profil de son enfant, sa taille, sa morphologie, on y met un peu des goûts et des couleurs, on choisit sa formule et on reçoit une tenue complète choisie pour son enfant. Les différentes formules permettent de choisir soit une commande unique, soit des commandes mensuelles ou trimestrielles. En fonction de la saison ou du budget.

formule-choisir

C’est rigolo de se dire qu’à partir de critères assez basiques, une styliste va choisir une tenue complète pour son enfant. C’est rigolo parce que c’est sans enjeu. Si ça ne va pas, ou si ça ne plait pas, il suffit de réexpédier ou de changer. 

Alors? Alors?????

Le colis est arrivé dans un joli petit sac en tissu avec le prénom d’Elise dessus, bien emballé, chouette quoi.

IMG_20140201_154341

Et dedans???

3 vêtements: un pantalon en velours rose, vieux rose j’appelle cette couleur. Un rose non flashy qui s’assortit avec tout. Avec il y avait un tee-shirt bleu à rayures fines plus foncées et un tee-shirt tunique manches 3/4 avec des poches. Quand on connait le prix de la boite, et qu’on additionne le prix des vêtements indiqués sur les étiquettes, il y a une économie d’au moins…. 50% dans mon cas. Je ne sais pas si c’est systématique mais j’avoue que j’ai trouvé ça vraiment sympa.

IMG_20140201_154214

Etape suivante: l’essayage. Parfois c’est la douche froide, quand on essaie, et que ça ne va pas. Parce qu’il faut expliquer que ce vêtement est trop sympa, trop joli, mais que franchement, il est trop serré, mal coupé, trop court et qu’il va falloir le renvoyer. Elise a tout essayé. Tout lui va nickel, le pantalon ira encore l’hiver prochain (merci la ceinture réglable). Les coupes sont parfaites, les longueurs adaptées. Il n’y a pas de secret, de jolis vêtements de marque pour enfant, ça fait une différence.

Alors je me suis dit que pour faire un joli cadeau de naissance personnalisé, ou pour habiller mes enfants pour une occasion spéciale, c’est vraiment sympa. Le site habille les enfants de 0 à 10 ans, une quarantaine de marques sont référencées, et le service client est là, soit par téléphone, soit en chat. Du sérieux, de la qualité, du service, c’est le shopping sur internet comme je l’aime, en mieux!

L’anniversaire pas galère

Birthday_candles

Il y a des années où l’on est plein d’energie, d’envie, de liens vers des blogs de mamans qui font saliver d’envie. Il y a des saisons où l’on a plus où moins envie d’accueillir une horde d’enfants chez soi et de faire l’animation en regardant la pluie tomber dehors en regrettant qu’ils ne soient pas tous nés en Août.

Cette année, pour les 9 ans de Jo, j’ai choisi la version « facile ». C’est-à dire la version où personne n’envahit la maison pour la retourner en 1 heure et il faut 3 jours pour ranger alors qu’on avait tout rangé avant. Ce n’est une version « facile » que parce qu’ils ont 9 ans, donc ils sont autonomes, ils savent mettre une ceinture de sécurité, ils savent aller aux toilettes tout seul et ont une autonomie urinaire supérieure à 30 minutes. Avec des plus petits, si on a déjà accompagné une sortie scolaire de maternelle, il vaut mieux s’enfuir en courant ou préparer une bonne chasse au trésor, une pêche à ligne et une fresque géante.

L’organisation:

- Une invitation distribuée 10 jours avant avec demande de réponse sur mon portable. Un joli carton de couleur plié en 2 et fermé avec du masking tape.

- La récupération du numéro de portable des mamans qui m’ont confirmé la venue de leur enfant (100% garçons)

- La veille, envoi d’un sms pour confirmer l’heure de RV et l’heure de fin avec 10 minutes de marge au démarrage.

- La préparation d’un bon goûter: gâteau, bougies, serviettes, ballons, pailles rigolotes, verres et boissons, et sachets avec un petit cadeau et quelques bombecs. Pour le gâteau, cette fois-ci on a fait un basique au yaourt avec ganache au chocolat, et plein de paillettes et vermicels multicolores.

Le programme:

Annecy-2013-Minuscule-un-gigantesque-projet_portrait_w532

- Choisir un film: Minuscule  

- Choisir un cinéma pas trop loin, en priant pour qu’il y ait des places dispos. Ce qui est top, c’est que maintenant tous les enfants paient 4 euros leur place, quelque soit la séance. Budget total: 34 euros, avec 7 enfants et un adulte.

- Charger tous les enfants dans la voiture: 8 places, 7 enfants dont un retardataire qu’il a fallu aller récupérer en chemin au risque de tous rater la séance ou devoir attendre la suivante et là, au secours la maison.

- Après le film, drôle, original, poétique, apprécié, pour tous publics, retour à la maison. Les enfants ont joué pendant 20 minutes le temps que j’installe le goûter, ouf ils n’ont pas eu le temps de lancer le cache-cache à travers toute la maison, au milieu des ados qui bossaient un peu.

Très bon goûter, cadeaux, hooooo, ahhhhhhh, hannnnnnnn et les parents sont venus chercher leurs enfants après.

Jonas était tout content, c’est un enfant qui a parfois du mal à se sentir à l’aise avec plusieurs copains à la fois, à dévoiler sa chambre et ses trésors. Aller au cinoche avec des enfants, c’est toujours un plaisir. Pour leurs rires, pour leurs réactions, pour leur analyse post-film  (Paix à l’âme de Henri Chapier cela ne vole pas super haut non plus).

Et puis les pubs avant le film étaient sympas et drôles, mais j’en profite pour vous mettre un lien vers la Page lancée par Paf le P.A.F. Parce que parfois, on se retrouve à devoir faire un service après vente pas normal à nos enfants suite à la projection de publicités non adaptées avant les films pour enfants. Et si j’avais dû le faire avec les copains de Jo, j’aurais été embêtée.

 ciné