5 ans après!

madame-boulot-117588

C’était il y a 5 ans.

Je n’en menais pas large. Au niveau de la confiance en moi j’étais à la ramasse. La boule au ventre.

Reprendre une vie professionnelle après 11 ans. Je m’étais arrêtée avec 2 enfants, presque 3, et je reprenais avec 6. Je m’étais arrêtée avec des disquettes, et j’allais reprendre avec une clé USB. Je m’étais arrêtée à plein temps, et j’allais reprendre à mi-temps.

11 ans pour les enfants, pour la famille. Un passage de 3 ans en Province. Des kilomètres à pousser des poussettes, simple ou double, à pousser des caddies, pleins ou pleins, à changer des couches, pleines ou pleines. A lire des comptines, à jouer à quatre pattes, à chanter, à danser. A faire des repas, des bouillies, des purées, des biberons. A fréquenter la salle d’attente de ma doc comme une annexe de mon salon. A partir en vacances, pendant toutes les vacances, petites moyennes et grandes. A raconter des histoires, à faire des travaux manuels, à organiser des anniversaires. A faire des conduites, 1, 2 ou 3 par jour. A fréquenter les urgences pédiatriques et ressentir des envies de meurtre à l’encontre du kiné qui soignait l’asthme des enfants tous les jours de l’hiver. A enchaîner des lessives et des lave-vaisselle, à ne plus savoir quelle dose mettre dans quelle machine. A fabriquer ma lessive et faire pousser des tomates-cerises et des fraises dans mon jardin. Femme au foyer, quoi.

11 ans pour caser entre l’un et l’autre une formation au CNAM, la présidence d’une association, une émission télé, des interventions dans les maternités ou congrès.

Et voilà, cette période là était terminée, révolue. Enfin tout n’était pas terminé… D’où l’angoisse et une bonne dose d’appréhension.

Plus de couches et plus de biberons, de bouillies et de jeux à quatre pattes. Plus de kiné, moins de gastros. Pour le reste, rien de changé. Et pourtant la conviction que mon épanouissement pourrait venir d’ailleurs. La conviction qu’il restait quelques neurones plutôt actifs même si endormis qui pourraient être utilisés intelligemment. Pourvu qu’en face se trouve la bienveillance nécessaire pour faciliter cette reprise. Coup de poker pour moi, coup de maître pour Séverine W. qui avait décroché l’entretien pour moi.

Bilan 5 ans après?

Je mesure ma chance chaque jour, et aujourd’hui je regarde le chemin parcouru en 5 ans. OK le temps est passé super vite, et je prends toujours autant de plaisir à m’asseoir à la cantine du bureau et consommer des plats chauds non cuisinés par ma pomme. Je me contente de peu, peut-être, mais ça reste un vrai sas de décompression dans mes journées, même si souvent un sandwich rapide sur le coin de mon bureau permet d’avancer. Le rythme est soutenu à plein temps, parfois un peu trop, mais je crois que j’aime ça. J’aime travailler en équipe, j’aime mes journées de télétravail, j’aime (un peu moins) le stress des grosses présentations en anglais. J’aime mes déplacements à Madrid.

La conciliation entre ma vie professionnelle et ma vie familiale se fait tant bien que mal entre les semaines où les enfants sont à la maison, et celles où ils n’y sont pas. Pas toujours très équilibré, ce rythme, mais c’est comme ça. Cela me demande un peu d’anticipation… et d’adaptation.

Il me reste 1 piste de progrès: apprendre à dire non. Ce n’est pas une résolution pour 2016, on ne se refait pas en une année, mais ça m’éviterait de ressentir parfois cette espèce d’aspiration étrange. Si c’est vers l’avant, tout va bien, mais si c’est vers le fond, c’est plus risqué. Je veille au grain. Et les enfants et les amis sont là pour me maintenir dans la réalité.

Le temps a filé, et cela va continuer. Où serai-je dans 5 ans? je suis sûre que j’aurais été incapable de répondre à cette question le 3 janvier 2011, quand j’ai passé le portillon du RER avec pas mal d’angoisse.

Et d’ailleurs je n’avais même pas eu le temps d’aller chez le coiffeur!

18 Comments

  1. Tu as toute mon admiration pour le chemin parcouru. Ta façon de rédiger ton CV en mettant tes compétences perso. et familiales en avant est une idée géniale ✌. Ton équilibre (parfois chancelant ) entre boulot et famille, et la satisfaction que cela procure est une belle revanche aux départs en fanfare, aux retards des RER, aux journées de conduite …
    J’espère qu’il y aura un dessert sympa à la cantine pour fêter cet anniversaire.

    1. Merci beaucoup!
      le café ce matin avec les collègues est un rituel que j’aime bien aussi, après les départs en fanfare 🙂
      Pour le dessert, je pense qu’il faut que je démarre une cure soupe-yaourt pour effacer les traces des excès des jours passés !

  2. Mais alors du coup, tu fais quoi comme boulot? Ça pourrait donner des idées à certaines qui cherchent à se reconvertir après enfants .
    Merci pour ta réponse 😉

    1. Bonjour Capucine,

      Je n’ai pas fait de vraie reconversion puisque je n’ai jamais lâché mon entreprise de départ. Je m’occupe du programme d’enquêtes mystère dans les réseaux des concessionnaires internationaux de PSA. Je pourrais en parler pendant des heures, ce qui est certain, c’est que je m’amuse bien 🙂 Bonne journée

  3. juste un mot : bravo! et bonne continuation pour ces 5 autres années…
    heuuu avec 6 enfants jamais vous criez????? seulement deux filles et j’ai l’impression d’hurler constamment. peut être une résolution pour 2016…
    j’adore votre blog et votre manière d’avoir du recul sur les choses de la vie.
    Bonne année et Merci

    1. Merci Hélène pour ce joli message!
      Hum, non je ne crie pas…. sauf pour appeler à table quand je ne trouve pas la cloche, comme dans « fais-pas-ci fais-pas-ça »
      j’ai poussé quelques jolies gueulantes quand ils étaient plus petits… pas super efficace, à en voir leur regard vide 🙂
      Bonne année

  4. Coucou ! Quel talent Cecile ! Moi j’en suis à un bilan de reprise d’un an en laissant 5 mouflets à la garderie et étude , et ca mousse encore !!! Mais je suis d’accord avec toi, c bizarre c’est pas tout à fait pareil pour nos hommes chéris … Mais quel bonheur et quelle richesse d’être maman de famille nombreuse et femme qui bosse et qui mange à la cantine du boulot !! Belle année à toi et ta famille ! Tu es un bel exemple !

    1. Oui pour moi aussi ça mousse encore parfois. Mais de moins en moins au fur et à mesure que les enfants gagnent en « indépendance » pour les trajets, devoirs, douches etc, le meilleur est à venir, il faut s’accrocher. Bonne année

  5. Je dis qu’en tant que mère de foyer, on acquiert quand même pas mal de compétences que l’on devrait pouvoir valoriser ! Bon, moi je n’ai pas exercé longtemps, je suis mal placé mais je suis admirative de ton expérience ! Belle année 2016 à toi !

  6. Ah ah savoir dire non. J’ai suivi une formation l’an passé qui s’intitulait « savoir dire non ». Vrai de vrai.
    En résumé il faut se poser 4 questions :
    Est-ce ma responsabilité ?
    En suis-je capable ?
    Ai-je envie de le faire ?
    Quel est le contrat ?
    En fonction du nombre de « oui » et de « non », ça aide à la décision.
    Et pour finir, une citation que j’aime beaucoup d’André Gide : « Vivre c’est choisir et choisir, c’est renoncer »
    Bon courage et belle année Cécile et les six pistols

    1. Ohh merci Mirabelle
      D’abord parce que ça me fait hyper plaisir de te voir par ici, et que je vais me noter ces questions pour essayer d’appliquer cette méthode sur des petites décisions d’abord.

      Je vous souhaite aussi à tous les 5 une année splendide

  7. Bravo Cécile tu déchires !!! Une très bonne année 2016 avec un déjeuner avec moi entre deux déplacements ? Je t’embrasse bien fort !
    Bibiche, de Ça biche au nid !

  8. Bravo, moi juste avec une fillette de 4 ans, c’est la folie car elle est coller à moi, et lorsque ses cousins et cousines sont chez nous, alors, je devient dingue, 🙂 surtout ma fillette est la plus petite, elle est tout le temps blessée, tombée…….
    c’est pas pour rien 3 mois apres sa naissance, j’ai frollé la depression, quelques sequelles, des crises de panique, l’anxiété……
    mais heureusement c’est beaucoup mieux maintenant, j’ai meme repris la couture, je mene ma vie presque normalement, 🙂
    maintenant elle me fait des scenes dehors, elle veux tout acheter,
    les petits moment qui me restent je me destresse en ecrivant des articles sur mon blog,
    bravo et bon courage a toutes les mamans du monde
    mona
    limonasblog.wordpress.com

Leave a Comment

Robot or what? *