26000 couches consommées, pardon pour la planète

Il y a quelques jours, on m’a demandé d’écrire un billet sur l’acquisition de la propreté de mes enfants. Bon, on se comprend, hein? ce n’est pas parce qu’on ne contrôle pas ses sphynctères qu’on n’est pas propre. L’expression n’est pas top.

Je me suis dit que si je ne l’avais jamais fait, c’est probablement parce que la planète devait m’en vouloir à mort pour toutes ces couches que je lui ai fournies à désintégrer, et que peut-être je nourrissais une forme de culpabilité à ce sujet.

Encore que… la seule expérience que j’ai eue des couches lavables a été la visite d’une copine venue passer une journée avec sa fillette de 4 mois et ses couches lavables. Changée 3 fois dans la journée – pas seulement la couche, le body voire plus avec – repartie avec un sac lourd, humide et puant, et un bébé ressemblant à un culbuto vue l’épaisseur de la sous-couche, la couche, et la protection imperméable.

Pas la peine de me convaincre que c’était une exception, faudra revenir quand je serai incontinente, d’ici là, c’est cuit.

Chez nous, il y a eu des couches en circulation pendant 12 ans.

Pour l’aîné, j’ai fait ma Laurence Pernoud: un pot à la maison à partir de 18 mois, qu’on proposait avant le bain, sans succès, sauf par erreur. L’été de la rentrée des classes, on est passés à la manière forte. Zouuu plus de couche dans la journée, le pot devenant meuble de salon, jouet de chambre, accessoire de cuisine. J’ai expérimenté les promenades pendant lesquelles Maël arrosait chaque platane d’une gouttelette parfois invisible. J’ai eu parfois l’impression de me promener avec un chiot.

Coline a expérimenté tout cela avec sa nounou. A 18 mois elle était propre le jour. Respects.

Les garçons ont pris leur temps. Elise était propre à 16 mois le jour. Gentille quichette.

La nuit, j’ai changé des lits pensant que la couche sèche du matin était un signe. Comme si les occasions de me réveiller la nuit n’étaient pas suffisantes avec 6 enfants petits. Comme si être propre, ça voulait dire être grand. Comme si mon lave-linge risquait une retraite précoce. J’étais dingue.

A 2 ans, Coline était propre la nuit, je lui ai proposé qu’on lui enlève sa couche. Elle a dit qu’elle l’enlèverait à 3 ans. Elle a mouillé sa couche jusqu’au jour de ses 3 ans. Le jour de son anniversaire, elle n’en a plus voulu, et n’a jamais eu d’accident. Oui, elle a un caractère affirmé. On s’est dit qu’on retirait le prix d’un an de couches sur sa dot.

Un jour, je me suis dit que ça ne gênait personne qu’ils portent une couche la nuit, sinon eux-mêmes. Et qu’il y avait bien d’autres moyens de les faire grandir que de s’extasier sur la couche sèche du matin. Les 4 suivants ont donc porté des couches jusqu’à ce qu’ils soient OK pour l’enlever la nuit, entre 3 et 4 ans pour tous. Juste ne pas leur mettre la pression, en parler le moins possible. Et se dire qu’on voit rarement des ados portant des couches. Donc ça viendra bien un jour.

Pas propres à la rentrée de maternelle? j’ai toujours prétendu qu’ils l’étaient, j’ai récupéré des sacs plastiques au porte-manteau, souvenir de sieste… j’ai prétendu que c’était des accidents. No stress.

Je vous offre donc le résultat d’une étude de marché réalisée sur 12 ans, sur garçons et filles, tous gabarits confondus, entre 0 et 4 ans, et après consommation de 26000 couches: je recommande les yeux fermés les couches Leader Price et le liniment oléo-calcaire (Non, je ne l’ai jamais fait moi-même, je fais déjà ma lessive).

Voilà. C’est dit.

 

15 Comments

  1. Non mais avec ton Magimix, tu aurais fait un liniment d’enfer !!!
    Pour mon grand garçon, j’ai fait une fixation sur la propreté de jour, je pense que ça l’a un peu traumatisé le pauvre. Il était terrorisé de voir son caca « en dehors » de lui !
    Quand j’ai lâché prise, il est devenu propre l’été avant sa première rentrée. Mais pendant des mois, j’ai eu mes « ptits sacs » avec ses vêtements trempés quand je venais le chercher. Pour la nuit, c’est venu tout seul.

    Aujourd’hui, rebelote 11 ans plus tard, j’ai encore le temps ma fille 15 mois. Elle est en lavable, on en est plutôt contents. Au départ, c’était un choix économique. Je ne voulais rajouter les couches sur la liste de courses !

      1. A force de laisser faire les choses on a 2 garçons de presque 5 ans qui ont encore une couche la nuit :-/on a essayé de les enlever mais au bout de 3 semaines à laver deux paires de draps chaque jour + la couette on a craqué… C’est pas bien! Que faire docteur?
        Par ailleurs bien d’accord : les couches lavables c’est moche ça pue et ça consomme une quantité d’eau à laver….. 😉

    1. ben probablement à peu près 7000 euros pour 6 enfants.
      ça fait 1666 euros par enfant sur 3 ans chacun, donc 500 euros par an, donc 1,40 par jour et par enfant.

      sacré budget

  2. Alors les couches lavables, je dis NON . Oui au respect de la planète mais aussi au mien, zut ! Je dis oui aux couches biodégradables. Comme toi, j’ai testé les couches hard-discount et franchement, elles assurent :)) Perso, c’était Lidl ( pas de l-price) . Mes loulous étant du début d’année ( mars et fevrier ), j’ai travaillé la propreté de jour l’été . Nettement plus simple pour une fille, juste la culotte à changer . Plus pénible pour un garçon mais ça va . Les deux ont été propres très vite . Comme quoi pas la peine de s’alarmer :)) Pour la nuit, c’est venu tout seul, un peu plus tôt pour la miss. Tout vient à point à qui sait attendre :))) par contre, dès que j’ai travaillé la propreté, j’ai enlevé la couche au premier accident, histoire qu’ils comprennent qu’on est quand même mieux au sec…. mais c’est là que mon budget couches a de nouveau grimpé :))

  3. Je sais que tu es en vacances, mais entre 2 cartons j’ai pris le temps de faire un tour ici… Je suis comme toi, la « propreté » c’est par vraiment un mot que j’aime beaucoup! Je (enfin mes enfants) consomment des couches depuis 8 ans, et j’ai quand même hate d’en voir le bout! Je ne compte pas le petit dernier qui du haut de ses 4 mois n’est p

  4. n’est pas concerné, mais j’en ai encore 2 qui en ont besoin la nuit. Après avoir lavé des draps tous les jours, j’ai reproposé la couche, heureusement ils ont accepté!! Je crois que mon deuxième fait de l’énurésie, tu as connu ça avec les tiens?

  5. Désolée de venir faire ma rabat-joie mais en temps que professeur des écoles en petite section s’il faut que je change 20 enfants après la sieste c’est pas gérable !!!
    (Félicitation pour ce site, et pour le courage d’avoir changé toutes ces couches !)

Leave a Comment

Robot or what? *